background preloader

Untitled Document

Untitled Document
Related:  territoires autonomes et bases de vie .. communautés ? tribus

Marinaleda : un modèle d'auto-gestion unique en Europe par Andrea DUFFOUR Depuis l’alerte google Alternatives au capitalisme j’ai récemment découvert l’existence de MARINALEDA, une commune de 2645 habitants en Andalousie « où Marx vivrait s’il était encore en vie, avec zéro chômage, zéro policier et des habitations à 15 euros par mois » (1). Une alternative au capitalisme réalisée à moins de 2000 km de chez nous et qui fonctionne depuis plus de 30 ans sans que je n’en aie jamais entendu parler ? A la première occasion, c’est donc sac à dos, train, bus et autostop que j’irai pour vérifier si cette belle utopie existe vraiment… Comme c’est Pâques, je tombe en pleine Semana Santa. Au village voisin on m’avertit : « Leur maire est un fou, quand nous autres, Espagnols, faisons des processions religieuses, eux ils font la fête pendant 5 jours » J’apprends que la fête de la paix qui tombe durant la Semaine Sainte y est effectivement une tradition depuis plusieurs années et beaucoup de jeunes de Sevilla, Granada ou Madrid ont rejoint les villageois. S’organiser

Terre a Terre, eco-communaute, Mont-Laurier - Accueil Alternatiba : un village des alternatives pour relever les défis écologiques Le mouvement altermondialiste basque Bizi ! – « vivre » en basque – organise le 6 octobre, dans le centre de Bayonne, un véritable village des alternatives dénommé Alternatiba. Face au sentiment d’impuissance que peut provoquer la gravité du défi climatique, Bizi ! lance un appel signé par 26 organisations visant à mettre en valeur les alternatives face à la crise multidimensionnelle actuelle. Le GIEC, Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, rend son 5ème rapport ce 27 septembre 2013, pour faire le point sur l’état du changement climatique en cours. Le dimanche 6 octobre, une journée de mobilisation citoyenne ambitieuse et originale est organisée à Bayonne : Alternatiba, un véritable Village des alternatives, individuelles, collectives, territoriales et systémiques au changement climatique et à la crise énergétique. C’est pourquoi nous serons présents, et nous appelons tout le monde à nous rejoindre à Alternatiba le dimanche 6 octobre.

#SpanishRevolution ? Traduction 1.1 du Manifeste « Democracia Real Ya » « Nous ne sommes pas contre le système, c’est le système qui est contre nous ! » « Si vous nous empêchez de rêver, nous vous empêcherons de dormir ! » C’est avec de tels slogans que de nombreux espagnols contestent et occupent l’espace public depuis près d’une semaine, en utilisant massivement le réseau pour se coordonner. Pas de mots d’ordre, pas de revendications précises, pas de leaders, pas d’idéologie (sauf à considérer que le petit livre de Stéphane Hessel Indignez-vous ! Mais qui sait si il ne fera pas tâche d’huile en France et en Europe car, pour le coup, vérité (notamment économique) en deçà des Pyrénées est la même au delà, modulo le fait que tous les pays n’ont pas encore un taux de chômage de sa jeunesse à… 40% ! Pour en savoir plus il y a l’article Wikipédia à suivre au jour le jour (si possible en langue originale). Manifeste de « Democracia Real Ya ! URL d’origine du document Nous sommes des personnes simples et ordinaires. Pour toutes ces raisons, je suis indigné(e).

Chaudun - Chaudun (05 ) : un… - Chaudun ( 05 ) en… - Chaudun, mais… Article écrit le 08 juillet 2010 par Robert Faure Photo de Chaudun prise en fin d'hiver. Sur le versant gauche la neige , sur l'autre la désolation , de toute part des montagnes difficilement franchissables. Dans leur lettre au ministre les villageois écrivaient : "....notre village est enfoui 8 mois dans l'année; privé de communication, enfoncé dans les replis abrupts de rochers dénudés....le mulet est la seule bête que nous puissions employer avec sécurité pour le transport à dos de nos approvisionnements....". ( pétition du 28 octobre 1888) . Mais pourquoi ont ils fait ça? Ils étaient « au bout du rouleau » , tant la vie leur était dure: la rigueur du climat, 8 mois d'hiver à 1900 mètres d'altitude, des conditions d'existence dures et précaires, une terre stérile, un sol dur et rebelle, un village encaissé, enclavé, 19 kilomètres pour trouver le premier magasin, pas de médecin... La ténacité des habitants arrivait alors à son terme. Et 4 millions d'arbres remplaçaient 176 habitants.

Unusual Hotels - Top 15 Quirky and Unique Hotels Across the Globe Alberobello’s skyline is filled with conical roofs. Known as trullis, the buildings are the traditional dwelling of natives and the town is now a UNESCO World Heritage site. All the trullis have a kitchenette, bathroom and bedroom in the romantic alcove. Oo would you look at that, a hotel on water, wow! Surrounded by the beautiful Usce Park the ArkaBarka is just 20 minutes’ walk from Belgrade. Possibly the most unique hotel on the list, the Zhangzhou Wei Qun Lou Inn is a symbol of wisdom and diligence for the locals.

Une introduction a l'attention. Au centre de la survie se tient l'attention. L'attention, est d'un rapport a notre univers qui influence radicalement nos chances de survie. En fait, l'attention, est avec notre héritage biologique et instinctif, le pilier de la survie le plus pertinent. L'attention influence nos possibilités bien avant la construction de systèmes, bien avant les connaissances, les savoirs faire, la planification et que sais-je encore, parce que sans elle, nous évoluons au sein de notre univers en déconnexion totale avec notre environnement, mais aussi et surtout peut être avec nous même, et donc avec la totalité de nos moyens de communication avec le monde qui sont nos sens. Notre niveau d'attention joue alors un rôle prédominant dans notre quotidien, mais aussi durant une situation d'urgence. L'attention est une discipline. Aujourd'hui, nos vies s'organisent autour d'une surcharge de l'information sensorielle laissant très peu de place au maintient d'une attention accrue.

Troglobal, expérience autogérée Tout bon squatter, quand il trouve un lieu agréable et abandonné, se met en tête de l’aménager puis de l’occuper. Ceux-là n’échappent pas à la règle, mais la démarche est atypique. On n’est plus à Belleville ni à Bagnolet, mais dans le berceau de la culture et de l’art de vivre à la française, cet avant-poste de la civilisation que, en leur temps, Ronsard et Du Bellay avaient encensé. On ne s’installe donc pas « à l’arrache » comme à l’accoutumée, mais dans les formes. "L’exercice d’une liberté suppose la capacité d’en jouir" Présentée comme utopie, l’autonomie, l’autogestion est possible dans la vie de tous les jours. Des habitations de troglodytes, il y en a eu de tout temps entre Saumur et Cholet. Au cours des années 50, le lieu est abandonné progressivement par les carrieristes au profit de la ville. Et tout spécialement ici, dans ce petit coin perdu, comme l’explique un des redécouvreurs du lieu sur Internet : « C’est un village entier qui fut construit ici jadis.

Les communautés collaboratives, objet sociologique non identifié Différents des « communautés traditionnelles », à la croisée des réseaux sociaux et des lieux physiques, de nouveaux collectifs émergent autour des services collaboratifs. Une étude sociologique du Groupe Chronos cherche à y voir plus clair. « De nos jours, si vous ne faites pas partie d’une communauté, vous êtes vraiment tout seul », ironise le journaliste Anand Giridharadas dans une tribune pour le New York Times. Sa critique s’adresse, entre autres, à l’économie collaborative. L’émergence des communautés comme acteur clé de la chaîne de production de la valeur souligne un réencastrement du social dans l’économie et change la logique traditionnelle de l’offre et de la demande. L’emploi générique du terme “communauté” pour définir les destinataires et contributeurs des services collaboratifs masque une complexité qui va de pair avec l’absence de définition partagée de l’économie collaborative. BlaBlaCar : plateforme de covoiturage ; optimise l’usage des voitures particulières 1. 2. 3.

Related: