background preloader

Permaculture - Quoi de neuf au potager ?

Permaculture - Quoi de neuf au potager ?
Dans son guide du "nouveau" jardinage, Dominique Soltner préconise de couvrir en permanence le sol du potager d'une épaisse couche de "mulch" (déchets verts, paille, BRF,...). Cette technique (déjà bien connue en permaculture) favorise la vie dans le sol (vie bactérienne, vers de terre), le rend plus fertile et évite beaucoup de travail au jardinier. Un sol plus fertile La couverture du sol évite le "lessivage" des minéraux par les pluies d'hiver, une vraie catastrophe pour le sol. Au contraire, bien nourri par le compost en décomposition, le sol s'enrichit en humus durant l'hiver et sera nettement plus fertile. Fini le bêchage, et le désherbage ! Le sol est travaillé en permanence par les vers de terre sous la couche de mulch. Finis les arrosages ! La couverture permanente du sol évite le dessèchement l'été (où l'on utilisera plutôt de la paille). Le guide de Dominique Soltner Le "Guide du nouveau jardinage" est plutôt coûteux (30 eur). Quelle différence avec la permaculture ?

Calendrier lunaire de mars - Avril 2013: jardiner avec la lune Trachelium Jolies Campanulacées, plus connues et utilisées en bouquets qu'au jardin, les trachelium sont de ... Peut-on m'interdire de mettre des jardinières sur mon balcon ? Quand on vit en ville, la question se pose : dans quelle mesure a-t-on le droit de mettre des pot... Les bienfaits de la réglisse Au-delà des bonbons ou des petits bâtons mordillés par les enfants, la réglisse (Glycyrrhiza glab... Offrir un animal pour Noël : bonne ou mauvaise idée ? Un chien ou un chat au pied du sapin ? Réussir son potager à l'ombre Légumes et potager | 28/07/2011 La lumière et la chaleur sont indispensables à la culture et à la maturation des légumes. Néanmoins, certaines espèces potagères supportent une moindre exposition. Quelques espèces potagères qui se cultivent à l'ombre - Rustica En l'absence de soleil, commencez par renoncer aux variétés du Sud - courgette, poivrons, aubergines et tomates - ainsi qu'à toutes les autres espèces potagères qui exigent 12 h d'ensoleillement par jour au minimum pour donner des résultats satisfaisants. Certains légumes tolèrent une ombre légère, tels la rhubarbe, la roquette ou le cresson. Cet article est issu du dossier : Faire de l'ombre son alliée Par Pierre NESSMANN

Choisir un terrain pour la permaculture | S’installer sur un terrain à la campagne pour y créer un projet de vie résiliente, un projet professionnel, une ferme en permaculture, installer une communauté humaine durable…Bref, chaque projet aura, bien sur, ses spécificités, et des besoins différents en terme de type de terrain. Mais d’une manière générale, on me demande souvent quels sont les points importants à vérifier pour faciliter son choix. Encore une fois la préparation (design du projet), de ce que l’on veut y faire est fondamental. Cela demande de se poser les bonnes questions et de chercher à bien se connaitre avant tout. Mais essayons tout de même de résumer les points importants dans le choix d’un lieu en 10 étapes : La taille : Beaucoup de gens, après avoir passé de nombreuses années dans des cages à lapins en ville, sont à la recherche de grands terrains, voire très grands. J’espère que ce petit briefing vous sera utile, il ne se base que sur mon expérience personnelle, et est encore une fois non exhaustif.

Association de plantes Un article de Encyclo-ecolo.com. (Redirigé depuis Cultures associées) En cours de rédaction .... Les cultures associées ou l'association de culture L’alternance et l’association des cultures consiste à faire des cultures associées à leur mutuel bénéfice. Dans l'agriculture moderne, les associations d’espèces de plantes ont quasiment disparues : notamment les associations de graminées et de légumineuses qui sont très fréquentes dans la nature, notamment dans les systèmes prairiaux. De nos jours, avec le retour de l'agriculture biologique, avec la montée des préoccupations liées à la pollution, à la qualité sanitaire des aliments et plus généralement à l’environnement, les associations de plantes sont à nouveau à l'honneur. Les associations de plantes les plus connues sont les associations graminées (céréale)- légumineuses à graines. L'expression « cultures associés » est de Gertrud Franck, qui était la responsable du grand potager de la ferme d'Oberlimpurg dans le Bade-Wurtemberg.

Miel urbain Miel urbain est un projet des Urbainculteurs en collaboration avec la Miellerie de Champlain qui consiste à installer des ruches dans la ville de Québec, notamment sur des toits jardins. Il vise aussi à former des apiculteurs urbains en offrant des cours théoriques et pratiques. Lancé en 2011 avec 10 ruches réparties au centre ville, le projet a connu un grand succès et permis de produire 538 kg de miel. Il a été renouvelé en 2012 avec 15 ruches et le sera en 2013 avec une quinzaine de colonies installées à Québec, Cap Rouge et Saint Augustin. Une nouvelle formation en apiculture sera également donnée cet été (information ci dessous). Où vivent les abeilles qui se promènent au dessus de nos têtes ? Du miel en ville ? Comme le prouvent de nombreuses expériences partout dans le monde, les abeilles se portent très bien en milieu urbain, parfois mieux qu’en campagne. Pourquoi le projet Miel urbain ? • La production de miel local (au Québec, 75 % du miel est importé). Abeilles ou guêpes ?

Manger local sans pétrole Croque Paysage Just Food | Working for a Sustainable and Just Food System in Ottawa Le Paysage Comestible - Le Paysage Comestible - Permaculture École d'agriculture urbaine - du 13 au 17 août 2012

Related: