background preloader

L’impact d’Internet sur les prix des offreurs : les nouvelles conditions et méthodes de fixation des prix.

Les chiffres publiés par la FEVAD [1] (Fédération de l’e-commerce et de la vente à distance) témoignent d’un dynamisme pour le secteur qui ne se dément pas : progression des ventes sur les 6 premiers mois de l’année de +20 % par rapport au 1er semestre 2010. Cette progression résulte d’une augmentation encore forte du nombre d’offreurs : plus de 20 000 nouveaux sites en un an soit plus de 100 000 en 2012. En 2009, Internet représente 6 % des ventes de détail, ce qui correspond à une progression des ventes équivalentes à celles des hypermarchés à leurs débuts. La croissance des achats sur Internet est plus dynamique que celle de la population internaute : le nombre d’acheteurs en ligne a été multiplié par 5 entre 2002 et 2010 soit deux fois plus que la population internaute. Aujourd’hui plus de 30 millions d’internautes achètent en ligne soit un français sur deux résidant en France. Les évolutions technologiques et les équipements font aussi progresser les usages d’Internet. 1. 1.1. 2.

http://www.creg.ac-versailles.fr/spip.php?article537

Related:  Contraintes de fixation des prixQG4 Le produit a-t-il un prix ?

Plainte contre Marlboro, Camel, Lucky Strike et Gauloises pour entente illicite sur les prix Le Comité national contre le tabagisme (CNCT) a déposé plainte contre les fabricants de cigarettes Marlboro (Philip Morris), Camel (Japan Tobacco), Lucky Strike (British American Tobacco) et Gauloises (Imperial Tobacco-Seita) pour entente illicite sur les prix, a indiqué dimanche Yves Martinet, son président. « Nous avons déposé plainte auprès du parquet financier de Paris », a précisé M.Martinet, confirmant une information parue dans le Journal du Dimanche. « Les quatre grands industriels du tabac travaillent en cartel, ils font tout pour que les prix augmentent de façon modérée, pour que la consommation ne diminue pas », a affirmé le président de l'association antitabac. Lire : Et si le prix du tabac était fixé en fonction de son coût pour la collectivité ? Selon Yves Martinet, les industriels visés par la plainte « se limitent à de petites augmentations qui sont en fait des rattrapages d'inflation, qui ne conduisent pas à une modification du comportement des fumeurs » :

L'avalanche du gratuit Donne, le consommateur te le rendra : de l’économie à l’ère d’Internet, telle semble être la nouvelle loi. Les success stories du numérique sont en effet fondées sur la gratuité pour l’usager : Facebook, Twitter, et surtout Google. La capitalisation boursière de ce dernier a récemment dépassé celle de Microsoft. Son logiciel libre Android équipe 75 % des smartphones vendus dans le monde, son moteur de recherche est devenu l’ami public n° 1 en offrant à la terre entière l’accès libre, légal ou non, à tout : musique, livres et vidéos. Abécédaire de Gilles Deleuze, Gangnam Style ou gags de chats : Youtube (filiale de Google) débite de la culture à gogo(s). Quand il ne fournit pas lui-même les contenus, l’internaute et son temps de cerveau disponible sont monnayés aux annonceurs.

Internet réinvente le commerce Apparition de nouveaux acteurs, bouleversement des modes de commercialisation, modification des relations entre offreurs et clients…, le commerce en ligne bouscule le fonctionnement des marchés. + 28% aux Etats-Unis en 2005, + 44% en France: nanti d'une croissance à deux chiffres depuis dix ans, le commerce électronique ne connaît pas la crise. Mais son poids total dans l'économie reste encore faible: 2,4% du chiffre d'affaires du commerce de détail aux Etats-Unis au dernier trimestre 2005, selon l'US Census Bureau. Un peu moins de 1% de la consommation des ménages en France, selon les chiffres du Sessi, le Service des statistiques industrielles du ministère de l'Economie. L'impact d'Internet sur le fonctionnement des marchés ne se mesure toutefois pas seulement à l'aune de ce chiffre.

La fidélisation de la clientèle en ligne Les entreprises intègrent de plus en plus dans leur stratégie multi canal de distribution le canal Internet qui devient donc un outil complémentaire et indispensable dans le processus commercial. Certaines entreprises utilisent même Internet en mono canal pour commercialiser leurs produits. En effet, en 2006 un site marchand est créé toutes les heures en France tous secteurs confondus. Plus de 17.6 millions de français ont acheté sur Internet, ainsi le chiffre d’affaires a atteint 12 milliards d’euros, soit une progression de 37 % par rapport à 2005 selon le bilan publié le 25 janvier 2007 par le ministère du commerce en collaboration avec la Fevad (Fédération des entreprises de vente par correspondance). Les enjeux spécifiques de la fidélisation dans le contexte Internet

Autorité de la concurrence Communiqués de 2015 12 mars 2015 : Cartel dans le secteur des produits laitiers frais (yaourts, fromages blancs, desserts lactés, etc.) L'Autorité de la concurrence sanctionne à hauteur de 192,7 millions d'euros une entente sur les produits laitiers vendus sous marques de distributeurs > English version L'Autorité de la concurrence rend publique aujourd'hui une décision par laquelle elle condamne pour entente les producteurs Yoplait, Senagral (Senoble), Lactalis, Novandie (groupe Andros), Les Maîtres Laitiers du Cotentin, Laïta, Alsace Lait, Laiterie de Saint Malo, Yeo Frais (groupe 3A) et Laiteries H. Triballat (Rians).

Si c’est gratuit, c’est vous le produit : la vidéo qui décrypte comment vos données enrichissent certaines entreprises Prenez garde, on utilise contre votre gré vos informations personnelles sur Internet sans que vous le sachiez ! Découvrez comment les entreprises de l’Internet monétisent vos données personnelles à travers cette vidéo ludique et complète. Les réseaux sociaux, les moteurs de recherche et les journaux en ligne sont autant de services gratuits que vous consommez tous les jours sur Internet. Cependant, si vous ne dépensez pas un sous, vous participez sans le savoir à la rémunération de ces sites : c’est ce que cette vidéo appelle le principe de monétisation du web. L'essor du e-commerce - Quel est l'impact du e-commerce sur le commerce traditionnel ? Au cours des 10 dernières années, le e-commerce a connu une évolution fulgurante. Avec l'apparition d'Internet dans les foyers, le nombre de cyberacheteurs a augmenté à une vitesse folle. L'utilisation du e-commerce s'est très vite démocratisé et concerne donc aujourd'hui toutes les populations, sans distinction d'âge, de localité ou de sexe. Evolution du nombre d\'utilisateurs/acheteurs (Source FEVAD : Fédération du E-commerce et de la Vente A Distance)

L'e-Commerce, c'est quoi ? Dans cette petite page, je vous explique clairement et dans un langage vraiment simple, comment fonctionne un business e-Commerce, quelles sont les subtilités à saisir dès le départ, mais surtout, toutes les sous-thématiques qui tournent autour de cette activité. Dans quelques minutes, vous aurez entre les mains mon concept pour lancer votre business e-Commerce et en vivre. L’erreur fatale qui cause 95% des échecs … L’une des erreurs dramatiques lorsque vous essayez de vous lancer et de vivre de votre e-commerce, c’est de laisser certaines zones d’ombre en espérant que vous arrangerez le tout au moment venu. Imaginez une seconde, faire votre premier saut en parachute.

oui on garde ce documents car il parle de comment sont fixe les prix et donc pourquoi sont il si attirant . by mathildeemilie Mar 14

Related: