background preloader

Entre les lignes par Claude Guilmain

Entre les lignes par Claude Guilmain
Hommage aux combattants canadiens de la Première Guerre mondiale, ce film fait la chronique du conflit à travers les mots de six participants. Entre les lignes des correspondances intimes adressées à des proches, on devine l'innommable, toute cette horreur censurée par la guerre et la pudeur. Dans un montage habile, le film présente des extraits d'époque, des photos, des passages manuscrits de lettres et du journal de bord. Le talent de mise en scène de Claude Guilmain redonne à ces artefacts vieux de quatre-vingt-dix ans une dimension humaine et insuffle à ces images anonymes une vie et une intensité qui nous font vivre ce conflit de l’intérieur. Afin de répondre aux besoins du milieu de l'éducation, cinq capsules documentaires ont été tirées du film : Les infirmières au front, Le rôle de l'officier, La vie du soldat, L'espoir et la foi et Les tranchées. Ces documents apportent des informations supplémentaires sur chacun des sujets abordés.

http://www.onf.ca/film/entre_les_lignes/

Related:  Batailles 14-18Guerre 1914-191814-18Géobiologie

Centenaire 14-18 : la première bataille d'Ypres - France 3 Champagne-Ardenne Histoires 14-18 il y a cent ans Ypres, petite cité drapière des Flandres belges. Dès l'automne 1914, la ville va se retrouver au coeur de batailles terribles. Collection de photographies Ce site présente un ensemble de photographies de la première guerre mondiale. Les clichés sont réalisés pour la plupart sur les zones de conflits, principalement dans les départements de la Marne et de la Somme. Ces photos proviennent d'une collection personnelle. Les clichés sont de type stéréoscopique (prise de vue sur plaque de verre). On visionne celles ci dans un stéréoscope afin d'obtenir une image en relief. Voir explicatif - voir une photo en relief

Quelle était la vie quotidienne en France en 1914 ? Il y a un siècle, la France avait un visage tout autre. Un habitant sur deux travaille dans les champs (3% aujourd'hui), mais cela ne garantit pas l'opulence. Avant la guerre déjà, l'exode rural a commencé, les jeunes hommes partent tenter leur chance dans les grandes villes, dans les usines, tandis que les femmes travaillent, déjà, souvent dans la maison des plus riches, à leur service.

ÉDUCATION À LA DÉFENSE - La deuxième bataille d'Ypres (1915) Le mémorial canadien érigé non loin du village de Saint-Julien Le 22 avril 1915, les Allemands utilisaient pour la première fois des gaz de combat dans un contexte tactique. Cette attaque survient non loin de la ville belge d’Ypres qui, pour l’occasion, devait donner son nom au gaz chloré alors employé : l’ypérite ou “gaz moutarde” du fait de la couleur jaunâtre de son nuage (1). Cette première attaque chimique de l’Histoire frappe essentiellement les troupes françaises, mais deux jours plus tard l’ypérite sera aussi utilisé contre les Canadiens. Quelques jours auparavant, le 20 avril, le grand État-major allemand lançait une grande offensive connue sous le nom de deuxième bataille d’Ypres. Celle-ci succédait à une première confrontation qui eut lieu à la fin l’année 1914 autour de la même ville, et qui s’acheva par une victoire alliée.

Les gueules cassées de la Grande Guerre ... Document 2004 - " Sophie Delaporte comble un vide comme si l'expérience était proprement indicible. Pionnier et précieux. " Le Monde. " Elle a accompli un travail remarquable, remontant le chemin de croix de ces soldats, traitant aussi bien de la médecine d'urgence, de la chirurgie réparatrice de la face que de leurs souffrances et de leur détresse morale. " Anne Muratori-Philip, Le Figaro. " L'ouvrage écrit par Sophie Delaporte fait partie de ceux qu'on a le devoir de regarder en face. Comme le visage de ces hommes défigurés qu'on ne pouvait, littéralement, plus dévisager ". Christophe Violette, Ouest-France. " L'auteur s'est penchée sur ces " oubliés de l'histoire ", dont beaucoup, défigurés, ont terminé leur vie à l'écart des leurs et du monde, vivant en autarcie dans des institutions spécialisées. " Antoine de Gaudemar, Libération.

HOMMAGE AUX POILUS,AUX FUSILLES POUR L'EXEMPLE - Site consacré à la ville d'Outreau mondial Plus de 700 soldats ont été fusillés pour l'exemple pendant la guerre de 1914-1918. Joseph Dauphin, originaire du Puy-de-Dôme, était l'un d'eux. Mis à jour le 07/11/2013 | 09:24 , publié le 07/11/2013 | 02:01 Deuxième bataille d'Ypres - Histoires orales de la Première Guerre mondiale : Les anciens combattants de 1914 à 1918 Contenu archivé Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada.

Un si lourd bilan - 1918, la Grande Guerre s'achève... - Dossiers Le monde, et surtout l’Europe, sortent profondément transformés de la Première Guerre mondiale. Dans "14-18", La Documentation photographique n° 6074 (1984), Jean-Jacques Becker dressait un rapide bilan du conflit et des changements qui s’ensuivirent. Certains d’entre eux auraient vraisemblablement eu lieu sans la guerre, mais dans des délais beaucoup plus longs.

La Première Guerre mondiale : Cartes animées, bataille de la Marne, Ypres, Verdun, la Somme, Caporetto L’Europe se précipite dans la guerre A la suite de l’attentat de Sarajevo, la mécanique des systèmes d’alliance précipite l’Europe dans la guerre. Les plans allemands et français Comment les états-majors se sont préparés à la guerre. Plan Schlieffen pour l’Allemagne, plan XVII pour la France.

22 avril-25 mai 1915 : deuxième bataille d'Ypres Cette bataille marqua le premier grand engagement des Canadiens. Au printemps 1915, les Allemands préparent une offensive contre le saillant d'Ypres. Dernière ville aux mains des Alliés, Ypres assurait une position défensive qui permettait la protection des ports français de la Manche. Il était alors impératif de la préserver.

Related: