background preloader

Quel sens donner au numérique à l'école ? - Idées

Quel sens donner au numérique à l'école ? - Idées
C’est couru d’avance. De la loi de refondation de l’école en discussion depuis hier soir à l’Assemblée nationale, on risque fort de ne retenir que l’écume : à savoir le débat sur les rythmes scolaires.Il y a pourtant tant d’autres choses à dire sur ce texte, prévu pour être adopté par le Parlement, au plus tard début juillet. Le numérique par exemple. Vincent Peillon en a fait un des piliers de sa refondation, plaidant pour une « stratégie numérique globale », afin, -c’est le ministre qui parle- de « faire entrer l’école dans le XXIe siècle ». En quoi consiste cette stratégie ? Bernard Stiegler, Pierre Moeglin et Marianne Baby J-C F © Radio France L’objectif est ambitieux : il s’agit de rendre l’institution plus efficace en réduisant les inégalités, via notamment la mise en place d’un service public de l’enseignement numérique. Toutes ces intentions semblent frappées au coin du bon sens. « Quel sens donner au numérique à l’école ? Et le contrepoint de Julie Gacon: Suivez-nous aussi sur : Related:  Ecole numérique

Les projets numériques du gouvernement pour l'École devant l’Assemblée Le projet de loi pour la refondation de l’école de la République, porté par le ministre de l’Éducation Vincent Peillon, est débattu depuis lundi sur les bancs de l’Assemblée nationale. L'examen du texte a déjà provoqué le dépôt de nombreux amendements, dont certains visent par exemple à promouvoir un « usage critique » du Net. Pour rappel, Vincent Peillon avait insisté sur un point lorsqu'il avait présenté ses projets numérique pour l'école : celui de la formation aux usages du numérique, que ce soit à la fois pour les enseignants, les élèves et les parents. Il est d’ailleurs prévu que le second alinéa de l’article L. 131-2, du code de l’éducation soit remplacé afin de consacrer la mise en place d’un « service public de l’enseignement numérique et de l’enseignement à distance », qui devrait permettre de prolonger l’offre de cours dispensés dans les établissements et de faciliter la mise en œuvre d’une aide personnalisée aux élèves. Sensibilisation des élèves Xavier Berne

L'Agence nationale des Usages des TICE - Les TICE en histoire géographie au collège Didier Dumont enseigne l’histoire-géographie au collège Edgar-Faure de Valdahon (25) depuis une douzaine d’années. Il a intégré les TICE dans sa pratique pédagogique depuis environ six ans : consultations de cédéroms, recherches sur Internet, productions multimédia d’élèves. La variété des supports En histoire-géographie particulièrement, les TICE permettent de multiplier les supports. Une évolution dans les pratiques J'ai commencé par des usages basiques tels que l'utilisation d'un cédérom avec un cheminement à l'aide d'un questionnaire qui aboutissait à une production écrite des élèves. L’organisation technique Je travaille le plus souvent en salle multimédia en classe entière. Le travail de l’élève À partir de la consultation de documents multimédia, accompagnée d'un questionnaire, avec des objectifs bien définis, les élèves doivent réaliser une production sous forme papier (en classe de 5e ou 4e) ou numérique, associant textes et images (plutôt avec les élèves de 3e). Didier Dumont

Une école Archicl@sse Pour une architecture scolaire numérisée Qui oserait prétendre que l’Éducation nationale n'a pas le sens des priorités ? Le numérique, par exemple : ne révolutionne-t-il pas les façons d’apprendre ? Pour nous convaincre de l’urgence à combler notre retard, ce dossier nous présente les photos accusatrices, en noir et blanc bien sûr, d’une école française d'après-guerre, avec ses tableaux noirs, ses craies, ses porte-plumes et ses encriers, école inspirée, selon un Michel Foucault, « de l'architecture industrielle […] et de celle des couvents et des prisons. » Pire : on trouve dans ce dossier les photos accablantes des écoles aujourd'hui. Il est temps de rêver d’une autre école, d’une école numérique, qui ne changerait pas seulement dans ses murs, mais dans son âme même. Et pour réfléchir aux lieux d’enseignement de demain, quoi de plus audacieux que de consulter quelqu’un qui n’enseigne pas ? Avec, pour horizon ultime, l'effacement, voire la disparition de la classe. @loysbonod

La science informatique pourrait devenir une branche principale «Dans notre société hommes-machines, sans même le savoir, nous déléguons beaucoup de compétences aux ordinateurs. Il importe désormais de comprendre nos nouveaux partenaires: les machines!» Pour relever ce défi, Jürg Kohlas, professeur émérite en informatique à l’Université de Fribourg, ne voit qu’une solution: inscrire la science informatique dans le cursus obligatoire des gymnases. Ce projet, le professeur fribourgeois le lance conjointement avec une dizaine d’autres professeurs d’universités. Aujourd’hui, les ordinateurs et autres supports informatiques sont devenus des outils incontournables de notre quotidien. Pour l’instant, l’informatique – à ne pas confondre avec la bureautique – n’est proposée qu’en «option complémentaire». Argumentaire de poids Grâce au soutien de la Fondation Hasler, les experts ont préparé un argumentaire, intitulé «informatique@gymnase» (Editions NZZ). Préparation aux études Dans ce contexte, une bonne formation préparatoire s’impose.

Histoire des arts - Éduscol Communisme et art en URSS (1917-1953)Au Grand Palais à Paris, l'exposition « Rouge. Art et utopie au pays des soviets » retrace les liens entre création artistique et projet de société (Lire la suite >>)MN/Lab : la nouvelle plateforme numérique du Mobilier nationalLe Mobilier national a lancé, le 2 avril dernier, MN/Lab, une nouvelle plateforme numérique de ses collections mobilières et textiles.Les manufactures (Lire la suite >>)Qu'est-ce que la muséologie ?La revue Culture et Musées a consacré en 2013, pour ses 20 ans, un numéro hors-série à la muséologie.

Le numérique, nouvelle illusion scolaire ? C'est qu'en effet «le tsunami numérique» (selon le titre de l'ouvrage d'Emmanuel Davidenkoff) commence à déferler et devrait bouleverser l'éducation : «Cours en ligne, multiformation, délocalisation des diplômes, bouleversement de la rémunération des enseignants - mais aussi de leur évaluation : tout va changer, tout change», écrit en écho Christophe Barbier dans l'Express. Un bouleversement dont certains se réjouissent : «Ça va faire des profs d'université jaloux de leurs cadets, ou des docteurs moins gradés mais plus pédagogues, et ça va mettre un coup de pied au cul à l'université française et à son corps enseignant, ce qui ne leur fera pas de mal !» Qui dit cela ? L'école serait donc en retard, l'un des lieux de résistance occupés par ceux qui ne savent pas vivre avec leur temps. L'usage du numérique et des tablettes à l'école constitue-t-il vraiment une priorité ? Ce discours modernisateur et progressiste cache donc en fait une redéfinition de l'école.

Bug dans la feuille de route numérique Un débat sur la refondation de l'école de la République commence lundi 11 mars à l'Assemblée nationale. Une phrase du volet éducatif de la feuille de route numérique met en émoi le milieu enseignant. La France va-t-elle hésiter à doter ses enfants d'un bagage culturel et scientifique digne du XXIe siècle ? Volet éducatif de la feuille de route : la phrase disparue Le 28 février 2013, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a présenté la feuille de route numérique du gouvernement. * Mise à jour 10/3/13, Proposition d'amendement communiquée par l'association EPI Un enseignement de la science informatique pour tous doit être progressivement introduit dès l'enseignement secondaire, ainsi qu'une sensibilisation à l'école primaire. Lire, écrire, compter, coder Coder, un jeu d'enfant ! La question n'est pas mince. Le hasard fait que j'en parlais justement hier avec un jeune créateur d'entreprise, Tracy Loisel, fondateur de Verseau Paris, étoile montante du commerce en ligne. En savoir plus

Histoire, géographie, éducation civique — Histoire, géographie, éducation civique Écouter et voir les Rendez-vous de l’histoire de Blois 2018Les enregistrements audio et vidéo des rencontres pédagogiques des Rendez-vous de l’histoire de Blois sont disponibles en ligne. (Lire la suite >>)S’informer à l’ère de l’info-divertissementUne séance proposée par l’académie de Strasbourg dans le cadre des TraAM 2017-2018 sur la thématique « S’informer dans le monde du numérique ». (Lire la suite >>)Les mobilités et la croissance urbaine mondialeUn nouveau numéro du Dessous des cartes revient sur la question des nouvelles mobilités urbaines. (Lire la suite >>)Édition 2019 du FOREDDLe thème 2019 est « Nourrir l’humanité : un défi global ?

Numérique à l’école, quels résultats ? Tablettes, tableaux interactifs, ordinateurs… Les nouvelles technologies font désormais partie de l’environnement scolaire pour certains élèves. Révolutionnaires pour les uns, gadgets pour les autres, l’efficacité de ces nouveaux outils fait débat. À la rentrée 2016, tous les élèves de 5e seront équipés d’une tablette numérique. François Hollande l’a réaffirmé lors de son intervention télévisée du jeudi 6 novembre. Cette mesure constitue le premier volet du plan pour le numérique à l’école annoncé au mois de septembre par le chef de l’État. >A lire aussi : L’école veut combler son retard numérique Aujourd’hui, le numérique est porteur d’une promesse de changement. Toutefois, le pragmatisme s’impose encore lorsqu’il s’agit d’en évaluer l’efficacité. >À voir aussi : La montée en puissance des manuels numériques À lire aussi ►Rapport Extate : avantages et inconvénients selon les élèves Cet enthousiasme est toutefois à nuancer, selon le rapport. ►Avantages et inconvénients, selon les enseignants

Related: