background preloader

Journée de l'innovation 2014 - 

Journée de l'innovation 2014 - 
L'évaluation positive Mieux évaluer pour mieux apprendre ? Des centaines d'équipes s'engagent explicitement dans un changement de conception et des pratiques de l'évaluation plus accompagnantes, plus étayantes, plus valorisantes qui donnent pour objectif d'aider à construire les apprentissages des élèves. Evaluations et catégorisations initiales : effets sur l'attention et les performances cognitives Jean-Marc Monteil, professeur au CNAM et ancien recteur. Echanger, mutualiser Evaluation des acquis des élèves, avec ou sans notes Constante macabre et EPCC33 contributeursCe groupe est ouvert à tous les professionnels de l'éducation nationale qui souhaitent mutualiser leur expérience sur l'EPCC (enseignement par contrat de confiance). Focus sur les équipes RESPIRE au lycée : suspendre la notation pour travailler et évaluer autrementLycée de Vincendo, Saint-JosephAcadémie de la Réunion Évaluation non chiffrée en classe de 6ème Collège Jules Ferry, Douai, Académie de Lille Pour aller plus loin Related:  EvaluationEvaluationÉvaluation positive

Journée de l'innovation 2014 - Vers une évaluation positive L'évaluation positive Mieux évaluer pour mieux apprendre ? Des centaines d'équipes s'engagent explicitement dans un changement de conception et des pratiques de l'évaluation plus accompagnantes, plus étayantes, plus valorisantes qui donnent pour objectif d'aider à construire les apprentissages des élèves. Vers une évaluation positive Collège Gérard Philipe, 79010 Niort.Académie de Poitiers, Canopé Chasseneuil Echanger, mutualiser Evaluation des acquis des élèves, avec ou sans notes Constante macabre et EPCC33 contributeursCe groupe est ouvert à tous les professionnels de l'éducation nationale qui souhaitent mutualiser leur expérience sur l'EPCC (enseignement par contrat de confiance). Focus sur les équipes RESPIRE au lycée : suspendre la notation pour travailler et évaluer autrementLycée de Vincendo, Saint-JosephAcadémie de la Réunion Neurosciences, intelligences multiples et intelligence émotionnelle en lycée professionnelLycée professionnel Aristide Briand, Orange, Académie d’Aix-Marseille

CSTL_Incidence_differenciation_14-15_SECONDAIRE_final_24_sept.pdf Journée de l'innovation 2014 - Travail par compétences dans un collège de Les Clayes sous bois L'évaluation positive Mieux évaluer pour mieux apprendre ? Des centaines d'équipes s'engagent explicitement dans un changement de conception et des pratiques de l'évaluation plus accompagnantes, plus étayantes, plus valorisantes qui donnent pour objectif d'aider à construire les apprentissages des élèves. Travail par compétences dans un collège de Les Clayes sous bois Echanger, mutualiser Evaluation des acquis des élèves, avec ou sans notes Constante macabre et EPCC33 contributeursCe groupe est ouvert à tous les professionnels de l'éducation nationale qui souhaitent mutualiser leur expérience sur l'EPCC (enseignement par contrat de confiance). Focus sur les équipes RESPIRE au lycée : suspendre la notation pour travailler et évaluer autrementLycée de Vincendo, Saint-JosephAcadémie de la Réunion Neurosciences, intelligences multiples et intelligence émotionnelle en lycée professionnelLycée professionnel Aristide Briand, Orange, Académie d’Aix-Marseille Pour aller plus loin

Réformer l’école Depuis la Libération, les réformes n’ont pas manqué au sein de l’Éducation nationale : plan Langevin-Wallon de 1947, loi Debré de 1959 sur les établissements privés, loi Faure sur les universités en 1968, loi Savary de 1984, etc. Pourquoi, aujourd’hui, cette impression d’immobilisme ? Entre l’école et la réforme, c’est un peu « Je t’aime, moi non plus ». Recensé : Antoine Prost, Du changement dans l’école. Les réformes de l’éducation de 1936 à nos jours, Paris, Seuil, coll. « L’Univers historique », 2013. 400 p., 21 €. Parmi les figures de style qui structurent les débats sur l’Éducation nationale, trois connaissent un succès qui ne se dément pas. Pourtant, depuis 1945, les mutations et les réformes n’ont pas manqué au sein de l’Éducation nationale [3]. Son ouvrage est original : il se présente dans un ordre chronologique (avec une introduction et une conclusion substantielles), mais avec des chapitres éclairant certains moments de réforme. L’émergence de la réforme de l’école

Journée de l'innovation 2014 - Reportage à Creil dans une classe de 4ème en français sur le travail par compétences L'évaluation positive Mieux évaluer pour mieux apprendre ? Des centaines d'équipes s'engagent explicitement dans un changement de conception et des pratiques de l'évaluation plus accompagnantes, plus étayantes, plus valorisantes qui donnent pour objectif d'aider à construire les apprentissages des élèves. Reportage à Creil dans une classe de 4ème en français sur le travail par compétences Echanger, mutualiser Evaluation des acquis des élèves, avec ou sans notes Constante macabre et EPCC33 contributeursCe groupe est ouvert à tous les professionnels de l'éducation nationale qui souhaitent mutualiser leur expérience sur l'EPCC (enseignement par contrat de confiance). Focus sur les équipes RESPIRE au lycée : suspendre la notation pour travailler et évaluer autrementLycée de Vincendo, Saint-JosephAcadémie de la Réunion Neurosciences, intelligences multiples et intelligence émotionnelle en lycée professionnelLycée professionnel Aristide Briand, Orange, Académie d’Aix-Marseille Pour aller plus loin

Evaluer "pour" les apprentissages, ça marche by François MULLER on Prezi Journée de l'innovation 2014 - P.H.A.R.E : Projet à Horaires Aménagés pour la Réussite des Elèves L'évaluation positive Mieux évaluer pour mieux apprendre ? Des centaines d'équipes s'engagent explicitement dans un changement de conception et des pratiques de l'évaluation plus accompagnantes, plus étayantes, plus valorisantes qui donnent pour objectif d'aider à construire les apprentissages des élèves. P.H.A.R.E : Projet à Horaires Aménagés pour la Réussite des Elèves Collège Pierre Darasse, 82300 Caussade.Académie de Toulouse, Canopé Toulouse. Echanger, mutualiser Evaluation des acquis des élèves, avec ou sans notes Constante macabre et EPCC33 contributeursCe groupe est ouvert à tous les professionnels de l'éducation nationale qui souhaitent mutualiser leur expérience sur l'EPCC (enseignement par contrat de confiance). Focus sur les équipes RESPIRE au lycée : suspendre la notation pour travailler et évaluer autrementLycée de Vincendo, Saint-JosephAcadémie de la Réunion Évaluation non chiffrée en classe de 6ème Collège Jules Ferry, Douai, Académie de Lille Pour aller plus loin

Vote FN des jeunes : ça commence par les cours d’histoire à l’école | Journal d’un prof d’histoire Marine Le Pen pendant un discours sur l’école et l’éducation à Paris, le 29 septembre 2011 (CHAMUSSY/SIPA) 30% des jeunes auraient donc voté Front national aux européennes ? La présentation spécieuse des résultats électoraux, basée sur des pourcentages de votants et non des électeurs dans leur ensemble, n’en a pas fini de faire des dégâts, autant par l’image qu’elle contribue à populariser – celle d’un parti politique recueillant les suffrages massifs d’un vote contestataire – que par les analyses approximatives qu’elle entretient comme à plaisir. Cependant et même si, compte tenu de l’abstention massive des jeunes, il n’y a pas plus de 7 à 8% des moins de 35 ans à avoir fait le choix du vote FN, les résultats des élections européennes peuvent à juste titre interpeller l’école. La démocratisation en panne Pourquoi voter FN lorsque l’on a 20 ans ? L’imposture éducative du FN Le vote FN commence par l’histoire à l’école Qu’apprend-on à l’école primaire ? Jugement et esprit critique

La classe sans note La classe sans note Quelles innovations ? une classe évaluée par compétencesune classe bilangue anglais/allemandune classe investie dans le jardin potager bio du collègeune classe bénéficiant d’une heure « Cultures antiques » Evaluer sans notes ? Oui, mais pourquoi ? lutter contre l'échec scolaire. Evaluer sans notes ? Chaque enseignant fera clairement apparaître les compétences sur les supports d’évaluation (aussi bien les compétences propres à chaque discipline et s’appuyant sur les programmes que celle du Socle commun)Pour les parents, regardez bien les copies de vos enfants (à signer) mais aussi les cahiers et classeurs. - Je m’organise - Je communique correctement à l’écrit comme à l’oral - Je sais m’informer (trouver des ressources) - Je suis capable de raisonner : je sais mobiliser mes ressources L’assiduité et le comportement des élèves seront également évalués dans le cadre de la compétence « Vie scolaire » par Mme Mazet, CPE, en collaboration avec les enseignants. Un potager ?

Problème DUDU n°6 : Le Clocher 7février2015 Par Arnaud Durand Voilà, 6e épisode des problèmes DUDU! Toujours un peu en retard, j'en suis en théorie à commencer l'épisode précédent, mais bon, on tient le rythme de diffusion! J'ai réussi enfin à différencier l'évolution des travaux de groupes, j'ai autorisé les téléphones portables en cours pour qu'ils téléchargent les applications et puissent à l'aide de celles-ci visionner les vidéos, si bien que des groupes qui avaient de l'avance ont pu faire le problème suivant! Ressemblant un peu à mon petit problème ouvert sur APOLLO 13, il fera appel au théorème de Thalès et un peu d'imagination! A voir ci-dessous! Télécharger Télécharger(flv) La série complète est disponible ici. Vous avez aimé cet article ?

Une école pensée pour la réussite de tous les enfants Par Marie-Aleth Grard et Jean-Paul Delahaye Une école de la réussite de tous est possible en France, nous l'avons constaté dans nombre d'établissements (écoles et collèges visitées). Or, actuellement notre système scolaire est terriblement inégalitaire. La moitié des décrocheurs ont un père ouvrier, 5 % un père cadre. 54 % des enfants en retard en troisième ont des parents non diplômés, 14 % ont des parents diplômés du supérieur. La France de l’échec scolaire est dans son immense majorité issue des catégories défavorisées. Cela résulte pour partie de l’organisation de notre système scolaire. Si, en dépit des réformes conduites, les inégalités sociales pèsent encore autant sur le destin scolaire de la jeunesse de notre pays, c’est que l’échec scolaire des plus pauvres n’est pas un accident. On ne démocratisera pas la réussite scolaire en continuant à considérer que les enfants de milieu populaire sont victimes d’un « handicap social » et devraient par conséquent être traités à part.

Related: