background preloader

La guerre de 1914-1918 (Première Guerre mondiale)

La guerre de 1914-1918 (Première Guerre mondiale)
De 1914 à 1918, l’Europe et une partie du monde s’engagent dans la première guerre totale de l’histoire. Chacun des pays belligérants mobilise l’ensemble de ses moyens militaires, politiques mais aussi industriels pour l’emporter, au prix d’importantes conséquences sociales et matérielles pour les populations civiles. Crédits photos - Collection Jules Gervais-Courtellemont, Cinémathèque Robert-Lynen de la ville de Paris. - Collection Gervais. - Etienne Jaqueau, ( Conception réalisation - N-Design, Nicolas Gervais

http://education.francetv.fr/dossier/la-guerre-de-1914-1918-premiere-guerre-mondiale-o10686

Related:  Devoir de mémoireAller plus loinPOLITICAL CONFLICTS

Une exposition virtuelle sur la Première Guerre mondiale - OCIM À l’occasion du Centenaire de la Grande Guerre, le Département des Hauts-de-Seine invite le grand public à remonter le temps et (re)découvrir ce pan de l’histoire sur le site www.14-18.albert-kahn.hauts-de-seine.fr. L’exposition virtuelle 1914-1918 : la Première Guerre mondiale dans les Archives de la Planète présente l’importante collection de photographies et de films originaux du musée départemental Albert-Kahn qui est encore en grande partie inédite (vues en couleurs, sujets cinématographiques inhabituels…). L’achèvement en 2015, de la numérisation de la totalité des images du musée relatives à la Première Guerre mondiale, a permis d’appréhender pour la première fois dans sa globalité un corpus représentant 20 % du fonds d’images des Archives de la Planète, soit 10 000 autochromes, 500 photographies en noir et blanc et 800 séquences de films, couvrant une période allant de 1914 à 1926. Renseignements

14-18 : les 10 films qu'il faut avoir vu De Chaplin à Tavernier, la Grande Guerre a laissé des traces dans le septième art. Sélection des 10 films incontournables. La magnifique intuition de Chaplin qui ne connut pas la guerre mais y jette Charlot dès 1918 (Shoulder Arms), la terreur pure du livre, puis du film de Dalton Trumbo, Johnny got his gun (1971) qui déchiquète le corps humain, la stupéfiante reconstitution des Croix de bois par Raymond Bernard (1931) ou encore La Vie et rien d’autre (1989) et Capitaine Conan (1996), les deux films de Bertrand Tavernier... autant de chefs-d’œuvre – on évitera l’expression « films culte » – à avoir vu sur la guerre de 14. 1. Scène finale des Sentiers de la gloire, de Stanley Kubrick (1957) 2.

C'est quoi, un poilu ? - 1 jour, 1 question Les poilus, c'est le surnom donné aux soldats qui ont combattu pendant la Première Guerre mondiale. On les appelait ainsi car ils étaient sales et mal rasés : ils faisaient la guerre dans des conditions extrêmement difficiles. Car la Première Guerre mondiale s'est déroulée principalement dans les tranchées, de longs fossés creusés sur les champs de bataille. Les poilus combattaient dans la boue et le froid, sans hygiène, ni confort. Leur seul confort : les provisions qu'arrivaient parfois à leur faire parvenir leur famille et le courrier qu'ils échangeaient avec elle. De nombreuses lettres ont ainsi été retenues dans un livre Paroles de poilus, ce sont de précieux témoignages sur cette guerre terrible qui a fait au moins 18 millions de morts.

Chronologie de la guerre de 1914-1918 La Grande Guerre Les députés « protestataires » d'Alsace-Lorraine La loi des Trois ans (7 août 1913) Les députés tués à l'ennemi au cours de leur mandat Les comités secrets de la Chambre des députés Première Guerre mondiale Batailles Front italien Front du Moyen-Orient 1914 - 1918 : quand la guerre est un jeu Une série photo exceptionnelle racontée par son auteur. Les Rencontres internationales de la photographie à Arles s’associent à la Société française de photographie (SFP, Paris) pour présenter cette « Guerre des gosses ».. Ces photographies et le commentaire sont signés Léon Gimpel, photographe normalement spécialisé dans les objets scientifiques ou l'aéronautique. Il a croisé en août 1915 dans Paris des petits soldats plein d’enthousiasme et les a mis en scène pour en faire une série d'images. On y voit les enfants mimant la guerre, y compris une exécution, dans des décors délabrés pour marquer le tragique de la situation. Leurs armes et leurs habits sont fabriqués à la hâte ou récupérés, rafistolés.

Première Guerre mondiale La première base présente plus de 1,4 million de fiches individuelles numérisées de militaires décédés au cours de la Grande Guerre et ayant obtenu pour la plupart la mention "Mort pour la France". La deuxième recense les fusillés en vertu d’une décision de la justice militaire et les exécutés sommaires au cours du conflit. La troisième comprend quelque 74 000 fiches individuelles numérisées de soldats ayant appartenu à l’aéronautique militaire.

Chronologie illustrée de la Révolution d’octobre 1917 3 mars : grève aux usines Poutilov à Petrograd 8 mars : manifestation dans le cadre de la journée internationale des femmes contre la vie chère et les difficultés du ravitaillement L’Humanité 13 mars 1917 « Des manifestations ont eu lieu à Petrograd […] La population est mécontente […] les ouvriers ont abandonné le travail pour protester contre la disette des vivres » 10 mars : grève générale à Petrograd durement réprimée par l’armée 11 mars : on compte des dizaines de morts dans les manifestations. Premières mutineries de militaires chargés de la répression. 12 mars : formation du soviet de Petrograd L’Humanité 29 juin 1917 : « Le Soviet de Petrograd » 15 mars : formation du gouvernement provisoire présidé par le prince Lvov.

« Les fusillés de la Grande Guerre » - Pour mémoire - CNDP Nous proposons dans ce dossier de revenir sur un phénomène tragique qui a traversé la Grande Guerre de part en part, touché tous les États belligérants, tous les fronts, dès les premiers jours de la guerre et posé aux autorités tant militaires que politiques des questions portant sur leur fonctionnement, leur finalité, leur existence même, puisqu’il s’agit de réfléchir sur la question de l’exécution de soldats au sein de leur propre armée. Nous centrons le propos sur le cas français, non qu’il soit plus important que les autres, mais parce que les sources et l’historiographie dont nous disposons permettent de construire un discours véritablement problématisé et de livrer des conclusions tangibles. D’autre part, la figure du fusillé a opéré un retour en force dans l’actualité, dans les champs mémoriels, dans les débats politiques au point de prendre une place peut-être démesurée face au nombre réel de cas. Le plan du dossier articule six aspects principaux de la question.

L'histoire de la guerre 14-18 racontée au travers d'un jeu vidéo Ubisoft nous montre une fois de plus que les jeux vidéo peuvent surprendre et nous faire découvrir certains pans de l’histoire encore peu connus. Différents personnages, différentes histoires Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre est à mi-chemin entre l’expérience pédagogique et le jeu vidéo. Au travers de cette production originale, Ubisoft souhaite faire découvrir au grand public les horreurs de la première guerre mondiale sans jamais les montrer clairement. L’éditeur a pour ce faire mis son outil de développement, l’UbiArt Framework (utilisé notamment pour Rayman Origins et Rayman Legends), à contribution.

Les perquisitions de locaux du Parti communiste clandestin de 1941 à 1944 : un essai de géolocalisation – PAPRIK@2F Depuis avril dernier, l’instrument de recherche du fonds de la section spéciale auprès de la cour d’appel de Paris (Z/4) est disponible sur la Salle des inventaires virtuelles des Archives nationales. Nous avons fait le choix dans l’élaboration de cet instrument de recherche de retranscrire les informations présentes sur les cartons de scellés dans la mesure du possible dans leur intégralité. Des adresses des locaux et domiciles perquisitionnés ont ainsi pu être collectées. À partir de ce recensement des scellés nous vous proposons ici un travail de géolocalisation des locaux utilisés par les militants communistes perquisitionnés par les autorités françaises durant la période 1939-1944.

24 avril 1915 - Le génocide arménien Le samedi 24 avril 1915, à Constantinople (*), capitale de l'empire ottoman, 600 notables arméniens sont assassinés sur ordre du gouvernement. C'est le début d'un génocide, le premier du XXe siècle. Il va faire environ 1,2 à 1,5 million de victimes dans la population arménienne de l'empire turc (ainsi que plus de 250.000 dans la minorité assyro-chaldéenne des provinces orientales et 350.000 chez les Pontiques, orthodoxes hellénophones de la province du Pont). Un empire composite Aux premiers siècles de son existence, l'empire ottoman comptait encore une majorité de chrétiens (Slaves, Grecs, Arméniens, Caucasiens, Assyriens....). En Anatolie, au coeur de la Turquie actuelle, les chrétiens représentaient 30% à 40% de la population.

L'émancipation des femmes en France depuis 1945 - Histoire-géographie - Éduscol Cette plateforme propose un ensemble de documents sonores et filmés (archives INA..) analysés et mis en perspective par des entretiens d'universitaires et de grands témoins. Les enseignants pourront les utiliser aussi bien dans leurs cours d'histoire que dans des séances d'EMC consacrées par exemple au thème de l'égalité. Ces archives et ressources documentaires sont organisées autour de cinq thèmes : Actualité à exploiter avec : Actualité en lien avec :

Related:  1 GMTroisièmeHISTOIRE DE FRANCEhymeneeHistoire - Webdocs