background preloader

Organisation européenne pour la recherche nucléaire

Organisation européenne pour la recherche nucléaire

Ato1 Cours d' atomistique. Retour à l' index général du cours de chimie on line. Ce cours se divise en cinq parties: 1.L' atome et ses modèles.2.La classification périodique des éléments.3.La molécule vue selon LEWIS.4.La théorie de l' hybridation.5.La théorie des orbitales moléculaires. Première partie:L' atome et ses modèles. Plan du cours sur l' atome et ses modèles. Retour au début du cours d' atomistique. Retour à l' index général du cours on line. I. 1. II. 1. III. 1. I. Retour au plan du cours sur l' atome et ses modèles. I.1. Les écrits d' Albert EINSTEIN (né en 1879 à Ulm, Allemagne, mort en 1955 à Princeton, Etats-Unis) datent de 1905, l' année de toutes les révolutions: première révolution russe en janvier 1905, fusillade du "9" (calendrier "julien") ou "22" (calendrier "grégorien"), janvier 1905 à Saint-Pétersbourg, mutinerie du cuirassé POTEMKINE en Mer Noire, séparation de l' Eglise et de l' Etat en France..... Il n' avait alors que... 26 ans. E = m.c2 m = I.2. Que s' est-il passé? W = h.n

Quantum Diaries Troisième volet d’une série de quatre sur la matière sombre Voici le troisième volet d’une série sur la matière sombre. J’ai déjà examiné comment elle se révèle à travers des effets gravitationnels et l‘absence de preuves directes d’interaction avec la matière visible. Voyons maintenant comment la cosmologie soutient également l’existence de la matière sombre. Graines de galaxiesIl est maintenant largement admis que toute la matière (sombre et visible) était distribuée uniformément juste après le Big Bang. Comment l’Univers est-il passé d’un gigantesque nuage de matière uniformément répartie à la formation de grandes structures comme les galaxies? Etant plus lourde que la matière ordinaire, elle s’est ralentie plus tôt. Une fois la matière visible refroidie après l’expansion de l’Univers, elle a commencé à s’accumuler sur les grumeaux de matière sombre. Simuler la formation de l’Univers Pas convaincu-e ? Les résultats sont frappants comme le montrent les trois photos ci-dessus.

Le Laboratoire Hétérochimie Fondamentale et Appliquée (UMR5069) Le théorème du libre-arbitre Le théorème du libre-arbitre prouve que si nous avons un libre-arbitre (dans un sens très précis), alors les particules élémentaires aussi ! J'ai longuement réfléchi sur ce théorème, et je suis arrivé à la conclusion qu'il pourrait être faux si une certaine hypothèse, implicitement admise par Conway, était fausse : celle que l'information ne peut pas remonter le temps ! En d'autre termes, Conway a peut-être tort ! Le théorème Mais commençons par le commencement : le théorème du Libre-arbitre, démontré par Conway et Simon Kochen en 2006. Le théorème se base sur l'idée que deux expérimentateurs humains séparés par une certaine distance (disons dans deux labos éloignés l'un de l'autre) vont procéder à des mesures sur des particules atomiques, et utiliser leur libre-arbitre pour choisir, au dernier moment, quelle mesure ils vont faire. "Fin" : Il existe une vitesse maximale de transmission de l'information. Pourquoi ce théorème s'appelle-t-il le "théorème du libre-arbitre" ? Les axiomes

CONSCIOUSNESS, SITUATIONS, AND THE MEASUREMENT PROBLEM OF QUANTUM MECHANICS Bitbol, Michel (2008) CONSCIOUSNESS, SITUATIONS, AND THE MEASUREMENT PROBLEM OF QUANTUM MECHANICS. [Preprint] There are two versions of the putative connection between consciousness and the measurement problem of quantum mechanics : consciousness as the cause of state vector reduction, and state vector reduction as the physical basis of consciousness. In this article, these controversial ideas are neither accepted uncritically, nor rejected from the outset in the name of some prejudice about objective knowledge. Instead, their origin is sought in our most cherished (but disputable) beliefs about the place of mind and consciousness in the world. It is first pointed out that these common beliefs about mind and consciousness arise from reification of situated first-person experience.

HyperPhysics Concepts About HyperPhysics Rationale for Development HyperPhysics is an exploration environment for concepts in physics which employs concept maps and other linking strategies to facilitate smooth navigation. For the most part, it is laid out in small segments or "cards", true to its original development in HyperCard. Part of the intent for this exploration environment is to provide many opportunities for numerical exploration in the form of active formuli and standard problems implemented in Javascript. New content for HyperPhysics will be posted as it is developed. A resource that was initiated as a resource for local high school physics teachers whom I had taught has expanded into an intensively used website worldwide. CD or DVD versions have been sent to 86 countries to date, and translations into German, Italian, Chinese, and Español have been licensed and are underway. Please respect the Copyright HyperPhysics (©C.R. Availability on DVD or CD HyperPhysics

Bringing Schrödinger's Cat to Life Editor’s note (10/9/2012): We are making the text of this article freely available for 30 days because the article was cited by the Nobel Committee as a further reading in the announcement of the 2012 Nobel Prize in Physics. The full article with images, which originally appeared in the June 1997 issue, is available for purchase here. “I am sorry that I ever had anything to do with quantum theory,” Erwin Schrödinger reportedly complained to a colleague. The Austrian physicist was not lamenting the fate of his now famous cat, which he figuratively placed in a box with a vial of poison in 1935. Rather he was commenting on the strange implications of quantum mechanics, the science behind electrons, atoms, photons and other things submicroscopic. Pritchard and other experimentalists have begun to peek at the boundary between quantum and classical realms. Taken at face value, a wave function indicates that a particle resides in all those possibilities at once. The Measurement Problem

Mécanique quantique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La mécanique quantique est la branche de la physique qui a pour objet d'étudier et de décrire les phénomènes fondamentaux à l'œuvre dans les systèmes physiques, plus particulièrement à l'échelle atomique et subatomique. Elle fut développée au début du XXe siècle par une dizaine de physiciens américains et européens, afin de résoudre différents problèmes que la physique classique échouait à expliquer, comme le rayonnement du corps noir, l'effet photo-électrique, ou l'existence des raies spectrales. Au cours de ce développement, la mécanique quantique se révéla être très féconde en résultats et en applications diverses. Elle permit notamment d'élucider le mystère de la structure de l'atome, et plus globalement elle s'avéra être le cadre général de description du comportement des particules élémentaires, jusqu'à constituer le socle de la physique moderne. Panorama général[modifier | modifier le code] Bref historique[modifier | modifier le code] où

untitled Spin (propriété quantique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le spin est, en physique quantique, une des propriétés des particules, au même titre que la masse ou la charge électrique. Comme d'autres observables quantiques, sa mesure donne des valeurs discrètes et est soumise au principe d'incertitude. C'est la seule observable quantique qui ne présente pas d'équivalent classique, contrairement, par exemple, à la position, l'impulsion ou l'énergie d'une particule. Historique[modifier | modifier le code] La genèse du concept de spin fut l'une des plus difficiles de l'histoire de la physique quantique au début du XXe siècle[1]. Le spin a d'abord été interprété comme un degré de liberté supplémentaire, s'ajoutant aux trois degrés de liberté de translation de l'électron : son moment cinétique intrinsèque (ou propre). Enfin, c'est en théorie quantique des champs que le spin montre son caractère le plus fondamental. Le spin du photon a été mis en évidence expérimentalement par Râman et Bhagavantam en 1931[6].

Commission européenne : CORDIS : Results Packs : Repousser les frontières des technologies quantiques en Europe Les techniques permettant d'exploiter des phénomènes quantiques comme la superposition et l'intrication seront un élément clé du développement technologique au XXIe siècle. L'Europe a engagé des efforts de recherche dans ce domaine extrêmement intéressant, afin de garantir sa position au premier plan de la révolution quantique. La capacité croissante de manipuler des effets quantiques dans des systèmes et des matériaux personnalisés conduit à des dispositifs dotés de performances et de possibilités fondamentalement supérieures, utilisables en communication, métrologie, détection, simulation et informatique. Les techniques quantiques auront aussi un très fort impact sur la sécurité des données. La maîtrise des technologies quantiques est donc d'une importance stratégique pour les entreprises d'Europe, ses gouvernements et ses citoyens. Ce Results Pack CORDIS met en avant certains des projets les plus innovants que l'UE a financés dans le domaine des technologies quantiques.

Related: