background preloader

Pourquoi « débattre en classe »

Pourquoi « débattre en classe »
Après un dossier sur l’esprit critique (n° 386), qui avait ouvert « le débat sur le débat » avec l’article de F. Guillaumie et les réponses de G. Auguet et F. Galichet, puis l’article de J.P.H. Tétard, « Taisez-vous Elkabach ! » (n° 388-389) et enfin notre dernier numéro sur l’oral qui a montré l’importance de la prise de parole, nous avons décidé de revenir sur le débat à l’école essentiellement pour trois raisons. Un fondement de la démocratie Historiquement, la pratique du débat est liée, sur l’agora grecque, à l’émergence de la démocratie. Un objectif d’apprentissage L’Éducation civique juridique et sociale (ECJS), à juste titre selon nous, a mis au centre de cet enseignement (qui n’est pas une discipline), la « méthodologie du débat argumenté ». Une méthode d’enseignement Objectif d’apprentissage, le débat doit aussi être à l’école outil et support d’enseignement. Hélène Eveleigh, Professeur de français dans l’académie de Créteil,Michel Tozzi, Université Montpellier 3

http://www.cahiers-pedagogiques.com/Pourquoi-debattre-en-classe

Related:  Conseils pour les enseignantsDébattre en classeArgumenter et débattrePlaidoiries et débatsConseil pédagogique

Attentats du 13 novembre: Comment expliquer le terrorisme aux enfants? - L'Express Styles Presque un an après les attentats de Charlie Hebdo et la prise d'otages dans une épicerie casher à Porte de Vincennes, la France est de nouveau en proie aux attaques terroristes. Une série d'attaques simultanées a fait ce vendredi 13 novembre plusieurs dizaines de morts à Paris, ainsi qu'autour du stade de France, où avait lieu le match France-Allemagne. Couvert par les médias, le sujet sensible du terrorisme nécessite d'être abordé pour contenir l'éventuelle inquiétude qu'il provoque et limiter son impact dans les foyers français. Comment aborder la question en famille, alors que l'état d'urgence a été déclaré?

Organiser un débat en classe Organiser un débat en classe n'est plus une activité hors du commun mais elle reste relativement peu fréquente dans une salle de classe. Les compétences mobilisées sont pourtant nombreuses: apporter la contradiction et la multiplicité des points de vue, travailler la prise de parole, écouter les arguments des autres élèves et s'en servir pour répondre, respecter la parole de l'autre etc. Je n'ai pas attendu d'avoir des tablettes tactiles en classe pour organiser ce type d'activité mais une fois de plus elles ont permis une transformation de ma manière de concevoir cette séquence et un engagement approfondi des élèves lors de celle-ci. Le débat associatif : un outil au service du vivre ensemble - USEP Débattre de ce qu’est la rencontre, y compris lorsqu’elle est sportive, participe de la construction du VIVRE ENSEMBLE. C’est permettre à l’enfant de prendre conscience de ce en quoi participer à une rencontre sportive est constitutif d’une découverte des autres, d’une découverte de soi au travers d’une expérience de vie à plusieurs, quels que soient les statuts de ces plusieurs rencontrés. C’est mettre des mots sur les émotions vécues, sur les événements traversés, sur les moments de vie UN OUTIL au service du VIVRE ENSEMBLE

Du débat en classe - Futur Prof Le récent article de Future ex-Prof au sujet des débats m'a donné de faire un post... Au lycée, le cours d'ECJS (éducation civique, en résumé) semble quasiment avoir été créé pour susciter des débats dans les classes. En tout cas, tous les profs que j'ai eus en ont organisés lors de ces cours. Cela m'a toujours semblé complètement vain.

L’entretien-conseil 27 octobre 2010 par Amaury Daele C’est plutôt rare, mais cette note s’adresse aux conseiller-ère-s pédagogiques plutôt qu’aux enseignant-e-s. Ces dernier-ère-s sont cependant comme d’habitude bienvenu-e-s Parmi les activités des conseiller-ère-s pédagogiques, il en est une dont on parle relativement peu à côté de la formation des enseignant-e-s, l’évaluation des enseignements ou la recherche. Il s’agit du conseil pédagogique. Rassurer, consoler puis réfléchir : comment parler des attentats aux enfants? Comment en parler aux enfants? Comment leur transmettre les valeurs de tolérance, de respect, comment développer l'esprit critique, ouvrir à la culture, à la pensée, à l'humour, à l'empathie... Comment par l'éducation éviter ces horreurs?.. Pas de solution miracle mais gardons au cœur la foi laïque qui doit animer chaque parent, chaque enseignant, chaque éducateur : Donnons la parole aux enfants, trouvons les mots justes, apprenons leur à réfléchir, à s'écouter, à débattre, aiguisons leur esprit critique, transmettons sans relâche les Humanités, les Arts, les Cultures... Bien sûr le lendemain des attentats, il faut consoler, rassurer les enfants avec des mots simples et justes : leur dire que le mal existe malheureusement, mais que nous pouvons le combattre, que les adultes sont là pour les protéger, qu'à la maison ou à l'école ils ne risquent rien, que ces événements sont très rares. Tomi UNGERER, Jean de la lune, L’école des Loisirs.

Le débat argumenté : quand la classe et la démocratie vivent - LeWebPédagogique En cette fin d’année, j’ai lancé mes élèves de 4ème sur « L’exercice des libertés en France », un des trois grands thèmes du programme d’Education civique. Au cours des séances, ils ont travaillé en groupe, en autonomie, à l’écrit, à l’oral (exposé, un débat argumenté est en préparation pour 2013) sur deux sujets d’actualité : Lors de ces séances, la capacité des élèves à prendre des initiatives, à avancer avec le reste du groupe ou à exposer clairement leur travail/opinion est aussi importante que le contenu. Il faut que ces citoyens en devenir possèdent cet outillage méthodologique : tout n’est pas parfait évidemment. Il faut recadrer, relancer, encourager ou faire sortir de leur coquille certains élèves.

Peut-on apprendre à débattre? A l’heure du Grand Débat National, nous allons nous demander si débattre s’apprend… et comment ? "Vous pourrez participer à des débats près de chez vous ou vous exprimer sur internet pour faire valoir vos propositions et vos idées. (…) Dans les villages, les bourgs, les quartiers, à l’initiative des maires, des élus, des responsables associatifs, ou de simples citoyens…" - nous sommes donc tous appelés à débattre par le Président de la République qui a lancé un Grand Débat National pour répondre au mouvement des "Gilets jaunes". Et "peut-être découvrirons-nous que nous pouvons tomber d’accord, majoritairement, au-delà de nos préférences, plus souvent qu’on ne le croit." précise Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français. En effet, lancer le débat exige de définir une organisation mais aussi de formuler des objectifs… Mais faut-il nécessairement que l’objectif soit de tomber d’accord ? Alors avec quelles méthodes, quelles pédagogies, pour quels effets?

INE Débat en histoire géo Le débat en classe d'histoire-géographie est souvent considéré, par les élèves comme par les enseignants, comme un moment récréatif, peu producteur de savoirs. Face à l'incitation institutionnelle à privilégier des moments de débats dans la classe, l'INRP a conduit une recherche exploratoire (2000-2003) pour analyser la place d'une argumentation véritablement "disciplinaire" dans ces situations didactiques en rupture avec le modèle dominant du cours dialogué. Sont regroupées ici des contributions portant sur les résultats de cette recherche. Rôle et place de l'argumentation dans les débats et discussions menés dans la classe

Related:  Articles de réflexion