background preloader

Tchendukua - Ici et ailleurs

Tchendukua - Ici et ailleurs
Related:  Ethnologie et Communautés du Monde

Plantes d'Avenir Les indiens Kogis nous parlent de la Terre L’INREES a rencontré deux représentants de la communauté des Indiens kogis, peuple autochtone de Colombie, venus en France à l’occasion d’une tournée de conférences intitulée « Regards Croisés sur ce monde qui vient ». Quels liens entretiennent-ils avec la nature et le vivant ? Que pensent-ils de notre comportement à l’égard de l’environnement ? © Sébastien Lilli Les Indiens kogis mènent une existence secrète et isolée, au cœur de la Sierra Nevada, une île montagneuse étrange et mystérieuse cernée par la mer et les déserts de Colombie. Et si l'homme avait négligé le lien qui le relie à la nature, aux animaux, à l'essence même de la vie ? Mais que représente réellement la Terre aux yeux des Kogis, et qui sont ces Indiens, derniers héritiers des civilisations précolombiennes ? Pour suivre la tournée de conférences et soutenir l'association Tchendukua » D'autres ont aimé... Sur le même thème...

Micmacs Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Micmacs ou Mi’kmaq Un couple de Micmacs de Nouvelle-Écosse, en 1865. Carte de répartition Les Micmacs, parfois appelés Mi'kmaq, (Mi’kmaq / Mi’gmaq en micmac) sont un peuple amérindien de la côte nord-est d'Amérique, faisant partie des peuples algonquiens. Il y a aujourd'hui vingt-huit groupes distincts de cette ethnie au Canada, et un seul groupe ethnique, la « tribu d’Aroostock », aux États-Unis d'Amérique. Arrivés il y a plus de dix mille ans en Gaspésie, les Micmacs ont conquis Terre-Neuve et plusieurs provinces maritimes du Canada. Ethnonyme[modifier | modifier le code] Selon certaines sources, « Mi'kmaq » signifierait « les Ligués » ou « mes amis », mais les débats sur ce sujet se poursuivent. Langue[modifier | modifier le code] Hiéroglyphes des Micmacs Il y a environ 200 ans, les Micmacs mirent au point une écriture alphabétique en s'inspirant de l'alphabet latin. Territoire[modifier | modifier le code] Un camp micmac vers 1857

Les filles de Trafalgar - Les Aventurières Maxime Duranté, Marion Derouvroy, Bérengère Wolff et Benjamin Ouazana, l’équipe de la Maison Trafalgar J’ai un peu de mal à me mettre à écrire ce portrait, parce que cette rencontre m’a transformée en un petit tas d’émotions : Emerveillée. Spacieuse. Sororité. Admirative. Jalouse. Mon syndrome de l’imposteure a officiellement quitté son petit cottage mignon de bord de lac pour emménager dans un gratte-ciel. Les filles du Trafalgar, elles ne laissent pas indifférente. « On a aimé ta demande parce que tu voulais parler du chaos, des moments difficiles, et dans les interviews, les journalistes sont souvent intéressés par la success story ». Il ne me reste plus rien Marion La maison Trafalgar, perchée dans ses sublimes locaux et sa communication léchée, est bien une enfant du chaos. « J’étais pas vraiment une bonne élève, je sortais, je m’amusais. Elle obtient une dérogation pour passer l’examen plus tard, seule, et elle réussit son passage. Je voulais pas tout ça Marion

La poule est l'avenir de l'homme – Environnement – Actualité Ouvrier par son père, paysan par sa mère. L'ancien patron du Petit Faucheux a puisé aux deux sources. Deux sources qui redeviennent une dès qu'il s'agit d'aborder l'essentiel. Et l'essentiel, hier comme aujourd'hui, c'est d'abord de manger. Militant « écolo » de la première heure, Michel Audureau poursuit sa réflexion sur l'autoproduction alimentaire. « Avec l'industrialisation de l'agriculture, les gens ont été dépossédés de leurs savoirs. Tout passe désormais par des prestataires y compris pour ce qui relève de notre survie. » De là à élever des poules ! repères Déjà en librairie, vendu 12 €, « J'élèverais bien des poules » est paru aux éditions Terre Vivante, dans la collection « Facile et bio ». > Facile. > Bio. > Structuré. > Illustré.

Bochimans Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir San et Sans. Bochimans Bosjesmans Femme bochiman du Botswana Les Bochimans constituent une population d'Afrique australe faisant partie du groupe khoïsan, un groupe d'ethnie distinct des ethnies nigéro-congolaises majoritaires en Afrique subsaharienne. Ils sont apparentés aux Khoïkhoï et se dénomment eux-mêmes San. Ethnonymie[modifier | modifier le code] Bochimans Selon les sources, on observe de multiples variantes : Basarwa, Bochiman, Boschimanes, Boschimans, Bushmen, Khoe, Khwe, Masarwa, San, Sans, Sarwa, Xam[1]. Le nom français « Bochimans » est dérivé du mot néerlandais « bosjesman », introduit par les Boers et signifiant littéralement « hommes des buissons » ou « hommes de la brousse ». « San » est une dénomination introduite par les Namaquas. Histoire[modifier | modifier le code] San du Botswana Les Bochimans sont les plus anciens habitants de l’Afrique australe où ils vivent depuis au moins 44 000 ans.

La vie quotidienne des Indiens Amériques du Nord C'est grâce au peintre Georges Catlin, qui alla vivre huit ans durant parmi les tribus des Grandes Plaines du centre, que nous connaissons l'aspect, les conditions d'existence et les moeurs de quelques tribus dans les années 1830 et 1840 - avant l'invention de la photographie et l'arrivée massive des Blancs. Comment vivent les Indiens à cette époque ? Ceux de l'Est du Mississippi subissent la loi des colons depuis le début de la marche vers l'Ouest. Des traités ( non respectés ) ou des combats sanglants, les ont souvent privés de leurs terres. Ils sont refoulés sur la rive occidentale du grand fleuve où ils tentent de revivre. Des tribus vivent de chasse et de pêche; d'autres de chasse et de cueillette; certaines d'agriculture primitive. Les Sioux des plaines s'abritent été comme hiver sous le célèbre tipi. Ces peuples sont de remarquables sculpteurs et d'ingénieux fabricants de masques de cérémonie d'une surprenante beauté. La Femme Indienne est une épouse fidèle et obéissante.

village d'initiatives – Eourres.fr Newsletter Intelligence Verte - Fevrier 2012 Venez nous voir au salon Vivre Autrement Nous sommes au salon Vivre Autrement 2012 du 16 au 19 mars inclus , parc floral de Paris, porte de Vincennes. Notre stand se nomme "Formations Bio Sainte Marthe". Envoyez à JY Fromonot, Chateau de Bonnet, 36120 Ardentes, une enveloppe timbrée avec votre adresse dessus pour recevoir des invitations gratuites. Chers Philippe, Jean-Yves, Pascale, Nous sommes en plein "boum" Jean-Paul (mon mari) et moi-même car, devinez quoi : nous créons une Biocoop à Saintes. Je pense toujours beaucoup à vous, et reste enchantée d'avoir fait un bout de chemin avec vous à Sainte Marthe. J'ajoute que, à Sainte Marthe, j'ai noué de solides amitiés, qui perdurent dans le temps : nous nous sommes retrouvés sur des valeurs fortes communes, et je suis toujours en relation étroite avec plusieurs ancien(e)s stagiaires, qui sont devenus des amis... cela fait maintenant bientôt 7 ans, et cette "aventure" reste forte pour moi. Amitiés, Marie-Martine Vous aimez recevoir ?

Ethnologie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Disciplines[modifier | modifier le code] L'ethnologie recouvre de nombreuses disciplines. Histoire[modifier | modifier le code] Le terme ethnologie est utilisé pour la première fois par le suisse Alexandre César Chavannes en 1787 dans son Essai sur l’éducation intellectuelle avec le projet d’une science nouvelle. Les premiers ethnologues ont ainsi fructifié à partir des documents rapportés par les explorateurs, les officiers militaires, les négociants, ou encore des missionnaires ; mais il a tendance à être substitué par le mot anthropologie, appellation d’origine britannique en France[2], science dont l’ethnologie constituerait une partie ou une étape. Courants théoriques[modifier | modifier le code] L'ethnologie dans les sciences humaines[modifier | modifier le code] Différences avec la sociologie[modifier | modifier le code] Anthropologie, ethnologie et ethnographie[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code]

Related: