background preloader

Quel sens donner au numérique à l'école

Quel sens donner au numérique à l'école
C’est couru d’avance. De la loi de refondation de l’école en discussion depuis hier soir à l’Assemblée nationale, on risque fort de ne retenir que l’écume : à savoir le débat sur les rythmes scolaires.Il y a pourtant tant d’autres choses à dire sur ce texte, prévu pour être adopté par le Parlement, au plus tard début juillet. Le numérique par exemple. Vincent Peillon en a fait un des piliers de sa refondation, plaidant pour une « stratégie numérique globale », afin, -c’est le ministre qui parle- de « faire entrer l’école dans le XXIe siècle ». En quoi consiste cette stratégie ? Bernard Stiegler, Pierre Moeglin et Marianne Baby J-C F © Radio France L’objectif est ambitieux : il s’agit de rendre l’institution plus efficace en réduisant les inégalités, via notamment la mise en place d’un service public de l’enseignement numérique. Toutes ces intentions semblent frappées au coin du bon sens. « Quel sens donner au numérique à l’école ? Et le contrepoint de Julie Gacon: Suivez-nous aussi sur :

Guide d’autodéfense numérique Un oeil sur vous - Citoyens sous surveillance ! Existe-t-il encore un espace dans nos vies citoyennes qui échappe à la surveillance ? Observer, contrôler et analyser les comportements n'ont jamais été aussi aisés qu'aujourd'hui. Depuis une dizaine d'années, les avancées technologiques se sont accélérées, jusqu'à favoriser une révolution sociétale : la surveillance ciblée s’est transformée progressivement en une surveillance de masse à l’échelle planétaire. Jadis concentrée sur l’espace public, elle pénètre désormais notre vie privée. L'intimité est une notion de plus en plus floue, soumise à des attaques de moins en moins détectables. Plus sournois que les caméras de surveillance dont beaucoup aimeraient qu'elles couvrent chaque angle mort de l'espace public, le "regard invisible" joue les passe-muraille : jeux vidéo connectés, activité sur les réseaux sociaux, requêtes sur les moteurs de recherche ou géolocalisation via nos smartphones sont autant de constituants manipulables de notre seconde identité – l'alter ego numérique.

Introduction au dossier “Éduquer au Web2″ Ne nous voilons pas la face, même si des enseignants de plus en plus nombreux s’emparent du Web2 au plus grand bénéfice de leurs élèves, ce n’est pas sans mal ni sans obstacle. S’il apparaît évident que pour préparer nos élèves au monde de demain nous ne pouvons faire l’impasse sur les nouvelles technologies et si officiellement l’institution nous y invite, les choses ne sont pas si simples. Par méconnaissance, peur d’être dépassé par ces outils régulièrement diabolisés dans les médias, les cadres de l’Éducation Nationale mettent en place des filtrages qui empêchent enseignants et élèves d’accéder librement aux ressources du Net dans les établissements… De plus, c’est toute une culture professionnelle qui est à réviser : l’enseignant n’est plus le seul détenteur du Savoir, mais un outil parmi d’autres (essentiel certes) au service des apprentissages de ses élèves. Cette évolution suppose une remise en question des types d’exercices proposés à l’école et des modalités d’examen.

Related: