background preloader

Follow the Frog

Follow the Frog

http://www.youtube.com/watch?v=3iIkOi3srLo

Related:  MOSANTOMosantoÉthique

Le Roundup de Monsanto, tueur du papillon monarque Le cycle de vie de l'insecte est parfaitement accordée à la croissance saisonnière du laiteron —la seule plante que ses chenilles peuvent consommer. Dans ce vaste jeu de marelle, les générations successives de monarques suivent l'émergence printanière du laiteron, depuis le Mexique jusqu'au Canada. Naguère, cette plante vivace s'épanouissait dans les prairies, aux bords des routes, dans les champs de maïs et sur les terrains vagues de la plupart des régions du continent américain. Le laiteron alimentait ainsi une migration massive qui s'achevait chaque hiver; ce sont plus de 60 millions de papillons qui convergeaient alors sur les forêts de pins des Sierra Madre. publicité

Son label bio perdu, un agriculteur porte plainte «La pire des décisions» Un nouvel OGM, le maïs TC1507 du groupe américain DuPont-Pioneer, va être autorisé à la culture dans l'Union européenne, malgré l'opposition de 19 pays. Ceux-ci ne totalisaient que 210 voix, alors que la majorité pour bloquer l'autorisation était de 260 voix. Boire de la limonade pour lutter contre la pauvreté dans le monde La start-up Lemonaid produit des boissons avec des fruits issus de l'agriculture biologique et du commerce équitable. Elle se sert ensuite de l'argent récolté pour financer des projets en faveur du développement. Une boisson rafraîchissante, écolo et équitable, ça vous semble trop beau? C’est pourtant l’objectif que s’est fixé la jeune start-up Lemonaid. Le 7 octobre, elle a été récompensée au cours des [profit for Non Profit] Awards qui ont pour but de valoriser les pionniers de l'économie altruiste. L’objectif de l’entreprise : utiliser l’argent de ses boissons pour financer des projets durables dans des pays en développement.En 2008, à Hambourg en Allemagne, les fondateurs ont une idée simple mais innovante : comme des enfants voulant de l’argent de poche, ils vont faire de la limonade, un produit bon et simple.

Le droit de planter et cultiver librement bientôt interdit ? Les industries et multinationales semencières veulent rendre les paysans captifs… grâce à la loi. Les députés doivent examiner le 28 novembre un texte instaurant une « contribution volontaire obligatoire » : une véritable dîme sur les semences. Ressemer librement sa propre récolte ou échanger des variétés de plantes deviendra illégal. Soucieux de préserver l’autonomie alimentaire, des paysans et des citoyens entrent en résistance. Photo : source

Monsanto, PepsiCo, Coca-Cola et d’autres dépensent 45 millions de $ contre l’étiquetage des OGM Mardi 6 novembre, plus de 18 millions de Californiens inscrits sur les listes électorales (un chiffre record pour l’Etat) éliront un président, des membres du Congrès et des représentants locaux, mais doivent aussi approuver ou non onze initiatives populaires ou propositions, qui seront inscrites en amendement à la Constitution si elles obtiennent une majorité des voix. Le plus disputé de ces projets de loi est la proposition 37, qui imposerait un étiquetage obligatoire à tous les produits comestibles contenant des ingrédients modifiés génétiquement (genetically engineered, dans le texte), et interdirait leur commercialisation sous l’appellation de produits "naturels ". Environ 90 % du maïs et du soja américains, très présents sous formes diverses dans la grande distribution, comportent des gènes altérés – souvent pour leur permettre de tolérer l’herbicide Roundup de Monsanto.

Le premier bar 100% construit en déchets recyclés a vu le jour au Japon Au Sud du Japon, une commune d’un peu plus de 2000 habitants a fait le choix de changer radicalement ses habitudes de consommation afin de devenir l’un des premiers endroits « zéro-déchet » au monde. À Kamikatsu, cela fait maintenant plus de dix ans que les habitants trient leurs déchets de façon systématique et méthodique. L’objectif qu’ils se sont fixé : ne plus produire aucun déchet d’ici à 2020 !

Les leçons à tirer de la défaite de Monsanto à Córdoba, en Argentine Il n’est possible de vaincre les multinationales que si un puissant mouvement social, soutenu par une partie significative de la population, se met en place. Un tribunal provincial de Córdoba a rendu son verdict : Monsanto doit arrêter la construction d’une usine de traitement de semences de maïs transgénique située à Malvinas Argentinas, dans la proche banlieue de Córdoba. Ce jugement fait suite à un recours d’amparo présenté par les habitants de la zone, qui campaient aux portes du chantier depuis trois mois. La mobilisation a débuté sous l’impulsion d’habitants isolés et de plusieurs petits groupes comme les « Mères d’Ituzaingó » et l’Assemblée des Habitants de Malvinas en Lutte pour la Vie, et a réussi à survivre malgré les menaces proférées par le gouvernement provincial et le syndicat de la construction. Ce sont toujours de petits groupes qui initient le combat, sans se soucier du « rapport de forces », mais plutôt de la justice de leurs actions. Raúl Zibechi

Santé : Monsanto en Argentine, un bilan accablant Novopress a traduit en français une enquête décapante de Micheal Warren et Natacha Pisarenko (Associated Press) datant du 20 octobre dernier et portant sur les effets secondaires dévastateurs des produits agro-chimiques de la firme Monsanto, multinationale spécialisée dans les pesticides et semences génétiquement modifiées. Source originale et nombreuses photos : www.concordmonitor.comPhoto ci-dessus : le 31 mars 2013, Camila Veron, 2 ans, née avec de multiples malformations et très malade, se tient devant la maison de sa famille à Avia Terai, dans la province de Chaco, en Argentine. (AP Photo/Natacha Pisarenko) L’ouvrier agricole Fabian Tomasi n’avait pas l’habitude d’utiliser des vêtements de protection lorsqu’il manipulait des pesticides sous forme pulvérulente. À 47 ans, il n’est plus aujourd’hui qu’un squelette vivant.

Voici comment l’industrie du prêt-à-porter détruit la planète pour remplir nos penderies Restez curieux. Suivez nous ! Avec près de 80 milliards de vêtements produits chaque année, le prêt-à-porter représente l’un des marchés les plus importants au monde. Pourtant loin des rayons des grandes enseignes, l’industrie dissimule une image beaucoup moins glamour. Celle d’un important marché qui ravage l’environnement et qui fait travailler des milliers de personnes dans des conditions déplorables. Que ce soit dans les magasins, dans nos penderies ou sur les écrans, le prêt-à-porter est partout.

Vous Souhaitez Éviter les Produits Monsanto ? Voici La Liste des Marques à Connaître. Impliqué dans des scandales sanitaires à répétition, Monsanto est plus que jamais montré du doigt. Si vous souhaitez boycotter Monsanto, voici la liste des sociétés qui utilisent leurs produits si controversés. En boycottant ces marques, vous choisissez d'éviter de donner de l'argent à Monsanto pour protéger la santé de votre famille, de vos enfants et des générations futures.

Un soja OGM « sain » : la nouvelle idée de Monsanto et DuPont Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Les OGM peuvent-ils être bons pour la santé ? Le débat est relancé alors que le groupe américain d'agrochimie Pioneer, filiale du géant DuPont, est en train de lancer, sur le marché américain et peut-être bientôt en Europe, une graine de soja génétiquement modifiée et « saine », de marque Plenish. Son rival, Monsanto, développe de son côté un produit similaire, Vistive Gold.

Related:  Taking ActionAction