background preloader

Manifeste de Psychologie Positive

Manifeste de Psychologie Positive
Le Manifeste de la Psychologie Positive a été créé lors de la 1ère réunion Akumal en Janvier 1999 et a été révisé à l’occasion de la2ème réunion Akumal en Janvier 2000, par les auteurs suivants : Ken Sheldon, Barbara Fredrickson, Kevin Rathunde, Mike Csikszentmihalyi, et Jon Haidt. 1. Définition La psychologie positive est l’étude scientifique du fonctionnement humain optimal. Il vise à découvrir et promouvoir les facteurs qui permettent aux individus et aux communautés de prospérer. Le mouvement de la psychologie positive représente un nouvel engagement de la part des chercheurs en psychologie pour concentrer leur attention sur les sources de la santé psychologique, allant ainsi au-delà de l’accent porté jusque là sur la maladie et les troubles psychologiques. 2. Pour atteindre ces objectifs, nous devons considérer le fonctionnement optimal à plusieurs niveaux, y compris biologique, expérientiel, personnel, relationnel, institutionnel, culturel et mondial. 3. 4.

http://www.psychologie-positive.com/la-psychologie-positive/manifeste-de-psychologie-positive/

Related:  PSYCHOLOGIEMOOC mentoratPsychologie Positive

Psychologie clinique: Carl Rogers (1902-1987) et l’Approche Centrée sur la Personne Rating: 3.9/5 (32 votes cast) Tout d’abord, pourquoi ce thème ? L’approche centrée sur la personne (ACP) s’est développée à partir des années 40 aux Etats-Unis et est devenue l’un des principaux courants de la psychologie clinique aux USA, alors qu’en Europe francophone, elle ne figure pas parmi les courants les plus représentés chez les cliniciens et restent relativement méconnue du grand public. Elle est à la base de ce qui constitue le courant humaniste, et bien des obédiences lui accordent volontiers une place dans leur genèse. Rogers est un fondateur majeur de la recherche scientifique en psychothérapie : il est le premier à s’être intéressé de façon systématique à l’étude des facteurs explicatifs de l’efficacité de la psychothérapie. Paradoxalement, il est actuellement chez nous l’un des moins enseignés à l’université.

Utiliser la psychologie positive dans l'entreprise " S'appuyer sur les points forts d'un collaborateur plutôt que sur ses points faibles " Trois questions à Florence Servan-Schreiber Vous vous définissez " Professeure de bonheur ". D'où vous est venue l'idée de ce métier pour le moins atypique ? Entretien clinique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'entretien clinique est une situation de communication particulière entre un psychologue clinicien et un patient, en ce sens qu'elle s'établit sur un mode inhabituel. Ce mode de communication dépendra de la théorie (non-directivité, psychanalyse, etc.) choisie par le professionnel, du praticien lui-même, et du patient. D'une façon plus large, on peut aussi définir l'entretien comme étant une interaction, essentiellement verbale, entre deux personnes en contact direct avec un objectif préalablement posé (plus ou moins formellement). C'est notamment cette caractéristique qui différencie l'entretien d'une discussion banale ou d'un échange à bâtons rompus. Ainsi, l'entretien vise, par exemple, à rechercher de l'information (enquête, investigation, recherche scientifique), à aider ou orienter autrui (orientation, formation, pédagogie), à soigner ou accompagner une personne (entretien à visée thérapeutique).

Psychologie positive Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La psychologie positive est une sous-discipline de la psychologie fondée officiellement en 1998 lors du congrès annuel de l'American Psychological Association (association américaine de psychologie) par son président de l'époque, Martin E. P. Seligman (cf. son discours publié en 1999 dans le journal de l'APA, The American Psychologist ). Cependant, la psychologie positive a des racines plus anciennes.

Système de valeurs et psychologie : comment trouver le bon équilibre ? À la lecture des nombreux articles parus sur Réussite Personnelle, il est évident que certains termes, certains constats, peuvent perdre en portée intrinsèque à mesure que nous les utilisons sans en expliquer le sens premier et leurs conséquences sur notre quotidien. C’est le cas du système de valeurs qui gouverne chacun de nos choix, chacune de nos envies et concourt à la définition de nos objectifs de vie. Comme vous le savez, ce dernier n’est ni neutre ni dépourvu d’influences extérieures. Chacun se construit, développe ses croyances, ses peurs, ses convictions et ses principes sur son expérience personnelle et selon son propre vécu. Une telle affirmation nous pousse à réfléchir sur les grands traits de notre caractère, en ce que notre personnalité se doit de se fondre dans le moule de la bienséance et du respect de chacun. Mais comment alors faire la part des choses entre affirmation personnelle et liberté d’autrui ?

Le management au « sens » de la psychologie positive. Par Michaël Pichat et Coline Delavelle La mouvance de la psychologie positive propose plusieurs réponses à ces questions, réponses complémentaires mais toujours centrées autour du postulat suivant, que chacun est libre de partager et d’appliquer ou non : le seul primat et la seule focalisation sur la rentabilité ne sont pas compatibles avec le développement professionnel comme humain des salariés de l’entreprise. Certaines de ces conceptions managériales « positives » sont ici mentionnées, assorties d’une invitation à réfléchir à son propre positionnement en la matière. Le leadership « serviteur » Aux antipodes d’un management descendant et directif, Greenleaf (2002) définit de la façon suivante ce qu’il nomme le leadership « serviteur » : • Le leader « serviteur » se caractérise également par son écoute, à nouveau réelle, de ses collaborateurs, conscient qu’il est préférable, d’un point de vue humain comme pragmatique, de laisser l’information en partie venir des opérationnels, experts quotidiens du « terrain ».

Un modèle de régulation des émotions pour expliquer la dépression et l'anxiété Dans les récentes années, il y a eu un intérêt croissant en thérapie cognitivo-comportementale pour le rôle que joue la régulation des émotions dans la vulnérabilité à une grande diversité de troubles psychologiques, rapporte le psychologue américain Robert L. Leheay dans Cognitive and Behavioral Practice (2012). Il propose un modèle décrivant les processus par lesquels des stratégies mal adaptées de régulation des émotions seraient liées au développement de troubles psychologiques. Ces stratégies mal adaptées incluent par exemple, la rumination, l'inquiétude excessive, la boulimie, la suppression des émotions, l'abus de substances et d'autres formes d'évitement de l'expérience intérieure. Son modèle (1) repose sur le modèle métacognitif d'Adrian Wells présenté dans la figure suivante: Imaginons, par exemple, qu'une émotion telle que la colère est "activée".

8 cartes outils de discipline positive à découvrir (Jane Nelsen) Vous connaissez peut-être le livre de Jane Nelsen et Adrian Garsia « la discipline positive » qui donne les clés pour éduquer nos enfants avec fermeté et bienveillance. Je viens de recevoir le paquet de 52 cartes outils issues du livre. Je trouve ce format parfait pour celles et ceux qui n’ont pas forcément le temps de lire le livre en entier et qui souhaitent néanmoins mettre en place les principes de la discipline positive. Si vous avez déjà lu le livre, ces cartes vous serviront de fiche de révision ou de mémorisation. Pour finir, j’apprécie l’idée de pouvoir les transporter partout pour pouvoir les consulter en cas de force majeure ! En voici 8 parmi les 52 proposées :

Conscience de soi / Maîtrise de soi AU MENU L’apocalypse de la communicationTout dire mais sans violenceÉcouter avec le cœurLe lien aux autresPar où commencer? Gottman définit ce qu’il nomme " les quatre cavaliers de l'Apocalypse" dans les dialogues conflictuels. Il s'agit de quatre attitudes qui détruisent toutes les relations sur leur passage. Elles activent le cerveau émotionnel de l'autre à un point tel que celui-ci devient incapable de répondre autrement qu'avec méchanceté ou en se retirant comme un animal blessé. Grâce aux quatre cavaliers, nous sommes littéralement certains de ne pas obtenir ce que nous désirons de la relation; pourtant, ce sont eux que nous appelons presque toujours en premier sur le front de nos batailles affectives. L'apocalypse de la communication

La Psychologie Positive en milieu professionnel : interview de Sonia Pollissard, Consultante et Formatrice Retour à la page précédente Interview Retrouvez Sonia Pollissard sur la formation "Psychologie Positive" Comment en êtes-vous venue à vous intéresser à la psychologie positive ? Coach et facilitatrice, j'accompagne les démarches de qualité de vie en entreprise, d'innovation sociale et managériale. Les constats sur le mal-être au travail, comme sur la difficulté à innover et à créer de la valeur durable sont des signes forts que le système actuel est en bout de course.

Mes forces dominantes Franchement, connaissez-vous vos forces dominantes? Une force, c’est la capacité naturelle d’une personne à agir de façon à atteindre les buts qu’elle s’est fixés. C’est également une aptitude à réaliser une tâche de façon très performante. 14 outils de Parentalité Positive et Bienveillante ! Nous vous proposons dans cet articles de continuer à recenser ces outils de Parentalité Bienveillante et Respectueuse ! Et c’est à travers l’email (incroyablement riche en bons conseils) qu’une maman a posté sur la liste parents conscients, que nous allons découvrir ensemble 14 outils… que vous pourrez facilement mettre en place chez vous ! (Chaque outil est bien entendu agrémenté de nos commentaires ;-))

Related: