background preloader

Netvibes pour les nuls

Netvibes pour les nuls
Je parle d’abonnement aux blogs tous les jours, ici, mais j’oublie que les lecteurs de mes autres blogs ne sont pas tous geeks… Bien au contraire. Je vais donc faire un billet de présentation de Netvibes. Ceux qui connaissent, vous pouvez tourner le dos. Qu’est-ce qu’un abonnement ? A côté des blogs, un petit fichier, appelé « flux RSS » (souvent à tort, d’ailleurs, puisqu’il peut s’agir un « flux ATOM » mais on s’en fout) est généré. Voir la première illustration. Cliquez sur les illustrations pour les agrandir. Créer un compte Netvibes Cliquez ensuite sur « Devenez Basic ». Je vais saisir « blogs politiques ». Choisissez une illustration au hasard et cliquer sur le machin vert pour obtenir un nouveau bel écran avec un gros pavé vert « Suivant » dont au sujet duquel j’ai la flemme de faire une copie d’écran. Vous cliquez sur « inscription » en haut à droite. Là vous validez, vous cochez, vous revalidez… Le machin vous envoie un mail. Le machin a déjà sélectionné un contenu. Tiens ! Voila…

Liste d'agrégateurs de contenu (non exhaustive) Agrégateurs en ligne (accessible de n'importe quel ordinateur) Agrégateurs Intégrés dans un navigateur ou dans un gestionnaire de courrier Extension Sage pour Firefox, tout système d'exploitationAkregator (Linux, bureaux KDE) peut être relié à Kmail, le logiciel courrier via "Personal Information Manager" ou KontactMozilla Thunderbird ( Apple - Linux - Windows ) : permet la création d'un compte spécifique pour les fils RSS et l'archivage des fils d'information. Guide d'utilisation : s'intégre aussi à Outlook (logiciel courrier Windows) Safari (sur Apple Mac OS 10.4 Panther) Opera : les fils RSS sont signalés par une petite icône bleu dans la barre de navigation. En cliquant sur cette icône, vous pouvez vous abonner au fil, qui apparait alors dans l'onglet "Feed" du navigateur. Agrégateurs multi-plateforme, s'installant sur l'ordinateur Agrégateurs pour Linux Agrégateurs pour Windows Agrégateurs pour Mac Copyright © 2005

Veille informationnelle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. D’après la norme XP X 50-53 de l’AFNOR, la veille informationnelle est une « activité continue en grande partie itérative visant à une surveillance active de l’environnement technologique, commercial, etc., pour en anticiper les évolutions ». Une autre définition est donnée par Serge Cacaly, dans le « Dictionnaire de l’information ». La veille informationnelle est alors définie comme un « processus continu et dynamique faisant l’objet d’une mise à disposition personnalisée et périodique de données ou d’informations, traitées selon une finalité propre au destinataire, faisant appel à une expertise en rapport avec le sujet ou la nature de l’information collectée ». Stratégies et acteurs de la veille[modifier | modifier le code] Le principal but de la veille est de mieux cerner son environnement et anticiper ses évolutions et ainsi lutter contre l’infobésité et aider à la prise de décision[1]. Voir aussi[modifier | modifier le code]

Internet, les blogs et RSS pour les nuls Parallèlement à l'arrêt de Google Reader, on parle beaucoup de RSS. Par exemple, un commentateur a un de mes billets a dit : "Oui il faut pas confondre google reader et flux RSS car même si le RSS n'a pas eu le succès escompté mais c'est un outil indispensable pour faire sa veille." Le hic : RSS n'est pas un outil. C'est un format de fichier. Les gens évoquent RSS mais ne savent pas ce que c'est... Ils utilisent des mots sans savoir ce qu’il y a derrière. Quand, dans ton navigateur, tu cliques sur un lien, tu choisis un favori ou tu tapes l'adresse de mon blog, tu envoie, en fait, une requête http. Il va donc partir sur le réseau avec un pas d'autres informations (où tu es, quel navigateur tu utilises, comment tu es arrivé sur le site, par exemple). En fait aubistrogeek.com est un pseudo pour jegweb.blogspot.com. Nous en étions au moment où blogspot.com reçoit la demande pour jegweb.blogspot.com. Que va contenir la page HTML ? T'as vu ? Tu as bien suivi ?

Bibliothèque numérique mondiale Les outils du web, une histoire de goût Je vais d'abord rendre à César ce qui appartient à César, et remettre ces mots-titres de mon billet dans la bouche de Serge Pouts-Lajus, lors d'une conférence qu'il donnait à l'assemblée générale du CRAP-Cahiers Pédagogiques en 2009. J'aime beaucoup Serge Pouts-Lajus pour le recul qu'il prend par rapport aux technologies éducatives, lui qui a connu les grands espoirs du début (quand on pensait que les ordinateurs allaient pouvoir nous aider à traiter les données éducatives, à faire de la pédagogie différenciée, tout ça) et l'enthousiasme d'aujourd'hui. Et là encore je trouve qu'il a vu juste avec cette histoire de goût. Je suis web 2.0. Mais je comprends très bien qu'on déteste les web 2, cet espèce de flot continu au statut hybride, bâtard, dont on ne sait s'il relève de l'information ou du babillage, de la rumeur ou de la réflexion, dont on ne voit que 140 caractères ou à peine plus sur Facebook.

Demain la veille Pour tous ceux qui s’intéressent aux problématiques de la veille image, e-réputation, reputation management, identité numérique ou encore le personal branding, voici la boite à outils de veille nécessaire pour assurer une bonne couverture de son périmètre : actualités, blogs, commentaires, réseaux sociaux, forums…Ceci intéresse les individus et internautes soucieux de leur image en ligne, mais aussi les responsables et chargés de veille, communication, marketing…pour savoir ce qu’on dit sur leurs produits, leurs marques, leurs entreprises, leurs dirigeants… Les métamoteurs sociaux : ce sont des outils qui vont chercher dans différents types de sources comme les réseaux sociaux, les blogs, les microblogs… Les moteurs de recherche des blogs : ce sont des outils qui vont chercher des contenus en provenance de blogs (parfois de flux RSS d’autres sources) et/ou qui permettent d’identifier des blogs dans un domaine spécifique. Les moteurs de recherche d’actualité :

MindMeister Veille et Analyse TICE Après avoir été interrogée dans les trois premières semaines de confinement, la question de l’autonomie dans les apprentissages semble avoir été reléguée au second plan des préoccupations médiatisées au profit des inégalités et autres fractures numériques puis de la reprise (le fameux « après »). Initialement, le constat a été fait que les élèves ont du mal à réaliser des apprentissages scolaires dès lors qu’ils sont hors de l’espace-temps scolaire. Cette analyse pouvait être une hypothèse de travail, s’appuyant sur de nombreux travaux sur l’autonomie des élèves. Une revue (partielle) de littérature sur l’autonomie (voir les liens en bas de document) met en évidence une centration forte sur un objet qui semble quasiment magique : et si l’autonomie résolvait une grande partie des problèmes liés aux apprentissages scolaires principalement. La motivation première pour un apprentissage scolaire est d’abord externe (extrinsèque), on est « obligé » d’y aller. A suivre et à débattre BD

12 outils gratuits pour créer, éditer et convertir un PDF Vous pensez que les livres papiers sont démodés ? D’ailleurs, vous ne savez même pas ce qu’est un “livre papier” ! Non, la seulle chose que vous connaissez, c’est ce bon vieux PDF. Créer et éditer un PDF Retrouvez ci-dessous une liste de sites pour vous aider à créer et éditer un PDF. Google Docs : un service bien connu de Google que vous pouvez utiliser pour créer, visualiser, éditer et convertir des docs en PDF.PDFescape : un joli site pour créer, éditer et lire des fichiers PDF. Convertir un PDF Vous pouvez pourquoi pas partir d’un document pour créer un PDF. Sauvegarder une Page Web en PDF Les sites Internet et les blogs proposent du contenu frais et intéressants qui peut facilement être sauvegardé dans un fichier PDF. PDFCorwd : pour convertir des pages Web en PDF.PDF My URL : un magnifique site qui vous demande simplement une adresse Internet. Travaillez-vous avec le PDF ? Etiquettes : ConvertirCreeréditergratuitsOutilspdf Description de l'auteur

MoCCAM-en-ligne Visual Thinking Evolution A mind map is a diagram used to represent words, ideas, tasks, or other items linked to and arranged around a central key word or idea. Especially in British English, the terms spidergram and spidergraph are more common,[1] but they can cause confusion with the term spider diagram used in mathematics and logic. Mind maps are used to generate, visualize, structure, and classify ideas, and as an aid to studying and organizing information, solving problems, making decisions, and writing. The elements of a given mind map are arranged intuitively according to the importance of the concepts, and are classified into groupings, branches, or areas, with the goal of representing semantic or other connections between portions of information. Mind maps may also aid recall of existing memories. By presenting ideas in a radial, graphical, non-linear manner, mind maps encourage a brainstorming approach to planning and organizational tasks. Reference: wikipedia

Etapes d'un projet de recherche Démarche adaptée et mise à jour par Hélène Guertin avec la collaboration de Paulette Bernhard, professeure honoraire, École de bibliothéconomie et des sciences de l'information (EBSI), Université de Montréal, Québec, à partir de l'ouvrage La recherche d'information à l'école secondaire : l'enseignant et le bibliothécaire, partenaires de l'élève (1997) - Crédits Note : Le travail d'élaboration de la démarche a bénéficié de l'accès privilégié au document de travail daté de 1996, obtenu avec la permission de Yves Léveillé, dont le titre provisoire était La recherche d'information à l'école secondaire : un projet de recherche d'information en six étapes. La présente version remaniée (2005) respecte l'esprit du document : Les compétences transversales dans Programme de formation de l'école québécoise, enseignement secondaire (2004), ministère de l'Éducation du Québec. Autres modèles du processus de recherche d'information (site Form@net)

Related: