background preloader

Compétences relationnelles (3): savoir dire non

Compétences relationnelles (3): savoir dire non
Sylvaine Pascual – Publié dans: Compétences relationnelles / Mieux communiquer Qui n’a jamais accédé à une demande, une requête, accepté une invitation, un projet tout en mourant secrètement d’envie d’envoyer son interlocuteur balader ou se faire cuire un œuf, selon la nature de la demande? Savoir dire non s’apprend, comme à faire du vélo, malgré le risque de s’écorcher un genou de temps en temps… voici comment. Nous avons tout un tas d’excellentes raisons pour céder aux demandes des autres malgré nous: besoin de faire plaisir, d’être aimé, peur d’être jugé, peur de blesser, de décevoir, peur du conflit etc.Toutes ces raisons sont liées à notre besoin d’appartenance ou d’intégration sociale et à son corollaire, la peur d’être rejeté. C’est vrai que potentiellement, agir en accord avec ce que nous voulons, ce qui est bon pour nous, ce serait méchant, égoïste, ça ferait de la peine à Maman. Pourtant, combien de fois est-ce qu’on nous dit “non”, à nous? Voir aussi:

http://www.ithaquecoaching.com/articles/competences-relationnelles-3-savoir-dire-non-827.html

Related:  pascaluneS'en tirer (Contre-manipulation etc)Assertivitécommunication management organisationcommunication

Reconversion professionnelle: les 3 super pouvoirs de ceux qui n’ont pas de passion Selon de nombreuses publications, changer de métier passe par une première étape cruciale : trouver sa passion, sa vocation, le métier pour lequel on est fait. Vous le savez déjà, je ne suis pas du tout adepte de cette vision limitatrice version conte de fées décérébré. Et voici pourquoi, résumé dans cette vidéo : certains n’ont pas de vocation et tant mieux, ils ont des super pouvoirs à la place !

DIRE NON À LA HONTE Afin de sortir, et de sortir au mieux, des griffes du pervers narcissique, il est fondamental de commencer par chasser la honte. La honte est un sentiment partagé par l’ensemble des victimes. Il n’est donc pas honteux… d’avoir honte. Oser dire non - [DOSSIER "Trop tirer sur la corde peut la faire craquer"] Le blog des Rapports Humains Nous voici de retour avec le billet sur cette fameuse corde sur laquelle nous avons parfois tendance à trop tirer, qui s’use et risque de se rompre à un moment donné. L’année dernière (et oui…) nous avions vu la première hypothèse pouvant conduire à cette fâcheuse issue : les méconnaissances. Continuons aujourd’hui avec un autre facteur susceptible d’user la corde : ne pas oser dire non. Qui n’a jamais répondu un grand OUI à une invitation avec le sourire et l’enthousiasme qui va avec, alors qu’au fond de lui c’était plutôt du genre “Ah non, j’ai pas trop envie d’y aller à cette soirée. Demain j’ai une grosse journée qui m’attend, etc.” ? La suite (psycho)logique de cette scène vous entraînera soit sur le chemin d’un scénario digne des plus grands thrillers pour annuler l’invitation, soit sur celui de l’autoflagellation en vous reprochant justement votre difficulté à oser dire non.

Compétences relationnelles: établir ses limites Sylvaine Pascual – Publié dans: Entretenir des relations saines de ne pas les dépasser. En revanche, une personne qui vous tient des propos dévalorisants, qui vous gratifie de toute une collection choisie de noms d’oiseaux, qui vous menace, qui vous maniplue etc. peut très bien franchir allègrement une limite importante à vos yeux. Inutile de vous énerver de plonger à pieds joints dans votre boite à indignation, la limite entre acceptable et inacceptable est à peu près aussi figée qu’un ver de terre un jour de pluie.

veille strategique, intelligence territoriale intelligence economique et intelligence collaborative Veille, IE, IT & KM : Apports et différences "La compétence est individuelle, l'intelligence est collective." La démarche d'intelligence économique est par nature un processus transverse, et met en réseau les hommes autour d'un besoin d'information, qui va éclairer la décision. Veille, Intelligence économique et Knowledge Management sont trois ensembles imbriqués : le plus petit ensemble peut être la veille : c'est à dire le processus de collecte et d'analyse de l'information, l'Intelligence Economique englobe la veille, la réflexion stratégique, la communication de l'information (offensive - défensive, orientée - neutre) et sa protection. le KM, dernier ensemble, qui capitalise les expériences et étalonne les pratiques informationnelles, organisationnelles, productiques, ..il est la synthèse de ce qu'une entité ou une structure organisationnelle peut gérer en matière d'information ou de savoirs sur son environnement proche ou éloigné.

8 étapes pour gérer les périodes de doute La vie professionnelle, qu’on soit en poste, en recherche d’emploi, en reconversion, ou en création d’entreprise, nous réserve suffisamment de hauts et de bas pour que, de temps à autres, le doute insidieux s’immisce par les plus petites fissures de la confiance en soi. Et il se peut même qu’alors on se décourage, qu’on ait plus envie de rester sous la couette en mode hibernation que de prendre la moindre décision ou de poser la moindre action. Voici comment sortir du marécage en 8 étapes. Parce que le futur n’est jamais sûr, toujours en mouvement comme on dit chez les grands sages intergalactiques, aussi il est parfois moins facile de lui (de nous) faire confiance que de se mettre quelquefois à nous interroger sur le bien-fondé de ce que nous entreprenons. Et lorsque le doute s’installe, c’est toute la machine qui ralentit: on en vient à questionner chaque décision, chaque stratégie, à ressasser en boucle nos appréhensions. 1- Admettre que les tripes ont toujours raison…

La Victime - Comment s'en sortir ? - Lespersonnestoxiques Pourquoi est-il si difficile de quitter un manipulateur pervers ? La réponse est simple : parce qu’il ne vous laisse pas partir. En effet, si il y a bien une chose que le Manipulateur ne supporte pas, c’est que sa proie lui échappe, se dérobe. Dans ce cas, il fait tout pour la récupérer. Dix conseils pour être gentil tout en s'affirmant - L'Express Styles Longtemps moquée, la gentillesse est peu à peu réhabilitée. Elle bénéficie même désormais d'une journée dédiée, c'est dire. Mais malgré tout, au mot "gentil" est encore régulièrement accolé l'adverbe "trop".

Syndrome de l'imposteur Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les personnes atteintes du syndrome de l'imposteur, appelé aussi syndrome de l'autodidacte, expriment une forme de doute maladif qui consiste essentiellement à nier la propriété de tout accomplissement personnel. Ces personnes rejettent donc plus ou moins systématiquement le mérite lié à leur travail et attribuent le succès de leurs entreprises à des éléments qui leur sont extérieurs (la chance, un travail acharné, leurs relations, des circonstances particulières). Elles se perçoivent souvent comme des dupeurs-nés qui abusent leurs collègues, leurs amis, leurs supérieurs et s'attendent à être démasquées d'un jour à l'autre.

Processus de vente : de la prospection au suivi des clients La commande s'obtient après un processus qui aboutit à la vente. Analyser et comprendre les différentes étapes est une clé pour la réussite commerciale de toute société. En effet, en identifiant les phases qui vont transformer un suspect en client, il est possible de progresser dans ses techniques et améliorer les compétences et les outils à disposition de la force de vente. 1- Connaissance de l'offre : les commerciaux doivent maîtriser l'offre produits et services sur le bout des doigts. Une étape est souvent occultée, mais indispensable. 3 - Approche commerciale : contact du prospect (par téléphone, visites directe...)

Confiance en soi: la raison et les tripes Nous apprenons à privilégier la raison sur les ressentis et à nous raisonner pour minimiser des émotions comme la peur ou la colère. A tort, car nos tripes sont porteuses de messages à ne surtout pas négliger pour développer la confiance en soi. Platitude N°24ter du Grand livre des évidences: nous sommes des êtres de raison. Et cette raison est formidable: elle nous permet de réfléchir, de concevoir de grandes choses, de construire et de réaliser des projets complexes et remarquables, de faire des progrès technologiques extraordinaires, et parfois même de ne pas dire d’âneries quand nous prenons la parole dans un dîner en ville.

Related: