background preloader

La région fortifiée de Verdun en février 1917

La région fortifiée de Verdun en février 1917
La région fortifiée de Verdun en février 1917. Afficher les infos La région fortifiée de Verdun en février 1917. Description : Dans les décombres du fort de Vaucherauville, situé à 5 km au nord-ouest de Verdun, l'opérateur du Service Photographique et Cinématographique de l'Armée (SPCA) Albert Samama-Chikli pose avec son appareil au milieu des ruines. Date : Février - Mars 1917 Lieu : Charny-sur-Meuse / Mort-Homme / Fort de Douaumont / Bois Chauffour / Bras-sur-Meuse / Meuse / Fromeréville-les-Vallons / Rampont / Bois Bourrus / Ferme la Claire / Fleury-devant-Douaumont / Bezonvaux / Fort de Vacherauville / Verdun / Côte de Froide Terre / Bezonvaux / Ravin de la Rousse / Chapelle Sainte-Fine / Bois des Caurières / Chattancourt / Meurthe-et-Moselle / Lorraine / France. Photographe : Samama-Chikli Albert Origine : SPCA - ECPAD Référence : SPA-49-L-2249 Depuis l’offensive victorieuse du 15 décembre 1916, la région fortifiée de Verdun reste relativement calme. Lancer la galerie photo Related:  Objectifs militaires et résultats de la bataille de Verdun

Vues de la région fortifiée de Verdun et du saillant de Saint-Mihiel en janvier 1916. Vues de la région fortifiée de Verdun et du saillant de Saint-Mihiel en janvier 1916. Afficher les infos Vues de la région fortifiée de Verdun et du saillant de Saint-Mihiel en janvier 1916. Description : Dans un boyau de communication entre deux tranchées à Damloup. Date : Janvier 1916 Lieu : / Lorraine / Meuse / Damloup / Paroches Photographe : Dangereux Origine : SPA - ECPAD Référence : SPA-2-J-19 Vues de la région fortifiée de Verdun en janvier 1916. Lancer la galerie photo

L’ECPAD réalise une application mobile sur Verdun L’ECPAD réalise une application mobile sur Verdun L’ECPAD développe des applications mobiles pour smartphone et tablettes numériques. Une démarche qui s’inscrit dans la politique de l’établissement d’exploiter au mieux les nouveaux supports numériques de diffusion visant à faire connaître au plus grand nombre ses fonds d’archives. La Mission Histoire du conseil général de la Meuse a fait appel à l’ECPAD pour créer une application mobile innovante autour de Verdun .Le but étant de faire découvrir au public les champs de batailles et lieux de mémoire à travers des images d’archives et des images récentes du site. L’application Verdun, proposera une immersion sur les traces des poilus de la Grande Guerre et des champs de bataille de Verdun. Afin d’améliorer l’expérience et le parcours de visite, l’ECPAD a eu recours à une technique innovante : embarquer une caméra sur un drone. L’application Verdun sera gratuite et disponible pour le centenaire de la grande guerre sur iPhone et Android.

Bataille de Verdun (1916) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. C'est la plus longue et l'une des batailles les plus dévastatrices de la Première Guerre mondiale et de l'histoire de la guerre. Verdun apparaît comme le lieu d’une des batailles les plus inhumaines auxquelles l’homme s'est livré : l'artillerie y cause 80 % des pertes, le rôle des hommes y consiste surtout à survivre — et mourir — dans les pires conditions sur un terrain transformé en enfer, tout cela pour un résultat militaire nul. Alors que, côté allemand, ce sont pour l'essentiel les mêmes corps d'armée qui livreront toute la bataille, l'armée française fera passer à Verdun, par rotation, 70 % de ses Poilus, ce qui contribua à l'importance symbolique de cette bataille et à la renommée du général Pétain qui commanda la première partie de la bataille. Verdun sera, comme la Somme, une terrible leçon que certains théoriciens militaires allemands sauront comprendre.

Ossuaire de Douaumont Les premières lignes près du saillant de Saint-Mihiel et la garnison de Verdun en janvier et début février 1916. Les premières lignes près du saillant de Saint-Mihiel et la garnison de Verdun en janvier et début février 1916. Afficher les infos Description : Visite du colonel Ordioni du 366e régiment d'infanterie au ravin de la Mort. Date : Janvier - Février 1916 Lieu : France / Lorraine / Meuse / Verdun / Fromezey / Camp de La Madeleine / Fort de Douaumont / Les Eparges / Landrecourt / Béthincourt / Moulainville / Fort de Moulainville / Marre / Charny-sur-Meuse / Tranchée de Calonne / Trésauvaux / Montgrignon / Montfaucon-d\'Argonne / Esnes-en-Argonne / Malinbois / Ravin de la Mort / Mesnil-sous-Côtes Photographe : Dangereux Origine : SPA - ECPAD Référence : SPA-3-J-140 Au mois de janvier 1916, Verdun est pour le commandement français d’une importance mineure, c’est ainsi qu’une grande partie de l’artillerie des forts est retirée pour servir ailleurs. Lancer la galerie photo

Le fort de Douaumont et ses environs après l’offensive du 15 décembre 1916 Afficher les infos Le fort de Douaumont et ses environs après l'offensive du 15 décembre 1916 Description : Sur la route de Verdun à Douaumont, un blessé grave est transporté vers un poste de secours par des brancardiers. Date : Décembre 1916 Lieu : Vaucherauville / Verdun / Douaumont / Fort de Douaumont / Marne Photographe : Samama-Chikli Albert Origine : SPA - ECPAD Référence : SPA-42-L-2061 Le 12 décembre 1916 le général Nivelle nomme le général Guillaumat à la tête de l’armée de Verdun. Lancer la galerie photo Présentation de la Bataille de Verdun - Mémorial de Verdun La bataille de Verdun commence le 21 février à 7h15 avec un déluge de feu sur les forts et les tranchées. Pendant 10 mois, Français et Allemands vont s'affronter. Le chef de l'état major allemand Erich Von Falkenhayn veut en finir avec une guerre de position qui dure depuis la bataille de la Marne, commencée dix-huit mois plus tôt. Les Poilus résistent mais perdent le fort de Douaumont. Très vite le Général Pétain organise la riposte et met en place une liaison entre Bar-le-Duc et Verdun, appelée plus tard "Voie Sacrée". Le 1er juillet, l'offensive sur la Somme est lancée.

Le retour à la terre des mutilés. Le retour à la terre des mutilés Durée : 455.1 secondes Bitrate : 0 bits par seconde nombre de frames : 11378 Codec video : h264 Codec audio : aac Hauteur : 272 px Largeur : 368 px De grands centres de rééducation agricole se sont ouverts dans toute la France pour rétablir la santé des mutilés, grâce au travail de la terre, la vie au grand air, une alimentation saine.

Exposition virtuelle - Sur les chemins de la Grande Guerre Armistice du 11 Novembre 1918 L’armistice, signé le 11 novembre 1918 entre les Alliés et l’Allemagne marquant la fin de quatre années de guerre, constitue un moment clé de la conscience nationale et européenne. « L’École a pour mission l’enseignement de l’histoire de la Grande Guerre, et également la transmission de la mémoire » (*). La commémoration de l'armistice permet de mener un travail d'Histoire ancré dans un enseignement de la citoyenneté et des valeurs de la République. © H. Marquis Partant des événements de l'année 1918 (voir le chapitre 9 du livre La Grande Guerre par M.C Bonneau-Darmagnac, Fréderic Durdon, Pierrick Hervé, CRDP de Poitiers collection trait d’union, 2008) qui ont conduit à l'arrêt des combats, cet opus de la collection « Pour Mémoire » met en évidence les spécificités de la Première Guerre mondiale. C'est une guerre longue, qui est, dès 1915, appelée « Grande Guerre ». La Grande Guerre, M.C. La Première Guerre mondiale, CNDP, collection « Dévédoc », 2008. Conception et réalisation du dossier

Related: