background preloader

Fixation des prix: téléphonie mobile

Facebook Twitter

L'arrivée de Free Mobile en questions - Multimédia. Le produit high-tech de l'année est déjà sorti et il s'agit donc, contre toute attente, d'un prix : 19,99 €. Comme avec l'internet fixe à 29,99 €, Free refait le coup du prix étalon. Tantôt comparé à Steve Jobs, tantôt à Michel-Édouard Leclerc, Xavier Niel a assurément emprunté aux deux. Au premier sa capacité à défricher des marchés pour faire réagir la concurrence, au second sa rhétorique sur le pouvoir d'achat, jamais autant en vogue qu'en ce début d'année rigoureux.

Reste que derrière l'éclat de la conférence de la semaine dernière, le retour au terrain ne sera peut-être pas aussi fastueux. Cette arrivée boulet de canon du quatrième opérateur mobile soulève bien des questions. 1. Guerre des prix, réglementation : les opérateurs télécoms tirent la sonnette d'alarme. Guerre des prix, réglementation : les opérateurs télécoms tirent la sonnette d'alarme. Forfaits mobiles : les limites des offres illimitées. L'arrivée de Free Mobile a obligé les opérateurs à dégainer des offres pour tenter de s'aligner.

Forfaits mobiles : les limites des offres illimitées

Problème : ces forfaits "illimités" cachent de nombreuses restrictions, dénonce l'UFC Que Choisir. Appels et SMS illimités, plusieurs gigas pour surfer sur le web… sur le papier, les offres des opérateurs mobiles ont tout pour plaire. Sauf que ces forfaits contiennent en réalité de nombreuses clauses qui peuvent réduire leur intérêt, prévient l'UFC Que Choisir .

L'association de consommateurs a passé au peigne fin les conditions générales des différents abonnements et listé leurs points faibles. Premier constat : certains opérateurs limitent le nombre d'heures d'appels. De plus, presque tous les opérateurs imposent un nombre maximum de destinataires pour les appels : 99 par mois chez Numéricable et La Poste Mobile, 199 pour B&You, l'offre low-cost de Bouygues, 250 pour Sosh (Orange). Même remarque pour les SMS et MMS. Virgin Mobile lance sa première box - Multimédia. Virgin Mobile assure avoir regagné ses. Free double le temps de communication sur son. Free a bousculé le monde de la téléphonie mobile en janvier dernier, avec deux forfaits: un à 19,99 euros par mois - sans engagement ni téléphone fourni mais avec internet (3 gigaoctets), SMS/MMS illimités et appels illimités vers 40 destinations - et un second à 2 euros, couplant 60 minutes de communications et 60 SMS. Ces forfaits s'abaissent respectivement à 15,99 euros et même 0 euro pour les abonnés Freebox (télévision, internet et téléphonie fixe).

Mercredi, Free a annoncé que pour le même prix, son forfait à 2 euros offrait désormais 2H de communications au lieu d'1H, et intégrait les SMS illimités. Free fracasse les prix dans le mobile - Multimédia. « Les boutiques seront le visage de Free pour. L'arrivée de Free Mobile en questions - Multimédia. L'avenir des opérateurs virtuels des... - Multimédia. Le séisme Free n'en finit pas. Après les opérateurs, c'est au tour des opérateurs virtuels de trembler. Pour la première fois depuis plusieurs années, leur part de marché est tombée à 11,15% au premier trimestre 2012. Soit un recul de 90 000 abonnés. Pas encore un effondrement, mais déjà une préoccupation pour un secteur qui n'a, hormis Virgin Mobile (1,9 million d'abonnés), jamais pu concurrencer les opérateurs historiques. Très prisés par la grande distribution dans les années 2006-2007, ces services télécoms pourraient faire les frais d'une chasse aux coûts généralisée. « Ces services n'ont jamais su se distinguer des offres des opérateurs, explique Stéphane Beyazian, analyste télécom chez Raymond James Equities.

Des cessions à tout va ? Va-t-on dès lors assister à des cessions à tout va dans le secteur? Et sur un marché qui tend vers la maturité, les prédateurs sont à l'affût. Concernant la distribution alimentaire, des questions se posent de manière plus urgente encore. Les Français fidèles à leur opérateur mobile - Multimédia. Publié le par J. DELVALLÉE Les Français se montrent plutôt conservateurs en matière de téléphonie mobile, en dépit de la concurrence exacerbée et de la multiplication des offres en ligne et depuis l'arrivée de Free sur le marché, selon une étude publiée mardi par le cabinet Deloitte. 42 % de Franaçais n'ont jamais changé de consommateurs L'enquête, consacrée à l'équipement mobile de la population, révèle que 42% des Français n'ont jamais changé d'opérateur.

En revanche, 14% l'ont fait sur les cinq premiers mois de 2012, contre 13% sur l'ensemble de 2011. Par ailleurs, les nouveautés technologiques que les opérateurs cherchent à promouvoir comme le paiement mobile (NFC) ou les réseaux 4G qui permettront d'avoir sur son mobile le même débit que sur l'internet fixe motive encore peu les consommateurs. Deloitte souligne en outre la rapidité avec laquelle ils ont adopté les nouveaux appareils électroniques car ils sont 41% à posséder un smartphone et 15% une tablette. Artmobile1.

Voir directement le Grand Deux : présentation du marché de la téléphonie mobile en France. – anaisdauteribes

Forte croissance du marché mobile sous l’effet conjugué de l’augmentation exceptionnelle du nombre de clients et des volumes consommés. Forte croissance du marché mobile sous l’effet conjugué de l’augmentation exceptionnelle du nombre de clients et des volumes consommés Paris, le 8 novembre 2012 L’ARCEP publie aujourd’hui les résultats de son observatoire du marché des communications électroniques (services mobiles) en France pour le 3ème trimestre 2012. Le nombre de clients des services mobiles atteint 72,0 millions au 30 septembre 2012, ce qui correspond à un taux de pénétration de 110,3% de la population au niveau national (métropole et outre-mer). Le parc total augmente de 7,4% en un an, soit le plus fort taux de croissance annuelle enregistré depuis dix ans. Carrefour s’associe à Orange pour lancer... - Multimédia.

IC TELECOM : Signature d'un accord stratégique avec SFR. Signature d’un accord stratégique avec SFRRenforcement de l’offre de convergence fixe/mobile d’ICtelecom ICtelecom annonce un partenariat stratégique avec l’opérateur de télécommunications SFR. Cet accord confère à ICtelecom le statut d’opérateur mobile virtuel hébergé sur le réseau SFR, et lui donne les moyens de renforcer son offre de convergence de services entre la téléphonie fixe et mobile, à l’attention des entreprises.

L’accord, qui porte sur des aspects principalement techniques et commerciaux permet à ICtelecom : - d’avoir accès, à des conditions financières favorables, à une large palette de services mobiles, utilisables sur tout le territoire- de renforcer son offre de convergence en y intégrant de nouveaux services mobiles L’offre de convergence renforcée proposée par ICtelecom sera disponible dès juillet 2010. « Cet accord stratégique, nous permet de franchir une nouvelle étape dans notre développement.

A propos de ICtelecom www.ictelecom.fr Contacts.