background preloader

Nos enfants, ces mut@nts

Nos enfants, ces mut@nts
C'est un bébé de 15 mois qui fait défiler ses vacances corses, hilare, sur le smartphone de sa mère. Un autre, à peine plus âgé, qui se lève à 6h30 chaque matin en réclamant l'iPad, son "plus bon meilleur ami". C'est une élève de CM1 qui interroge sa maîtresse : "A quoi ça sert d'apprendre, madame, tout est sur Wikipédia ?" Un rebelle qui jette son cahier de français au visage de son père : "Et toi alors, tu utilises bien le correcteur d'orthographe !" Une nymphette de primaire qui s'agace de devoir écrire avec un stylo : "Ce serait tellement mieux si on avait droit à l'ordi en classe !" Une fille de profs qui, la nuit, discute sur la Toile à l'aide de son avatar. Une révolution à l'échelle de l'humanité Scènes de l'enfance ordinaire en 2012. Comment croire justement que ces fascinants doudous modernes n'aient aucune influence ? Aux Etats-Unis, pro et anti-numériques se déchirent Il faut réaliser que ce que l'on vit aujourd'hui est comparable au changement climatique. C'est vrai.

http://tempsreel.nouvelobs.com/l-enquete-de-l-obs/20121025.OBS7097/nos-enfants-ces-mut-nts.html

Les écrans et les enfants: le coût caché de l'exposition précoce Par Geneviève Guérin, analyste-recherchiste dossier devenir et être parents à l’ASPQ, et Jacques Brodeur, conseiller en éducation médiatique et promotion de saines habitudes de vie Tous les intervenants en santé publique connaissent le lien entre sédentarité et obésité. Qui n'a pas remarqué que l'activité sédentaire la plus courante chez les enfants et les adolescents est la télévision? La télé seulement?

Internet addiction - cyberdépendance - cyberaddiction Cyberaddiction, nouvelle "toxicomanie sans drogues" Rsume : LInternet offre des multiples possibilits dans les domaines du travail, de l'ducation, ou dans la communication. Pourtant il y a des personnes qui dpassent les limites dune connexion "normale" et qui vont dans le sens dune conduite addictive, perdant tout contact avec la vie relle. Le Figaro : surexposition aux écrans Qu'ils prennent la forme d'une console de jeu, d'une télévision ou d'un ordinateur, les écrans fascinent tous les enfants. Ce plaisir ressenti par les plus jeunes au contact des images animées pourrait pourtant induire en souffrance mentale quand celles-ci sont consommées à trop haute dose, met en garde un rapport publié le 28 août par le Public Health England*, le département en charge des questions de santé publique au sein du ministère de la Santé du Royaume-Uni. Basé sur l'étude des habitudes de 42.000 enfants britanniques âgés de 8 à 15 ans, ce rapport montre qu'au-delà de quatre heures quotidiennes passées devant des écrans (télévisions, consoles, ordinateur et téléphone portable), le niveau d'anxiété, de stress, et même de dépression augmenterait chez les plus jeunes. Le contact de visu réduit l'anxiété infantile

Le clip de Kate Upton en apesanteur : une apologie de la femme objet Pour fêter ses 50 ans, le magazine Sports Illustrated a proposé de mettre une des plus belles femmes du monde dans un des avions qui permettent de simuler l'apesanteur. Le but : suggérer la liberté des formes, miraculeusement affranchies de la gravité terrestre. Et voilà le résultat. Une poupée légère Voir ce corps de poupée tourner en tous sens, sans poids, sans résistance, montrant toutes ses faces comme si l'on pouvait en disposer à volonté... On pourrait presque dire que jouer avec une poupée barbie produit le même type d'impression: celle de déplacer, retourner, observer, lancer, réceptionner, en un mot, manipuler.

Cyberaddiction - La dépendance au net existe. Selon trois types de modalités. En... Comment constate-t-on une addiction ? Quand l'activité devient très envahissante au point de prendre la place d'activités que l'on avait auparavant, de pouvoir empêcher de travailler, dormir, vivre normalement. Quelle est la typologie des personnes que vous rencontrez ? Il y a trois principaux modes d'addiction à Internet : d'abord celui des jeux vidéos, avec une population plutôt jeune et masculine. Ensuite celui des jeux d'argent et de hasard en ligne, avec un public un peu plus âgé, mais aussi plus hétérogène, de gens qui pratiquaient déjà ces jeux avant de s'y mettre sur Internet.

Le Monde : enfants devant écrans préjudiciable LE MONDE | • Mis à jour le | Par Michel Desmurget, directeur de recherche en neurosciences à l'Inserm ; Laurent Bègue, professeur de psychologie sociale ; Bruno Harlé, pédopsychiatre L'Académie des sciences a publié, le 17 janvier, un avis intitulé "L'enfant et les écrans". Les recommandations avancées sont si surprenantes, au regard des données d'ensemble de la littérature scientifique et des prises de position récentes de plusieurs institutions sanitaires majeures, que l'on peut s'interroger sur le soin apporté à la rédaction de ce travail. Cyber addictions : trop d'écrans nuisent à la santé Le fait d'envoyer des textos, des photos ou des vidéos intimes de soi s'appelle 'sexting”. Alors que 8 Suisse sur 10 ne savent pas ce qu'est le sexting, le phénomène prend de l'ampleur. En général, cela se fait dans le couple, pour faire plaisir au partenaire. Mais le copain du moment devient parfois l'ex de demain et des dérapages sont possibles. Les images peuvent être montrées à une tierce personne ou diffusées à large échelle sur les réseaux sociaux.

Comment lutter contre la cyber-dépendance de mon ami ? - Question / Réponse d'expert - Psychologie La cyber-addiction compte au nombre des toxicomanies sans drogue. Par sa facilité d’accès, par sa connotation scientifique et la note d’acceptation sociale qui l’accompagne, le réseau mondial Internet devient facilement objet d’abus. Les cyber-dépendans sont des individus qui, dans leurs efforts pour combler un vide identificatoire, sont à la recherche d’un refuge, d’une échappatoire à la réalité. Affirmer que le nombre de cyber-dépendants est beaucoup plus considérable qu’on peut l’imaginer et que, dans cet esprit, on doit privilégier une approche préventive. Malheureusement, les pistes de traitement des addicts sont peu nombreuses. L’expérience confirme que l’étape la plus importante du traitement passe par la reconnaissance de la dépendance.

Le Point : interdire les écrans ? Les jeunes Français passent 900 heures par an à l'école et... 1 200 heures devant les écrans (télévision, Internet, jeux vidéo, téléphone mobile). Les experts s'accordent pour dire que trop, c'est trop ! Et les conséquences connues pour la santé leur donnent raison : à 6 ans, deux heures d'écran par jour augmentent les risques à venir de maladies cardiaques, d'hypertension artérielle et de diabète, sans compter qu'à l'adolescence le surpoids est directement lié au temps d'écran.

Cet article du Nouvel Observateur de Sophie Des Deserts publié le 27-10-2012 dresse la liste des dangers potentiels d'une utilisation exagérée des écrans par les enfants et les jeunes by mathilde_groupe2_psy Apr 4

Cet article du Nouvel Observateur relate les effets du numérique sur les enfants dès leur plus jeune âge. by rangon_groupe1_psy Mar 23

Related: