background preloader

Relaxation profonde pour les enfants

Relaxation profonde pour les enfants
La relaxation profonde est une chance merveilleuse de permettre à notre corps de se reposer. Quand notre corps est à l’aise et détendu, notre esprit peut aussi être calme et en paix. La pratique de la relaxation profonde est très importante pour guérir note corps et notre esprit. S’il vous plait allongez-vous confortablement sur votre dos. Savez-vous que vous êtes un miracle ? On commence par inspirer et expirer. En inspirant, j’étire mes mains. En inspirant, je sens mes deux bras. En inspirant, j’étire mes deux bras. En inspirant, je sens mes épaules. En inspirant, j’étire mes pieds et mes orteils. En inspirant, je sens ma jambe droite et ma jambe gauche. En inspirant j’étire mes jambes. En inspirant je sens mes deux yeux. En inspirant je ferme mes yeux à poing. En inspirant je sens que mes poumons deviennent plus gros. J’inspire l’air frais dans mes poumons et en expirant je les laisse se relâcher et se reposer. En inspirant je sais que mon cœur bat du côté gauche de ma poitrine. Related:  ENFANT

Petit jeu pour entrainer les enfants à penser positif Je vous propose de tester aujourd’hui un jeu simple pour entrainer les enfants (et les adultes) à penser positif et à prendre conscience du processus de déclenchement de leurs émotions. Je me suis basé sur la recette du bonheur prônée par la psychologie positive et qui indique que, pour être heureux, il est nécessaire d’avoir 2 pensées positives pour 1 pensée négative. Pourquoi y a-t-il besoin d’un entrainement pour penser positif ? Parce que le cerveau a tendance à retenir les pensées et informations négatives. Ceci dans un but de survie. Cette particularité est un héritage de notre lointain passé où l’optimisme ne nous permettait pas forcément d’échapper aux crocs de prédateurs affamés. « Je pense positif » : le jeu pour penser positif Focus sur les pensées négatives et positives : Nous définirons une pensée négative ainsi : une pensée négative provoque une émotion désagréable (peur, tristesse,…). Une pensée positive provoque une émotion agréable (joie…). Règles du jeu Exemple : Suivant !

Au plus les enfants reçoivent d'amour, au plus leur cerveau se développe L’amour est l’indicateur principal de développement et d’épanouissement des enfants. Le symbolisme de l’amour et les souvenirs Lorsqu’on demande à un enfant de 3 ans ce qu’est que l’amour, il va spontanément citer des objets. Le cercle vertueux de l’empathie et de l’amour Catherine Gueguen parle du cercle vertueux de l’empathie et de l’amour dans son livre « vivre heureux avec son enfant« . modifie l’expression d’un gène qui renforce l’aptitude à faire face au stress et densifie les connexions de l’hippocampe (apprentissage et mémoire)fait maturer les lobes frontaux, des circuits cérébraux (facultés intellectuelles et affectives)augmente la sécrétion du BDNF protéine vitale dans le développement du cerveaudéclenche la sécrétion d’ocytocine (favorise l’empathie, l’amour, l’amitié, la coopération, diminue l’anxiété)active le système parasympathique (régule les émotions, apaise, aide à la faculté de penser et de se concentrer) Les preuves d’un amour inconditionnel Donnez votre avis !

7 étapes pour nourrir l'intelligence émotionnelle des enfants par Jeff · avril 16, 2016 Dans « Peaceful Parent, happy kids », Dr Laura Markham propose 7 étapes pour aider les enfants à développer leur intelligence émotionnelle. La phase la plus importante de chaque étape comprend l’écoute empathique, la reconnaissance des émotions et leur verbalisation. Reconnaître le point de vue de votre enfant et pratiquer l’empathieC’est la base : la reconnaissance de ce que ressent l’enfant et de son point de vue (via une reformulation et une verbalisation émotionnelle). « Je vois que c’est difficile pour toi d’arrêter de jouer, mais il est l’heure de diner maintenant« Permettre l’expression de l’émotion tout en limitant les actions par un rappel des règlesCeci implique que l’enfant connaisse les règles et qu’il ait même participé à leur élaboration. « Tu éprouves de la colère car ton petit frère a cassé ton jouet. Source : « Peaceful Parent, happy kids » de Dr Laura Markham Plus d’outils ? Donnez votre avis ! Commentaires

9 techniques pour aider votre enfant à se concentrer Je vous invite à découvrir aujourd’hui neuf techniques pour aider les enfants à se concentrer. Technique 1 : l’empreinte La première est la technique de l’empreinte. Technique 2 : La danse Une étude dans le New England Journal of Medicine a démontré que la danse combine à la fois une activité physique et mentale. Technique 3 : L’infini Cette dernière technique est présentée par Gilles Diederichs dans cet article. Pour favoriser la concentration, faites suivre lentement avec les deux yeux le tracé de ce symbole de l’infini. Technique 4 : La petite grenouille La petite grenouille est une méditation extraite d’un livre que j’affectionne particulièrement : Calme et attentif comme une grenouille. Technique 5 : la musique classique La musique classique ci-dessous apaise et favorise la concentration Technique 6 : le mandala En remplissant un mandala de l’extérieur vers l’intérieur, on développe la concentration ! Voici un exemple de mandala extrait du livre « Temps Calme ! Technique 7 : le yoga

7 stratégies anti-colère à enseigner aux enfants La colère est une émotion comme les autres si ce n’est que son expression peut rapidement glisser vers la violence et la confrontation. Car, comme toutes les émotions, elle a la faculté d’être contagieuse. Tout comme le stress. Stress et colère sont d’ailleurs étroitement liés. Attention, la réussite ne sera sûrement pas immédiate et cela nécessitera des répétitions. Afin d’apprendre ces stratégies, il est important de respecter les préconisations suivantes : travaillez-les au calme sous forme d’activités ludiques (surtout pas pendant une crise puisque la colère empêche de réfléchir !) Les 7 stratégies anti-colère Verbalisation Quand une émotion se présente. Stratégie Bonus : le gribouillage ou le dessin Le gribouillage et le dessin facilitent l’expression et la traversée des émotions. Il ne vous reste plus qu’à tester ces stratégies et à les afficher une fois adoptées. Bravo !

5 activités zen pour occuper les enfants en voiture J’adore le travail de Gilles Diederichs. On lui doit plusieurs ouvrages d’activités sur la confiance en soi, la colère mais également un excellent CD de comptines de relaxation. Aujourd’hui, je vous invite à tester 5 activités issues de sa dernière création : 100 activités pour occuper ses enfants. Le jeu du silence A tour de rôle, chacun parle de tout et de n’importe quoi pendant 1 minute. On s’arrête lorsque l’un des joueurs qui ne parle pas dit « stop silence ». On garde alors le silence pendant 1 minute, yeux fermés, en prenant soin de respirer lentement en imaginant l’air qui entre par le nez, gonfle l’abdomen ou la poitrine et ressort par la bouche.Les devinettes sonores Quel insecte fait « bzzzzz » en volant dans les airs ? « 100 activités zen pour occuper ses enfants » de Gilles Diederichs est disponible :

30 phrases pour aider les enfants à croire en eux Voici 30 phrases pour aider les enfants à croire en eux. « Tu n’as pas encore réussi. C’est pour bientôt. » Les termes « bientôt », « encore », « pour l’instant » « pour le moment » permettent de relativiser un échec (temporaire) et orientent le regard vers une future réussite. Ces expressions améliorent considérablement l’état d’esprit des enfants. « Je vois les efforts que tu fais. » « Quand tu réalises cela, tu développes tes talents » « Tu progresses à chaque tentative » « J’ai remarqué ton intention de … » « Tu as en toi des forces insoupçonnées » L’idée est d’évoquer les efforts, les intentions, les talents et les forces qui émergent (sans juger la personne). « Chaque échec/erreur te rapproche de la réussite.» Cela implique que sur la route du succès, se trouvent des marches/échecs/obstacle à franchir. « Tu peux essayer, puis ajuster.» Il est important de se lancer, de commencer, d’essayer. « Appuie-toi sur ce que tu sais déjà. » « Quel est ton but/objectif ? « C’est un défi pour toi »

Comment passer de 80% de stress éducatif à 80% de plaisir éducatif - Cultivons l'optimisme Tarisayi de Cugnac nous explique dans cette vidéo comment une éducation bienveillante peut contribuer à l’épanouissement et au développement des enfants et à l’harmonie de toute la famille. Elle évoque différents scénarios qui parleront à de nombreux parents : un enfant qui saute sur un canapéun enfant qui tapeun enfant qui n’est plus motivé pour l’écoleles jeux vidéo… Voici son intervention à TEDx La Rochelle avec une conclusion essentielle : « Quelle humanité avons-nous envie de laisser derrière nous ? Une humanité qui règle ses problèmes par la force ? Une autre voie est possible et cela commence dans nos foyers. » Sur le même thème Donneriez-vous votre manteau à cet enfant frigorifié ? Cette vidéo va forcément vous émouvoir. juin 24, 2014 Dans "Inspiration" Education positive et peur de l'échec : "L'enfant a le droit de se tromper" novembre 13, 2014 Dans "Education" Comment l'école tue la créativité (et quelques propositions pour améliorer la situation)

Snapchat est le réseau social favori des collégiens français Une étude, qui s'intéresse aux usages d'Internet chez les jeunes de 11 à 14 ans, montre leur préférence pour l'application de photos éphémères, notamment chez les filles. À partir de 15 ans, Facebook revient dans la course. Beaucoup de Snapchat et d'Instagram, du Facebook toujours et parfois un peu de Twitter. Vous utilisez un bloqueur de publicité Pour poursuivre la lecture de nos articles, nous vous proposons deux solutions : Tout Le Figaro en illimité Le journal en numérique dès 22h Le site Premium, sans publicité L’information sur tous les écrans 1 MOIS D’ESSAI GRATUIT Les résultats montrent que qu'entre 11 et 14 ans, c'est-à-dire à peu près la période du collège, sept jeunes sur dix sont déjà inscrits sur un réseau social. Chez les adolescents de 15 à 18 ans, au lycée, l'utilisation de Snapchat s'équilibre entre les deux sexes, autour de 83% d'inscription.

Pour une éducation critique aux médias À l’école, critique ou contemplation des médias ? L’Éducation nationale ne manque pas d’ambition quand il s’agit d’éducation aux médias. « Il s’agit de faire accéder les élèves à une compréhension des médias, des réseaux et des phénomènes informationnels dans toutes leurs dimensions : économique, sociétale, technique, éthique », apprend-on dans le Bulletin officiel du 26 novembre 2015 présentant les nouveaux programmes du collège. Heureusement, les enseignant·e·s ne sont pas livré·e·s à eux/elles-mêmes pour remplir cette lourde tâche, et peuvent compter sur le Centre de liaison de l’éducation aux médias et à l’information (CLEMI), principal pôle de ressources et de formation du ministère pour tout ce qui touche aux médias. Rien à redire sur le JT Prenons l’exemple du journal télévisé. « Un journal télévisé c’est avant tout une énorme machine parfaitement huilée. Cette vision élogieuse n’est contredite qu’une seule fois en 74 minutes par un ancien présentateur, Claude Sérillon : 1. 2. 3.

[Etude] Enfants et internet : ça surfe à gogo Si vous êtes vous-même parent d’un enfant ayant atteint ou dépassé l’âge de la petite section il est fort probable que les résultats de cette étude Médiamétrie ne vous surprendront pas, tant vous en observez forcément les caractéristiques dans le petit échantillon de votre famille. Pour les autres, parcourons les résultats de cette étude Médiamétrie réalisée en novembre 2015 auprès d’enfants de 4 à 14 ans (et/ou de leurs parents) : Impossible de lutter, ils en sont entourés… dès leur plus jeune âge, les enfants évoluent dans un environnement ultra connecté : 62% des 4-14 ans vivent dans un foyer muni de 4 écrans connectés (téléviseur, ordinateur, smartphone et tablette). Merveilleux babysitters et monnaie de paix, les écrans offrent aux bambins toute une palette de distractions : en moyenne, les enfants pratiquent 12 activités connectées différentes par mois. A chaque tranche d’âge ses usages et ses écrans. Ils sont également fans de jeux, qu’ils pratiquent sur tous les écrans.

Related: