background preloader

Psychanalyse et anthropologie aujourd’hui : mythe, complexe d’œdipe et processus de subjectivation

Psychanalyse et anthropologie aujourd’hui : mythe, complexe d’œdipe et processus de subjectivation

http://www.societe-psychanalytique-de-paris.net/

Related:  Psychanalyse et mythologieFixation et régressionW

Psyché, Eros et Aphrodite Psyché, Eros et AphroditeL’inconscient, le désir et la beauté Dans L’interprétation des rêves Freud nous dit : « L’inconscient est le psychisme lui-même et son essentielle réalité » (p. 520). Psyché est l’inconscient. Dans la Psychologie de la vie quotidienne il nous dit : « … La conception mythologique du monde qui anime jusqu’aux religions les plus modernes, n’est autre qu’une psychologie projetée dans le monde extérieur » (p. 296). Dans les Trois essais sur la théorie de la sexualité il montre que « le concept de beauté a ses racines dans l’excitation sexuelle » (p. 67). La Régression et la Fixation comme mécanismes de défense Notion métaphorique pour certains psychanalystes, la régression est introduite par Sigmund FREUD dès L'interprétation des rêves (1900). "La régression est sans doute, partout où elle se manifeste, un effet de la résistance qui empêche la pensée d'accéder à la conscience par la voie normale (...)." Qu'est-elle pour lui? Dans un processus psychique comportant un sens de parcours ou de développement, on désigne par régression un retour en sens inverse à partir d'un point déjà atteint jusqu'à un point situé avant lui (ce qui ne fait que traduire un sens littéral). Prise au sens topique, la régression s'opère, selon Sigmund FREUD, le long d'une succession de systèmes psychiques que l'excitation parcourt normalement selon une direction donnée. Dans son sens temporel, la régression suppose une succession génétique et désigne le retour du sujet à des étapes dépassées de son développement (stades libidinaux, relations d'objet, identifications, etc.).

Tirésias Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Origines du don de prophétie[modifier | modifier le code] Tirésias ne naquit pas devin et aveugle : son pouvoir et sa cécité résultent de sa rencontre avec les dieux. Le masochisme dans les conduites addictives Une conduite est dite addictive quand un sujet est, de manière impulsive et difficile à contrôler, obligé de recourir à un comportement ou à l'usage d'un produit pour rétablir son homéostasie interne, c'est-à-dire pour abaisser sa tension et pour se procurer un certain plaisir, et que recourant à cette conduite ou à ce produit de manière répétitive, il le fait bien qu'il ait conscience du caractère potentiellement nuisible de ce comportement. Le masochisme du sujet addicté ne peut se comprendre que par une analyse métapsychologique de son mode de fonctionnement, c'est-à-dire par la prise en considération des points de vue topique, dynamique et économique dans une perspective psychogénétique et sémiologique. La conduite addictive est un mécanisme de défense de l'ordre du déni manique. "L'individu parvient à la réalité extérieure à travers des fantasmes omnipotents élaborés dans un effort fait pour fuir la réalité intérieure" (Winnicott, 1935).

La psychanalyse Monographie Description bibliographique Auteur : DesGroseillers, René (dir.) (SPM. Société psychanalytique de Montréal. Deux mythes fondamentaux de la psychanalyse: "Œdipe" et "Totem et tabou" Deux mythes fondamentaux de la psychanalyse: "Œdipe" et "Totem et tabou" Mécanismes de défense du Moi : Fixation et Régression Définitions : (Larousse) Fixation : Persistance d’un attachement à une personne ou à une situation liée au passé et disparue, entraînant des satisfactions narcissiques régressives. Régression : Retour du sujet à un état antérieur de sa vie libidinale par suite de frustrations. Approche des deux notions La fixation est selon S.

Alexandre Trauner Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Trauner. Biographie[modifier | modifier le code] Après des études de peinture à l'École des beaux-arts de Budapest, il émigre en 1929 à Paris, où il devient l'assistant du décorateur Lazare Meerson (À nous la liberté de René Clair en 1932, la Kermesse héroïque de Jacques Feyder en 1935). Pour Les Routes du sud de Losey, c'est sa maison dans la Hague qui servit de décor. Réflexion sur le Masochisme .Ainsi, pour le masochiste, c'est le dominant qui est l'essence. Toutefois, il a fait en lui-même cette vérité de la douleur*(1) et de l'être-pour-soi ; car il a fait en lui l'expérience de cette essence. Cette conscience a éprouvé de l'angoisse, non au sujet de telle ou telle chose, non durant tel ou tel instant, mais il a éprouvé de l'angoisse au sujet de l'intégralité de son essence, car il a ressenti la peur de la mort, le maître absolu. En utilisant la douleur, il tente d’éliminer son angoisse et la peur de la mort. La recherche en sexologie nous a montré que l’excitation sexuelle peut parfois devenir déplaisir de par les mécanismes de tension et de charge ; l’utilisation des mécanismes sadiques et masochiques permet alors la décharge d’un déplaisir qui aurait rendue impossible la décharge elle-même, donc l’orgasme.

Psychiatrie : sites et documents francophones N3-AUTOINDEXEEPsychoses et délires chroniques : la schizophré de PoitiersPoitiersFranceexamen national classanttroubles psychotiquesdéliresschizophrenieschizophrénieschizophréniepsychose ---N3-AUTOINDEXEEPsychoses et délires chroniques : les délires chroniques non schizophré de PoitiersPoitiersFranceexamen national classantschizophrénieschizophreniedéliresschizophréniepsychosetroubles psychotiques ---N3-AUTOINDEXEETroubles de la personnalité de PoitiersPoitiersFranceexamen national classanttrouble de la personnalitétroubles de la personnalité

Nous sommes tous les noms de la mythologie L’inconscient Le message de la psychanalyse, celle qui est l’efficace, est simple : il n’y a que du langage. Il y a le langage du corps, le langage de l’esprit et, d’abord et surtout, le langage de l’inconscient. Le dasein est langage. RÉGRESSION, psychologie et psychanalyse En psychologie expérimentale, le terme de régression désigne le processus par lequel, dans certaines circonstances (situations conflictuelles ou anxiogènes, hypnose), le comportement qui est habituel dans une situation donnée fait place à un comportement qui est caractéristique d'un stade de développement antérieur ou correspondant à un répertoire d'activités acquises dans le passé de l'individu, mais remplacées progressivement par des activités plus adaptées. La notion de régression est liée à l'idée d'une hiérarchie des instances contrôlant les différents niveaux d'activité : elle correspond alors au processus par lequel le contrôle de l'activité est transféré d'une instance supérieure à une instance inférieure. Dans la pratique, on se réfère surtout aux deux premières acceptions du terme. La régression temporelle définit toutes les formes que peut revêtir le retour, chez l'adulte, de sentiments et d'attitudes infantiles. Jean-François RICHARD

SCIENCES-PO 2005 : projet collectif "Mariage homosexuel & homoparentalité" Existe-il un consensus sur la question du mariage homosexuel et de l’homoparentalité au sein des anthropologues ? Il serait faux de dire qu’il existe un consensus. Pour cela, il faudrait qu’une question ait été posée à la collectivité, et qu’une réponse ait pu y être apportée. Surmoi et masochisme : la voi(e)x paternelle L'articulation des concepts de surmoi et de perversion s'effectue d'abord, chez Freud, dans le cadre de la théorie du fantasme névrotique, puis directement en rapport avec le masochisme pervers. Les distinctions de Lacan permettent précisément de différencier les fonctions respectives du surmoi dans la névrose et dans la perversion. Mais d'abord rappelons combien le surmoi relève d'une père-version, à l'envers de ce que Lacan appelle la métaphore paternelle. Le surmoi renvoie à l'identification primaire par incorporation qui convoque le père au titre de père fouettard, de distributeur de volées ou d'engueulades, et surtout proférateur de menaces de castration. Le surmoi et le ça communiquent dans cette figure du père vociférant, inventant littéralement la loi de sa propre jouissance. Le père faiseur de loi, également héritier du complexe d'Œdipe, ne manque pas d'apparaître en même temps comme hors la loi dans sa position de jouissance absolue.

Related:  Mémoire Master EFISActualité articlesActualité articles 1Actualité articles 1astucieuxPsychologieAssociations, Groupes & Ecoles de psychanalyse