background preloader

Mk ethique

Facebook Twitter

C'est qui le patron ! La marque du consommateur, – Rejoignez-nous ! Les 3 parties du dossier. C’est une vague de fond : la moitié des Français se tournent désormais vers l’économie collaborative.

Les 3 parties du dossier

Des géants en émergent : la valorisation d’Airbnb dépasse maintenant la capitalisation boursière d’Accor. Comment les marques traditionnelles s’adaptent-elles pour rester dans la course ? Initiatives, interview et regard d’expert. > Retour au sommaire navigation contenu 12 marques qui expérimentent de nouveaux business models Apple, Seb, Castorama… Dans tous les secteurs, les marques testent de nouvelles formes de commercialisation et de relation à travers leurs produits. L’économie circulaire made in H&M H&M s’est fixé un objectif ambitieux : 100 % de coton provenant de sources écoresponsables dans ses vêtements d’ici 2020. . « Les start-ups de l’économie collaborative sont des championnes de la relation client » Comment une marque peut-elle se transformer pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs ?

L'économie sociale et solidaire. « L’obsolescence programmée, un concept... - Dossiers LSA Conso. LSA: Les entreprises ont-elles un intérêt à réduire sciemment la durée de vie de leur produit?

« L’obsolescence programmée, un concept... - Dossiers LSA Conso

Alexandre Delaigue: Non et ce pour plusieurs raisons. Parce qu'elles sont en concurrence entre elles et que celle qui s'amuserait à le faire serait immédiatement distancée. Mais si on se place sur le plan de la rentabilité: c’est plus intéressant pour une entreprise de produire par exemple un seul téléphone qu’elle vendra 1000 euros et qui durera 5 ans que d’en produire deux à 500 euros qui dureront chacun 2 ans et demi.

Pourquoi? Parce que produire entraine des coûts et autant les limiter. LSA: On cite pourtant souvent l’exemple du cartel des ampoules (condamné en 1951 pour entente) et des imprimantes qui contiendraient une puce qui les rendrait inutilisables au bout d’un certain nombre d’impressions... En ce qui concerne les imprimantes, c’est encore la réalité économique qui montre que limiter leur durée de vie n’aurait aucun sens. A.D.: C’est une loi symbolique qui dénonce un concept creux. Outils 2 - Le tableau de bord. Découvrez les 10 produits alimentaires où le... - Frais LS et produits surgelés. A-t-on tiré les leçons de l’Horsegate ?

Découvrez les 10 produits alimentaires où le... - Frais LS et produits surgelés

Un an après la découverte de ce scandale en France, LSA fait le point sur cette question. Depuis les lasagnes de boeuf Findus qui contenaient de la viande de cheval, le secteur de l’agro-alimentaire a connu d’autres secousses avec notamment la polémique sur l’industrie du saumon norvégien cet été. Voici un rapport de la Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire du Parlement européen, publié en octobre 2013, qui révèle la liste des dix produits où le risque de fraude est le plus important.

"La fraude alimentaire est une tendance en hausse reflétant une faiblesse structurelle au sein de la chaîne alimentaire", pointe le document. Qui explique que le contexte législatif actuel permet aux fraudeurs un risque moindre pour un gain économique potentiel élevé, d’où cette tendance haussière. Le neuromarketing lit-il dans nos pensées ? Dernier-né des transferts entre sciences humaines et publicité, le neuromarketing se présente comme l’outil ultime de manipulation du consommateur.

Le neuromarketing lit-il dans nos pensées ?

Doit-on craindre que ceux qui explorent notre cerveau puissent un jour commander nos achats ? Le marketing a toujours adoré les sciences humaines. Dès ses origines, comme le rappelle le psychologue Didier Courbet (1), il y a trouvé dans les différentes théories successivement en vogue des éléments pour peaufiner sa conception du consommateur et développer de nouvelles techniques de vente. Alors qu’ils partaient d’une approche rationnelle de l’individu, qui commande de mettre en avant les aspects utiles du produit, les hommes de la mercatique ont ainsi découvert au début du XXe siècle la psychanalyse. À rebours de leur croyance, elle décrit un consommateur aux prises avec son ça, « réservoir des pulsions profondes de l’individu ».

Ethique et marketing. Introduction Dans la conjoncture actuelle où les valeurs sont remises en cause aux niveaux politique et économique, que la confiance envers les politiques ou les dirigeants d’entreprise n’a jamais été aussi faible, une nouvelle forme de marketing émerge, un marketing de valeurs où l’éthique, le respect de l’individu prennent une place de plus en plus importante.

Ethique et marketing

Selon KOTLER [1], « chaque fois que des modifications apparaissent dans l’environnement macroéconomique, le comportement du consommateur se modifie et le marketing doit s’adapter ». L’éthique conduit à raisonner en fonction d’un but utilitaire, celui du bien-être du groupe. Au plan étymologique, « éthique » vient du mot grec « ethos », qui signifie les mœurs et les manières d’agir. L’éthique est l’ensemble des règles morales observées par un individu ou une organisation. Dans le champ social, sa responsabilité intervient en tant que fournisseur d’emplois, elle participe, à ce titre à la structuration de la société. Selon E. Economie collaborative : mythe, mode ou réalité ? Dossier complet.