background preloader

L’empowerment, de la théorie à la pratique

L’empowerment, de la théorie à la pratique
Related:  Pouvoir d'agir, enpowerment, capacitationMixtureEmpowerment

L'empowerment, une pratique émancipatrice - NDL-BACQUE-Lempowerment.pdf Marie-Hélène BACQUÉ Bandes de jeunes et ancrage territorial, recherche conduite en collaboration avec Lamence Madzou, 2007-2008. Cette recherche revient sur un épisode de l’histoire des bandes de jeunes en région parisienne à la fin des années 1980 à partir du récit de vie d’un ancien chef de bande complété par une enquête auprès de différents acteurs, policiers, éducateurs, élus locaux, jeunes. Elle montre comment s’articulent différentes échelles d’ancrages territoriaux, analyse les constructions identitaires qui structurent ces groupes et les transformations des politiques locales. Cette recherche comparative analyse les caractéristiques contemporaines des « nouvelles » classes moyennes urbaines en France et en Grande Bretagne. Démocratie participative, gestion et production urbaine Marie-Hélène Bacqué a dirigé plusieurs programmes de recherche comparatifs portant sur des dispositifs participatifs en essayant d’appréhender leur portée dans la transformation des modes de gouvernance urbaine.

Les 10 leçons sur l’empowerment de Marie-Hélène Bacqué Le 20-03-2013 Par Erwan Ruty Sociologue spécialiste des quartiers, la nouvelle coresponsable de la mission sur la participation des habitants confiée par le ministre de la Ville François Lamy, publie avec Carole Biewener un opuscule dédié à ce nouveau fétiche venu d’outre-atlantique, l’empowerment. Un concept américain Comme tout ce qui brille, qui fait de la mousse et qui fait courir les médias, l'empowerment est une invention américaine, remontant aux années 1970. Un concept qui fut radical L'empowerment est un processus par lequel des individus vont se responsabiliser et se doter d'une conscience sociale, qui peut devenir collective, leur permettant de s'émanciper et de développer des capacités d'action pour se prendre en charge eux-mêmes, et changer leur environnement. L’empowerment à usage des féministes et des minorités Noires C'est d'abord dans le milieu féministe que ce concept est né (lutte contre les violences sexuelles et sexistes). Internationalisation de l’empowerment

Astrid Erll, Ann Rigney (Hrsg.): Mediation, Remediation and the Dynamics of Cultural Memory - Herbert von Halem Verlag Rezensiert von Jana Magdanz Die Aufsatzsammlung Mediation, Remediation and the Dynamics of Cultural Memory , herausgegeben von Astrid Erll und Ann Rigney, stellt einen wichtigen Schritt dar, das Verhältnis zwischen Kultur und Erinnerung als ein wesentliches Thema interdisziplinärer Forschung auf hohem Niveau auszuleuchten, wie es in der jüngeren Vergangenheit immer wieder angeregt und gefordert wurde (Erll 2008: 1; Confino 1997: 1390; Welzer 2002: 10; Matussek 2003). Der Begriff des kulturellen Gedächtnisses geht auf die Forschungen des französischen Soziologen Maurice Halbwachs (1877-1945) zurück. Wenn Halbwachs selbst die Medien der Aufbewahrung kollektiven Gedächtnisses in seinen Schriften nur streift, so ist dies auf die untergeordnete Rolle von Medien im Alltag vor annähernd einem Jahrhundert zurückzuführen. Medien formen heute ganz entscheidend die Elemente und auch die Art und Weise des kulturellen Erinnerns und die Agenda des kollektiven Gedächtnisses. Literaturverzeichnis: Links:

L'"empowerment", nouvel horizon de la politique de la ville Le ministre François Lamy s'est emparé de ce concept venu des Etats-Unis qui vise à redonner aux habitants des cités populaires une capacité à agir. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Sylvia Zappi C'est le nouveau mot à la mode dans les cercles de la politique de la ville. Empowerment. Depuis quelques mois, travailleurs sociaux, associatifs, professionnels de la politique de la ville, élus, ne jurent plus que par ce terme venu d'outre-Atlantique. Conscient que sa concertation sur la réforme de la géographie prioritaire ou l'installation de nouveaux contrats de ville ne suffiraient pas à redonner du souffle à une politique de la ville en bout de course, le ministre a décidé d'intégrer ce nouvel outil et ainsi d'afficher une politique de gauche qui ne coûte pas très cher. L'empowerment semble devenu le nouvel horizon de la politique dans les quartiers. L' empowerment n'a pas de traduction adéquate - sinon le néologisme québécois "capacitation".

Le pouvoir aux habitants ? Inventées de façon expérimentale après les émeutes des Minguettes au début des années 1980, parallèlement à la “Marche des beurs” pour l’égalité, la Politique de la Ville visait à réformer le fonctionnement de l’État et les relations de ce dernier aux collectivités locales. Pour pallier l’urgence d’une nouvelle question sociale, associée à certains quartiers où les populations immigrées et minoritaires étaient concentrées, une action publique d’exception allait être mise en place, mobilisant une approche locale et ascendante, plus participative et transversale. Trente ans plus tard, il est difficile de mesurer l’effet réel de cette politique qui cumule de nombreux dispositifs : l’écart des quartiers prioritaires avec les autres zones urbaines ne se résorbe pas, et parfois même s’accroît. Pour autant, cette vision, très négative, ne prend pas en compte la mobilité de la population de ces quartiers. Pour citer cet article : Cyprien Avenel & Nicolas Duvoux, « Le pouvoir aux habitants ?

Avec l'«empowerment», peut-on réparer les quartiers de l'intérieur? Pas de plan Marshall pour cette fois. Après une concertation dans les quartiers et un comité interministériel de la ville (CIV), le ministre de la ville François Lamy a communiqué sobrement ses propositions en février. Au programme, un retour au droit commun, l’énumération de dispositifs publics à mieux cibler pour lutter contre la discrimination, des mesures pour favoriser l’emploi (30% des emplois d’avenir, expérimentation des emplois francs) et améliorer le quotidien dans les quartiers. Faire plus avec moins, voilà la nouvelle ligne social-réaliste privilégiée. Depuis le début des années 2000, la politique de la ville était un mélange d’action sur l’urbanisme des quartiers, avec le programme national de rénovation urbaine (PNRU) de Jean-Louis Borloo démarré en 2003, et une action plus axée sur la sécurité. Pourquoi la rénovation de l’habitat a ses limites Pourquoi? Changement de philosophie: du problème à la ressource «Les gens ordinaires sont les meilleurs experts pour eux-mêmes»

Illustrations : libre de droit, creative commons, comment s'y retrouver ? Illustrer un livre numérique semble être, de prime abord, quelque chose d'assez simple à réaliser. En effet, que faire de plus que de choisir une image sur un moteur de recherche et la glisser dans son document ? Avec Lettres numériques Malheureusement, dans la réalité, les choses sont loin d'être aussi simples. Qu'il s'agisse de la couverture de votre livre numérique, des illustrations dont vous voulez le doter ou des tableaux, des vidéos ou des bandes sonores, enrichir un livre numérique vous oblige à vous pencher sur la question des droits d'auteurs. Il existe ainsi deux cas de figure. a) Vous voulez créer un livre numérique à partir d'un ouvrage papier existant L'éditeur papier a normalement déjà obtenu les droits des illustrations dont il a doté le livre. Si l'éditeur ou l'illustrateur refusent de vous céder leurs droits, vous êtes dans l'obligation de choisir d'autres illustrations. b) Vous créez un livre numérique de toutes pièces Plusieurs solutions s'offrent à vous. Exemple :

Related: