background preloader

Le Portail du Chemin des dames

Le Portail du Chemin des dames

http://www.chemindesdames.fr/

Related:  Première Guerre MondialePremière Guerre mondialeBatailles 14-18bataillesGuerre 1914-1918

Images Lidar de la forêt d’Argonne Aller au contenu principal Accueil > Cartographie > Images Lidar de la forêt d’Argonne ArchéologieCartographie Première Guerre mondiale : elle devait être la “der des ders“ Plus de 60 millions de soldats ont pris part au Premier conflit mondial du XXème siècle, l'un des plus meurtriers : plus de 10 millions de personnes y ont trouvé la mort et environ 20 millions n'en sont pas revenues valides. Cette guerre opposa deux grandes alliances, la Triple-Entente et celle des Empires centraux. La Triple-Entente était composée de la France, de la Grande-Bretagne, de la Russie et des empires qu'elles contrôlaient en tant que grandes puissances coloniales. La coalition des Empires centraux était initialement constituée de l'Allemagne, de l'Autriche-Hongrie et des empires sous leur emprise. L'Empire ottoman les rejoignit en octobre 1914, suivi un an plus tard du Royaume de Bulgarie.

Bataille du Chemin des Dames Le terrain Depuis cette date, c'est un secteur relativement tranquille qui n'a pas fait l'objet, depuis la fin 1915, de grosses offensives. Les Allemands tiennent la ligne de crête et les Français sont établis sur les pentes. Les forces en présence LE CHEMIN DES DAMES 1917 Après les batailles de Verdun et de la Somme, il était indiscutable que la technique de l'assaut frontal sur le front Ouest avait échoué. Mais, tragiquement, de plus grandes batailles étaient prévues. Bien qu'on ait limogé des généraux responsables des hécatombes dans les 2 camps, leur conception de la guerre survivait. En 1917, Hindenburg, qui a remplacé falkenhayn à la tête des armées allemandes, décide d'effectuer un repli sur la "ligne Hindenburg" plus facile à défendre, il est assisté de Luddendorf.

Reportage Entre les lignes de Claude Guilmain Hommage aux combattants canadiens de la Première Guerre mondiale, ce film fait la chronique du conflit à travers les mots de six participants. Entre les lignes des correspondances intimes adressées à des proches, on devine l'innommable, toute cette horreur censurée par la guerre et la pudeur. Dans un montage habile, le film présente des extraits d'époque, des photos, des passages manuscrits de lettres et du journal de bord. Le talent de mise en scène de Claude Guilmain redonne à ces artefacts vieux de quatre-vingt-dix ans une dimension humaine et insuffle à ces images anonymes une vie et une intensité qui nous font vivre ce conflit de l’intérieur. Afin de répondre aux besoins du milieu de l'éducation, cinq capsules documentaires ont été tirées du film : Les infirmières au front, Le rôle de l'officier, La vie du soldat, L'espoir et la foi et Les tranchées. Ces documents apportent des informations supplémentaires sur chacun des sujets abordés.

Fusillés Nous proposons dans ce dossier de revenir sur un phénomène tragique qui a traversé la Grande Guerre de part en part, touché tous les États belligérants, tous les fronts, dès les premiers jours de la guerre et posé aux autorités tant militaires que politiques des questions portant sur leur fonctionnement, leur finalité, leur existence même, puisqu’il s’agit de réfléchir sur la question de l’exécution de soldats au sein de leur propre armée. Nous centrons le propos sur le cas français, non qu’il soit plus important que les autres, mais parce que les sources et l’historiographie dont nous disposons permettent de construire un discours véritablement problématisé et de livrer des conclusions tangibles. D’autre part, la figure du fusillé a opéré un retour en force dans l’actualité, dans les champs mémoriels, dans les débats politiques au point de prendre une place peut-être démesurée face au nombre réel de cas.

Chronologie de la guerre de 1914-1918 La Grande Guerre Les députés « protestataires » d'Alsace-Lorraine La loi des Trois ans (7 août 1913) Un non-lieu de mémoire de la Première Guerre mondiale : la bataille de Guise 1 PROST, Antoine et WINTER, Jay, Penser la Grande, un essai d’historiographie, Paris, Seuil, 2004, Chap. 4 : « Qu’est-ce que faire la guerre ? Tranchées », p. 109-144. 2 A titre d’exemple mentionnons Audoin-Rouzeau, Stéphane, Combattre, une anthropologie historique de la guerre moderne (XIXe-XXe siècle), Paris, Seuil, 2008. Mais SAINCLIVIER, Jacqueline, « L'historiographie en Bretagne et ses vecteurs depuis 50 ans », La Revue d’Alsace, n°133, 2007, p. 117-133, en ligne, montre bien que le fait militaire est pendant longtemps délaissé par l’historiographie bretonne, ce qui n’est pas sans incidence sur le souvenir de la bataille de Guise, où combattent de nombreux Bretons. 3 KEEGAN, John, The face of the battle, A study of Agincourt, Waterloo and the Somme, London, Pimlico - Random house e-books, 2004-2012, p. 61. 4 SHD-DAT : 26 N 133/1, JMO 10e corps d’armée, 3-10 août 1914.

L’attaque Allemande L’infanterie attaque le village Après avoir habilement retiré leurs troupes et sans pertes notables, les allemands ont, dans la nuit, décidé de profiter de la situation géographique propice à un encerclement pour reprendre Lagarde et y bloquer leur proie selon un plan assez simple. Le général allemand Von Stetten qui commande une division de cavalerie bavaroise et le général de la 42ème Division d’infanterie montent une action commune avec la compagnie d’infanterie et la cavalerie appartenant aux troupes gardes-frontières. On sait, à peu prés, quel était l’ordre de bataille : · un bataillon de Chasseurs Bavarois : le Deuxième,

Collection de photographies Ce site présente un ensemble de photographies de la première guerre mondiale. Les clichés sont réalisés pour la plupart sur les zones de conflits, principalement dans les départements de la Marne et de la Somme. Ces photos proviennent d'une collection personnelle. Les clichés sont de type stéréoscopique (prise de vue sur plaque de verre). On visionne celles ci dans un stéréoscope afin d'obtenir une image en relief. Voir explicatif - voir une photo en relief

1918. La guerre en affiches 1918. La guerre en affichesDocument brut pour la classe Documents mis en ligne avec l'autorisation des Archives départementales de l' rue Étienne Pédron 10000 TroyesTél. : 03.25.42.52.62 (Horaires : Lu. Me. Je. et Ve. 9 h à 17 h ; Ma. 13 h 30 à 17 h.Fermeture Annuelle : deuxième semaine d'octobre)

Histoire Universelle : toute l'histoire du monde L'archipel du goulag (7 avril 1930) 7 Avril 1930. Staline, 1er secrétaire général du Parti Communiste d'Union Soviétique, fait publier un décret sur l'organisation d'une nouvelle institution de camps correctionnels de travail dits le... La guerre 1914 1918 en Alsace - Bataille du Linge en 1915 - 63ème RAAA Ce site est dédié aux braves de toutes les nations, parfois venus de très loin, pour combattre sur ce front méconnu de la bataille du Linge afin de défendre des idéaux qui, souvent, les dépassaient. Des milliers l'ont payé de leur vie, souvent d'une manière anonyme, parfois après d'atroces souffrances dans la solitude de ce champ de bataille du Linge, et malgré de pathétiques appels à l'aide aux quels leurs camarades, meurtris par cette détresse, ne pouvaient pas répondre. Ceux qui en sont revenus ont été profondément marqués dans leur chair ou dans leur âme. Ces braves nous ont donné la leçon de leur formidable courage et de leur mortel dévouement, essayons de retenir leur enseignement, afin qu'une telle horreur ne revienne plus. Ils disaient de cette guerre que c'était la Der des Ders, faisons en sorte qu'ils aient enfin raison. De tous ces anonymes, la nature distille de temps à autre des souvenirs ténus ; sachons les respecter, les préserver, et éviter un mercantilisme dégradant.

Les gueules cassées de la Grande Guerre ... Document 2004 - " Sophie Delaporte comble un vide comme si l'expérience était proprement indicible. Pionnier et précieux. " Le Monde. " Elle a accompli un travail remarquable, remontant le chemin de croix de ces soldats, traitant aussi bien de la médecine d'urgence, de la chirurgie réparatrice de la face que de leurs souffrances et de leur détresse morale. " Anne Muratori-Philip, Le Figaro. " L'ouvrage écrit par Sophie Delaporte fait partie de ceux qu'on a le devoir de regarder en face. Comme le visage de ces hommes défigurés qu'on ne pouvait, littéralement, plus dévisager ". Christophe Violette, Ouest-France. " L'auteur s'est penchée sur ces " oubliés de l'histoire ", dont beaucoup, défigurés, ont terminé leur vie à l'écart des leurs et du monde, vivant en autarcie dans des institutions spécialisées. " Antoine de Gaudemar, Libération.

Related:  Première guerre mondiale