background preloader

Empowerment

Empowerment
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La microfinance constitue une forme d'empowerment financier dans les pays en développement. Ici, une banque d'épargne communautaire au Cambodge. L’empowerment[1] est l'octroi de plus de pouvoir aux individus ou aux groupes pour agir sur les conditions sociales, économiques, politiques ou écologiques qu'ils subissent[2]. Divers équivalents ont été proposés en français : « capacitation », « autonomisation »[3], « responsabilisation », « émancipation » ou « empouvoir»[4],[5]. Le concept est né au début du XXe siècle aux États-Unis dans un contexte de lutte. Origine de la notion en Amérique du Nord[modifier | modifier le code] Selon Bernard Vallerie, on repère la première utilisation du terme empowerment aux États-Unis, au début du XXe siècle. Au Québec, des associations de lutte contre la pauvreté effectuent la promotion de l’empowerment pour alléger le fardeau social et économique de certains milieux en perdition. Empowerment écologique

http://fr.wikipedia.org/wiki/Empowerment

Related:  EMPOWERMENTPrise de pouvoir des communautésTravail en groupe

Interventions sociales et empowerment Pour éviter, comme cela arrive fréquemment avec tout nouveau concept, que la notion de « développement du pouvoir d’agir » ne soit galvaudée, il faut en préciser le contenu. C’est ce que nous propose l’Association pour promouvoir l’approche centrée sur le développement du pouvoir d’agir à laquelle se réfèrent les auteurs de l’ouvrage.Cette nouvelle méthodologie est apparue dans un contexte marqué par de profondes mutations tant de notre cadre sociétal que des conditions d’exercice de l’action sociale. Le délitement socio-économique dû aux effets de la mondialisation et du néolibéralisme a eu pour conséquences d’accélérer la précarisation et l’exclusion. Le travail social ne s’adresse plus seulement aux laissés-pour-compte de la croissance, mais aux victimes d’une cris, qui étaient, jusque-là, socialement et professionnellement intégrées.

III. A. Les bénéfices du choix du tirage au sort pour composer l’assemblée constituante - La vraie démocratie « Les élections sont aristocratiques et non démocratiques : elles introduisent un élément de choix délibéré, de sélection des meilleurs citoyens, les aristoï, au lieu du gouvernement par le peuple tout entier. » (Aristote, rapporté par Moses I. Finley dans Démocratie antique et démocratie moderne) « Le suffrage par le sort est de la nature de la démocratie, le suffrage par choix est de celle de l’aristocratie. » (Montesquieu) À force de critiquer l’élection, que ce soit pour désigner des gouvernants ou les membres d’une assemblée constituante, une question se pose : à quoi peut donc bien ressembler un système politique sans (ou pratiquement sans) élections ? Rejeter les élections, ne serait-ce pas prôner un retour en arrière vers la monarchie ?

révolte des dominés Il y a un peu plus d’une vingtaine d’années, alors que se développait en France le chômage de masse, il ne manquait pas d’observateurs et de responsables politiques pour prédire que, passé un certain seuil de taux de chômage, une révolte sociale violente serait inéluctable. La prédiction, on le sait, s’est révélée largement erronée : il aura fallu attendre la fin des années 1990, et un niveau de chômage et de précarité largement plus élevé que le « seuil » initialement annoncé, pour qu’un mouvement de chômeurs apparaisse — sous des formes d’ailleurs beaucoup plus pacifiques et minoritaires qu’anticipé. Un des premiers gains de ce courant sociologique, connu comme celui de la « mobilisation des ressources », est d’avoir remis en cause le lien direct que le sens commun établit entre mécontentement et révolte. C’est ce que font J.D.

Institut des sciences humaines et sociales Voir tous les dossiers Territoires Ecologiques 21 au 22 mai 2014, Paris En savoir plus Empowerment et Pouvoir d’Agir L’usage du terme empowerment est récurrent depuis une quinzaine d’années dès qu’il s’agit des plus pauvres. Il fait référence à l’accès à plus de pouvoirs des catégories les plus défavorisées : les femmes, les pauvres ou les minorités ethniques ou sociales. La rhétorique de l’empowerment associée à celle des droits de l’homme prend sa place dans les stratégies d’aide au développement dans les pays du Sud ou émergents mais également dans les pays du Nord face à la crise économique.

#PrivéDeDéserts petition medecine 2.0 (réponse de la Ministre) #PrivésDeDéserts Le buzz, et après ? Suite de l’opération "Médecine Générale 2.0" Le 3 septembre 2012, vingt-quatre médecins blogueurs et twitteurs ont publié simultanément un document de réflexion sur la problématique des déserts médicaux. Le sens “commun”, une alternative au capitalisme ? Partager les idées, les voitures, les connaissances, les maisons. Le “commun” inspire citoyens, philosophes ou juristes… Le philosophe Pierre Dardot et le sociologue Christian Laval nous éclairent sur cette aspiration grandissante. Quoi de commun entre les mouvements Occupy, les partisans du « logiciel libre », qui souhaitent un meilleur partage des idées et connaissances, ou encore les nouveaux modes de consommation alternatifs, qui fleurissent à travers le monde ? L'aspiration, précisément, au « commun », affirment le philosophe Pierre Dardot et le sociologue Christian Laval. Pour eux, ces myriades d'initiatives sont en train d'inventer de nouveaux rapports sociaux et politiques, même si les acteurs du collaboratif n'en sont pas toujours conscients. Explications à deux voix sur la notion de « commun », qui inspire de plus en plus de philosophes, d'économistes, de juristes et de citoyens.

Perec sur remue.net Quelles espèces d’espaces pour Les passagers du Roissy-Express? Deux auteurs: Georges Perec et François Maspero. Ou plutôt deux démarches: espèces d’espaces et Les passagers du Roissy-Express. Leur point de convergence apparent? Un désir d’arpenter les espaces urbains mitoyens au leur, de parcourir la multiplicité environnante d’une foulée à la fois savante et distraite, de laisser dans l’alentours l’empreinte familière d’un passage qui s’informe de l’espace ambiant tout comme il l’informe de ses propres signes.

Les difficultés de l'enquête de terrain - SoCio Voici un devoir que j'ai rédigé durant ma licence de sociologie, sur le sujet suivant : « En vous appuyant sur des enquêtes et méthodes choisies parmi celles du cours, vous exposerez les difficultés rencontrées par le sociologue dans son enquête de terrain. Aux prémisses de la sociologie, les sociologues étaient, pour la plupart, sédentaires : ils ne pratiquaient pas l'enquête directe de terrain. Ils travaillaient à l'explication des descriptions que faisaient les explorateurs, les ethnologues ou les historiens. Mais ce sont certains de ces sociologues sédentaires qui formèrent toute une génération de sociologues de terrain. L’essentiel n’est pas de participer Nina Eliasoph, Making Volunteers. Civic Life after Welfare’s End, Princeton, Princeton University Press, 2011, 308 p. Comment transformer des jeunes défavorisés et des bénévoles en citoyens autonomes, tolérants et maitres de leur destin ? Tel est l’objet du dernier ouvrage de Nina Eliasoph, qui ce faisant offre une remarquable plongée ethnographique dans l’univers associatif américain. Alors que le monde civique est souvent paré de toutes les vertus, puisqu’il serait vecteur d’empowerment et de transformation individuelle, la sociologue américaine décrit avec brio les échecs répétés de ces entreprises pourtant empruntes de bonne volonté.

Une simple affiche peut provoquer un crise l’affiche placardée sur la vitrine d’un Subway d’Angers Cette affaire d’affiche « homophobe » placardée sur une vitrine par le gérant « franchisé » d’un Subway à Angers montre une nouvelle fois la difficulté des entreprises à maîtriser les risques en e-réputation. Le principe de ces réseaux ou franchises, c’est l’indépendance du gérant. Il achète une marque, un fonctionnement, une assistance « métier » contre le versement d’un droit d’entrée et d’un pourcentage sur le chiffre d’affaires.

Related:  MEMOIREeniope