background preloader

Croisades

Croisades
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les croisades du Moyen Âge sont des pèlerinages armés, prêchés par le pape, une autorité spirituelle de l'Occident chrétien comme Bernard de Clairvaux ou un souverain comme Frédéric Barberousse. Elles furent lançées pour reprendre aux musulmans des lieux de pélerinages chrétiens en Terre Sainte. Elles débutèrent en 1095 à la demande de l'empereur de Byzance. Les Byzantins parlaient grec. Ils étaient chrétiens, mais orthodoxes et non catholiques. Les cités marchandes italiennes ont bénéficié des croisades, et développé dans la foulée les liens entre places commerciales européennes. Terminologie[modifier | modifier le code] Le terme « croisade » est rare et n'apparaît pas avant le milieu du XIIIe siècle en latin médiéval et seulement vers 1850 dans le monde arabe[1]. Il est donc clair que ce que nous appelons « première croisade » n'était pas appelée ainsi par ses contemporains. Les origines de la croisade[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Croisades

Related:  Croisades et BataillesCroisadesMoyen âge (476-1492)Histoire du christianisme

Les croisades Introduction Bénie par le pape et conduite par les monarques des royaumes chrétiens de la vieille Europe, cette aventure devait représenter tout ce que l'esprit médiéval avait de bon en lui. Malgré l'échec militaire manifeste des croisades (à l'exception de la première), la Chrétienté en sortit grandie au niveau économique et culturel. Chronologie des Croisades Iere Croisade (1096-1099) 1095 27 novembre Urbain II prêche la première croisade lors du concile de Clermont. 1096 8 mars Départ d’une « armée de pèlerins », conduite par Pierre l’Ermite. 12 avril Pierre l’Ermite est à Cologne. 20 mai Massacre de Juifs à Mayence par l’armée de pèlerins. 6 juillet Concile de Nîmes confiant au comte de Toulouse la tête d’une expédition en terre sainte. Prise et massacre de Sembin (Hongrie) par l’armée de pèlerins. Prise et pillage de Belgrade par l’armée de pèlerins. 1 août Pierre l’Ermite et l' »armée de pèlerins » à Constantinople. 2-6 Pillages des alentours de Constantinople par l’armée de pèlerins. 7 août Les Byzantins font passer le Bosphore à l’armée de pèlerins. 10 août L’armée « populaire » est anéantie par les Turcs près de Nicée. 15 août Départ des armées de Godefroy de Bouillon pour la première Croisade. 3 000 survivants de l’armée de pèlerins se barricadent près de Civitot.

Cordoue Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cordoue (en espagnol : Córdoba, en arabe : قرطبة Qurṭuba) est une ville située dans le sud de l'Espagne, en Andalousie. Cordoue est la capitale de la province du même nom. La ville est située sur le Guadalquivir. Elle compte 328 326 habitants. Son centre historique est classé depuis 1994 au patrimoine mondial de l'UNESCO. Relations entre les Arméniens et les Croisés Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Arméniens sont un peuple chrétien du haut-plateau arménien et du Caucase qui pratiquait un rite différent de celui des chrétiens orthodoxes, du fait de leur histoire. Cette opposition vis-à-vis des Byzantins les incita à s'allier aux croisés quand ceux-ci firent la conquête de la Terre sainte. L'alliance entre les Arméniens et les croisés[modifier | modifier le code] Les litiges entre les Arméniens et les Byzantins étaient d'abord religieux, après une période au début du Moyen Âge où l'Arménie, dominée par les Perses, n'eut plus de contact avec Byzance pendant près d'un siècle. Durant cette période, l'Église d'Orient eut un certain nombre de conciles qui modifièrent les rites religieux et que les Arméniens n'adoptèrent pas, du fait de leur isolement[1].

Siège de Jérusalem Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jérusalem fut le théâtre de plusieurs sièges : Succès de la première croisade (1096-1099) Suite à l'appel du pape Urbain II, de nombreux guerriers originaires de toute la chrétienté occidentale se disposent à secourir les chrétiens d'Orient et délivrer le tombeau du Christ, tombé aux mains des Turcs musulmans. Le 15 août 1096, ils se mettent en route pour la Terre sainte sous la direction du légat du pape. C'est ce que l'on appellera beaucoup plus tard la première croisade. La Mecque Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour l’article homophone, voir Lamèque. Lieu de naissance du prophète de l'islam Mahomet à la fin du VIe siècle, elle abrite la Kaaba au cœur de la mosquée Masjid Al-Haram (« La Mosquée sacrée») et la tradition musulmane lie sa fondation à Ibrahim (Abraham), ce qui en fait la ville sainte la plus sacrée de l'islam, réservée aux musulmans.

Croisade des Albigeois Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La croisade des Albigeois (1208-1229) (ou croisade contre les Albigeois) est une croisade proclamée par l'Église catholique contre l'hérésie, principalement le catharisme et dans une faible mesure le valdéisme. Dès le XIIe siècle, les textes de l'époque parlent d'hérésie albigeoise sans que cette région soit plus cathare que ses voisines. Le catharisme était surtout implanté en Languedoc, lequel était dominé par deux familles, la maison de Toulouse et la maison Trencavel.

CROISADES, Le déroulement des croisades en Terre sainte • La première croisade La première croisade, prêchée à Clermont par Urbain II lui-même, fut organisée par lui au cours d'un voyage dans le midi de la France. Son appel fut repris par de nombreux prédicateurs, parmi lesquels le célèbre Pierre l'Ermite, auquel la tradition postérieure attribua une part décisive dans la naissance de la croisade (c'est lui qui aurait révélé au pape les souffrances des chrétiens d'Orient).

Les Croisades siècle, l’hostilité envers les juifs se développe en Europe. Des massacres sont perpétrés dans l’Empire germanique au départ des deux premières expéditions et tout au long des chemins. Après l’établissement des États latins en Terre sainte, les quartiers juifs subsistent, sauf à Jérusalem qui demeure interdite. De fortes redevances leur sont imposées pour alimenter les "trésors" de croisade. En 1215, le port d’un signe distinctif devient obligatoire... En revanche, pour l’Occident, les bénéfices, autant matériels que culturels, semblent énormes. Siège de Constantinople (717-718) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le second siège arabe de Constantinople en 717-718 est un siège terrestre et maritime de Constantinople, la capitale de l'Empire byzantin, par les Arabes du Califat omeyyade. La campagne est le point culminant de trente ans d'attaques et d'empiètement par les Arabes sur les régions frontalières de l'Empire byzantin alors en plein désordre interne. Les Arabes dirigés par Maslama ben Abd al-Malik envahissent l'Asie Mineure byzantine en 716.

Related: