background preloader

Georges Bataille

Facebook Twitter

Georges Bataille - Wikipédia. Tremblement de Bataille <img src=' border='0'><img src=' border='0'> - Dossier (avec des documents audio et video rares) Date de création : 19/01/2007 Date de mise à jour : 12/05/2008 (nouveaux documents concernant "la célèbre photo" du supplice chinois) Bataille parle de "La littérature et le mal" Ce document est le seul où l’on voit Georges Bataille s’exprimer sur sa conception de la littérature. C’était le 21 mai 1958 lors de l’émission présentée par Pierre Dumayet. « Je ne sais qu’en penser, mais comme c’est le seul document, à ma connaissance, où l’on voit Bataille parler, bouger, et sourire, peut-être le donner , dans sa durée. » André S.

(mai 2010). Tremblement de Bataille Il s’est développé, autour de Georges Bataille, toute une légende de fausses reconnaissances ou d’amitiés embarrassées qui ont pour fonction d’empêcher la lecture de ses livres. Si on y ajoute le discours universitaire ou psychanalytique, l’obscurité s’accroît. Un silence gêné accueille cette affirmation.

NOUVELLES LECTURES DE GEORGES BATAILLE - Revue Lignes n°17. Le premier numéro que Lignes consacre à Georges Bataille.

NOUVELLES LECTURES DE GEORGES BATAILLE - Revue Lignes n°17

Un numéro réservé à une nouvelle génération de lecteurs de l’écrivain et philosophe : jeunes chercheurs, chercheurs étrangers. La première génération des lecteurs de Georges Bataille a été constituée par ses amis : Duras, Blanchot, des Forêts, etc. La seconde eut pour noms principaux, entre autres, Foucault, Derrida. C’est à ceux-ci qu’on doit, sans doute, qu’au Bataille écrivain se soit ajouté un Bataille philosophe. Turandot : Chinese Torture / Supplice chinois. Georges Bataille et le matérialisme - 58 - @ 20six.fr. En 1924, André Breton lance le mouvement surréaliste et fédère autour de lui une grande partie de la vie littéraire et artistique française.

Georges Bataille et le matérialisme - 58 - @ 20six.fr

Le surréalisme, qui doit son existence aux travaux de la psychologie et qui lui a emprunté certaines méthodes pour les transformer en procédés littéraires, se définit, dans le premier manifeste du surréalisme comme un « automatisme psychique » qui se donne d'exprimer « le fonctionnement réel de la pensée ». Cet automatisme est une « dictée » que la pensée fait réciter à l'artiste « en l'absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale ». ou encore : « le surréalisme repose sur la croyance à la réalité supérieure de certaines formes d'associations négligées jusqu'à lui, à la toute-puissance du rêve, au jeu désintéressé de la pensée.

Il tend à ruiner définitivement tous les autres mécanismes psychiques et à se substituer à eux dans la résolution des principaux problèmes de la vie. » L'anus solaire (Georges Bataille) Il est clair que le monde est purement parodique, c'est-à-dire que chaque chose qu'on regarde est la parodie d'une autre, ou encore la même chose sous une forme décevante.

L'anus solaire (Georges Bataille)

Depuis que les phrases circulent dans les cerveaux occupés à réfléchir, il a été procédé à une identification totale, puisque à l'aide d'un copule chaque phrase relie une chose à l'autre; et tout serait visiblement lié si l'on découvrait d'un seul regard dans sa totalité le tracé laissé par un fil d'Ariane, conduisant la pensée dans son propre labyrinthe. Mais le copule des termes n'est pas moins irritant que celui des corps. Et quand je m'écrie : JE SUIS LE SOLEIL, il en résulte une érection intégrale, car le verbe être est le véhicule de la frénésie amoureuse. Tout le monde a conscience que la vie est parodique et qu'il manque une interprétation. Ainsi le plomb est la parodie de l'or. L'air est la parodie de l'eau. La RdR. Acéphale (revue) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Acéphale (revue)

Pour les articles homonymes, voir Acéphale. Sous le nom d'Acéphale, Georges Bataille a constitué et dirigé entre 1936 et 1939 : une revue publique qui portait ce titre et qui ne connut que cinq numéros ;une société secrète et ésotérique, qui ne comportait que quelques membres qui avaient juré de garder le silence. Le premier article est signé de Bataille et s’intitule « La conjuration sacrée » et commence par ces phrases : « Il est temps d’abandonner le monde des civilisés et sa lumière. On retrouve dans cette déclaration liminaire une annonce explicite du programme de la revue et un message ésotérique (« secrètement ou non… ») qui s’adresse aux membres de la société secrète que Bataille va mettre en place pendant les six mois qui vont séparer ce premier numéro du second.

Bataille explicite le titre Acéphale un peu plus loin dans son article : « La vie humaine est excédée de servir de tête et de raison à l’univers. Goya, Le Sabbat des sorcières. Georges Bataille acephale. Georges Bataille - Wikiquote, le recueil de citations libre. Georges Bataille, né le 10 septembre 1897 à Billom (Puy-de-Dôme) et mort le 8 juillet 1962, est un écrivain français.

Georges Bataille - Wikiquote, le recueil de citations libre

La Notion de dépense, 1933[modifier] Chaque fois que le sens d’un débat dépend de la valeur fondamentale du mot utile, c’est-à-dire chaque fois qu’une question essentielle touchant la vie des sociétés humaines est abordée, quelles que soient les personnes qui interviennent et quelles que soient les opinions représentées, il est possible d’affirmer que le débat est nécessairement faussé et que la question fondamentale est éludée. Il n’existe en effet aucun moyen correct, étant donné l’ensemble plus ou moins divergent des conceptions actuelles, qui permette de définir ce qui est utile aux hommes. La Part maudite précédé de La Notion de dépense (1933), Georges Bataille, éd. Éditions de Minuit, coll. La Part maudite, 1949[modifier]