background preloader

Travail Monde Comtemporain-Éthique

Facebook Twitter

« Guerre psychologique » et médias. Qu'est-ce que la « Septième arme » ? Les manuels militaires décrivent la « Septième arme », comme une « action psychologique » (plus connue sous le nom de TTA 117) visant à atteindre de manière secrète, « les cœurs et les esprits » aussi bien ennemis que « les neutres et les amis ».

« Guerre psychologique » et médias. Qu'est-ce que la « Septième arme » ?

La guerre ou l’action psychologique est un ensemble de techniques élaborées pendant les guerres coloniales françaises en Algérie et en Indochine, puisant ses informations dans l’étude comportementale des populations (« la masse ») via notamment la psychologie des foules. Une arme redoutable qui a imprégné les classes dirigeantes, et continuent d’être utilisée selon les mots de ses utilisateurs pour « fabriquer un consentement grâce à des illusions nécessaires par une simplification extrême, puissante émotionnellement. » [1] Une arme secrète pour contrôler les populations. Parmi ses utilisateurs, on trouve le célèbre Michel Frois, précédemment « Colonel Frois » lorsqu’il était engagé en Indochine pour combattre les guerriers révolutionnaires. Expérience de Asch , le conformisme. DE LA SERVITUDE MODERNE.

10 stratégies de manipulation que les politiques et les médias utilisent pour nous contrôler - Apprendre à manipuler. Le linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les média dont voici un résumé originellement disponible sur Pressenza.

10 stratégies de manipulation que les politiques et les médias utilisent pour nous contrôler - Apprendre à manipuler

Je me suis permis de mettre en page, simplifier et illustrer ces 10 points pour vous les faire partager de la meilleure manière possible. Bonne lecture. 1/ La stratégie de la distraction Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes.

Le syndrome de Gröger, pour faire accepter vos arguments fallacieux et convaincre votre interlocuteur. Le syndrome de Gröger est un effet psychologique que vous devez connaître si la manipulation vous intéresse.

Le syndrome de Gröger, pour faire accepter vos arguments fallacieux et convaincre votre interlocuteur

Sa découverte n’a pas été datée précisément, mais il est clair qu’il remonte aux années 50, juste après guerre. Pourquoi l’après-guerre ? C’est à partir des années 50 que la science a commencé à prendre une place importante dans la vie de « Monsieur Toutlemonde », en tous cas dans les pays occidentaux. Les premières expériences psychologiques rendues publiques ont eu lieu dans les années 50 à 60 : Asch, Milgram, Paul Ekman avec sa théorie des micro-expressions et j’en passe.

Pour « Monsieur Toutlemonde », la science a toujours eu raison : le syndrome de Gröger consiste à croire et à assimiler tout ce qui se rapproche d’une vérité scientifique parce que celle-ci a été nommée, énoncée et illustrée comme telle. Petite histoire de la désinformation (Vladimir Volkoff) Détails Catégorie parente: Notes sur oeuvres Catégorie : Sociologie Écrit par Thibault « Les remparts culturels tombent les uns après les autres comme les murs de Jéricho à l'appel des trompettes multinationales, et l'individu, privé des défenses naturelles de la famille, de la tribu, de l'artisanat, de la nation, de la religion, de la langue, de ce que j'ai appelé le nous opposé au je, sombre dans le on informe d'une humanité non différenciée : sous prétexte d'ouverture au monde, il demeure seul et sans défense devant son poste de télévision, cet entonnoir universel de la désinformation. » Si les techniques de désinformation n'ont de cesse de se perfectionner, le phénomène reste intemporel.

Petite histoire de la désinformation (Vladimir Volkoff)

. – la chute du communisme privait l'Occident du bouc émissaire auquel on pouvait jadis attribuer toutes les opérations de désinformation, du moins toutes celles réussies ; Résumé descriptif d'un essai de cet auteur incontournable sur ce sujet. Un client bénéficie de l'opération. Notes : Citations : Faux, rumeurs et desinformation dans le cyberespace - IRIS - janvier 2013_Mise en page 1 - 2013-01-faux-rumeurs-et-desinformation-dans-le-cyberespace.pdf. Désinformation. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Désinformation

§Définitions[modifier | modifier le code] La manipulation de l'opinion publique a fait l'objet de livres dès le début du XXe siècle. Le journaliste américain Walter Lippmann en parle dans son livre Public Opinion (1922), ainsi qu'Edward Bernays dans Propaganda (1928). Alors que Lippmann emploie le terme fabrication du consentement, Bernays emploie le terme de propagande. Une désinformation est un simple transfert d'information qui comporte en lui-même une transformation de l'information initiale.

Kevin Bronstein donne une définition "faible" parce que générale du concept : la désinformation consiste en une inversion du trajet de la communication défini par Adrian Mc Donough dans Information Economics. François-Bernard Huyghe en donne une définition plus restrictive dans L'Ennemi à l'ère numérique. §Cas d'espèces[modifier | modifier le code] Une désinformation n'implique pas nécessairement un complot ni même une visée consciente.