background preloader

84'44 : Les tests et effets de la physique quantique

84'44 : Les tests et effets de la physique quantique
Alain Aspect est un physicien français, connu notamment pour avoir conduit le premier test concluant portant sur un des paradoxes fondamentaux de la mécanique quantique, le paradoxe Einstein-Podolsky-Rosen. Ancien élève de l'École Normale Supérieure de Cachan (ex- École Normale Supérieure de l'Enseignement Technique), agrégé de physique (1969), titulaire d'une thèse de troisième cycle en optique (Orsay, 1971), Alain Aspect enseigne 3 ans durant à l'École Normale Supérieure de Yaoundé (Cameroun) où il forme les professeurs de physique et chimie de lycée. En 1974, il entreprend à l'Institut d'Optique d'Orsay un travail expérimental sur les fondements de la mécanique quantique, connu sous le nom de " Tests des Inégalités de Bell ". Les expériences originales présentées dans le cadre de sa thèse d'état, en 1983, font encore autorité.

http://www.canal-u.tv/video/universite_de_tous_les_savoirs/les_tests_et_effets_de_la_physique_quantique.1066

Related:  Videos - Physique quantiqueSciencespfresquetScience quantique

84'25 : La physique quantique (Philippe Grangier) Transcription* de la 574e conférence de l'Université de tous les savoirs prononcée le 17 juin 2005 Par Philippe Grangier: « La physique quantique » La Physique Quantique est un sujet extrêmement vaste, et je n'aurai pas la prétention d'en présenter tous les aspects dans cet exposé. Paradoxe EPR Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir EPR. Le paradoxe EPR, abréviation de Einstein-Podolsky-Rosen, est une expérience de pensée, élaborée par Albert Einstein, Boris Podolsky et Nathan Rosen, dont le but premier était de réfuter l'interprétation de Copenhague de la physique quantique. L'interprétation de Copenhague s'oppose à l'existence d'un quelconque état d'un système quantique avant toute mesure.

La physique quantique (Serge Haroche) La physique quantique (Serge Haroche) "La théorie quantique, centrale à notre compréhension de la nature, introduit en physique microscopique les notions essentielles de superpositions d'états et d'intrication quantique, qui nous apparaissent comme "" étranges "" et contre-intuitives. Les interférences quantiques et la non-localité - conséquences directes du principe de superposition et de l'intrication - ne sont en effet pas observables sur les objets macroscopiques de notre expérience quotidienne. Le couplage inévitable de ces objets avec leur environnement détruit très vite les relations de phase entre les états quantiques.

Mécanique Quantique Imaginez une balle que vous lanciez contre un mur. Soit elle est lancée assez fort, et elle passe au dessus du mur, soit elle n'est pas lancée assez fort, et elle rebondit. La même chose existe, pour un électron essayant de sortir du métal qui le contient. Si on le lance assez fort, il franchit la barrière et retombe de l'autre côté (autrement dit, si on lui impose un champ électrique assez fort, il est capable de sortir du métal pour traverser le vide jusqu'à un autre métal ou matériau conducteur). Mais là où une grosse différence intervient, c'est si vous ne lancez pas assez fort votre électron. A la différence d'une balle, un électron est une sorte de nuage.

Chaos quantique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le terme « chaos quantique » désigne un champ de recherches ouvert dans les années 1970 qui est issu des succès de la théorie du chaos en dynamique hamiltonienne classique ; il tente essentiellement de répondre à la question : Résultats principaux[modifier | modifier le code] Les recherches ont montré que : 2'14 : La dualité onde/particule 20, jan 2012 Je vous propose de faire un petit peu de physique ce matin, avec deux vidéos de Minute Physics expliquant toujours de manière ludique ce qu’est la dualité onde/particule. Avant de regarder ces deux videos, je vous propose un petit rappel à propos de cette dualité. C’est un principe selon lequel les particules atomiques et subatomiques ont à la fois des propriétés d’ondes et de particules.

Expérience d'Aspect Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En mécanique quantique, l'expérience d'Aspect est, parmi les expériences tendant à réfuter les inégalités de Bell, la première à établir un résultat irréfutable en vue de la validation du phénomène d'intrication quantique et des hypothèses de non-localité. Elle apporte ainsi une réponse expérimentale au paradoxe EPR proposé une cinquantaine d'années plus tôt par Albert Einstein, Boris Podolsky et Nathan Rosen. Cette expérience a été réalisée par le physicien français Alain Aspect à l'Institut d'optique à Orsay entre 1980 et 1982. Son importance a été immédiatement reconnue par la communauté scientifique, valant même à cette expérience la couverture du magazine de vulgarisation Scientific American.

Liens Physique-Chimie Pour réviser cette partie , je vous conseille vivement les liens suivants (académie de Marseille) : - pages du livre chimie(cliquez sur l’onglet transformations totales ou limitées) - les compétences exigibles : 1 , 2 et 3 - résumés (cartes mentales) : 1 , 2 et 3 - des QCM : 1234 et 5 Mécanique quantique : une faille éliminée dans l'expérience d'Aspect Niels Bohr et Albert Einstein étaient en désaccord sur le statut de la mécanique quantique qu'Albert Einstein pensait être non fausse, mais simplement une description effective de la dualité onde-corpuscule. Avec le paradoxe EPR, il avait tenté de montrer que les idées de Bohr conduisaient à admettre des signaux plus rapides que la lumière, en contradiction avec la théorie de la relativité. © Ehrenfest, Wikipédia Mécanique quantique : une faille éliminée dans l'expérience d'Aspect - 4 Photos Albert Einstein n’a jamais été satisfait de l’interprétation orthodoxe de la mécanique quantique avancée par Bohr, Heisenberg, Dirac et Born.

Related: