background preloader

L'empathie, enracinée dans notre humanité et notre biologie, une solution aux crises ?

L'empathie, enracinée dans notre humanité et notre biologie, une solution aux crises ?
Ancrée dans notre biologie, très ancienne dans notre évolution, l’empathie est profondément enracinée dans notre humanité qu’elle contribue à faire grandir. Source de développement des civilisations humaines pour certains, elle n’est pourtant pas l’apanage de notre espèce puisqu’elle est partagée, sur certains aspects, par les autres mammifères. Du grec « pathos », souffrance, l’empathie est la faculté d’une personne à ressentir et comprendre l’état émotionnel d’une autre personne ou d’un groupe. L’empathie active la résonance émotionnelle d’une personne avec les pensées, sentiments et intentions d’une autre, tout en maintenant la conscience cognitive que la sensation ressentie est générée par l’état d’autrui. Il faut comprendre que l’idée même d’empathie comme phénomène non seulement naturel, inné, mais encore facteur de survie, de sélection et d’évolution est proprement révolutionnaire dans la pensée collective. Mais concrètement, comment fonctionne l’empathie ? J.M. J. M. Related:  Importance regard bienveillant / Slow / Education positiveNeurosciences et apprentissage

"Les paroles humiliantes peuvent détruire des neurones chez les enfants" - L'Express Styles Pourquoi les nouvelles connaissances sur le cerveau devraient-elles changer la manière d'éduquer notre progéniture? Les chercheurs du XXIe siècle nous disent ce qui favorise le bon développement de l'enfant: une relation bienveillante, empathique, soutenante. Car cette attitude permet à son cerveau, très fragile, d'évoluer de façon optimale. Les liens affectifs influencent à la fois les capacités de mémoire, d'apprentissage, de réflexion, mais aussi les capacités relationnelles, les émotions, les sentiments. Ils modifient la sécrétion de molécules cérébrales, le développement des neurones. En quoi est-ce une révolution? La grande majorité des parents ont été élevés avec des menaces, sommés d'obéir sous la pression du fameux "Je compte jusqu'à trois: un, deux..." Pourtant, ces parents ont grandi à l'époque Dolto... Françoise Dolto a eu le mérite de demander aux adultes de considérer les enfants comme des personnes.

Sept trucs malins pour entretenir sa mémoire Qui n'a jamais eu un nom "sur le bout de la langue"? Qui n'a jamais laissé une consigne aux oubliettes ? Qui n'a jamais cherché ses clefs? C'est agaçant ou handicapant. 1. S'instruire la télé allumée, réviser en ayant l'oeil rivé sur son écran d'ordinateur, écouter une conférence en lisant ses mails sur Smartphone... multitasking (1) est fâcheux pour la mémorisation. A savoir : la mémoire est sensible à l'environnement car elle convoque toutes les parties du cerveau. 2. Un chiffre magique! A savoir : une donnée isolée est plus compliquée à retenir. 3. Ecrire, faire le geste manuel, aide à graver les informations dans nos méninges, car la main et le bras leur communiquent aussi des émotions qui se retiennent mieux. A savoir : le stylo est préférable au fait de taper et retaper un mémo sur son clavier pour ancrer ses idées. 4. Respectez vos nuits. A savoir : les bénéfices se mesurent à tout âge. 5. 6. Le sport améliore les performances de la mémoire. 7.

Les meilleurs profs sont-ils ceux que l’on aime ? Pour le psychiatre Boris Cyrulnik, les enseignants ont un fort "impact affectif" sur leurs élèves. Il est vrai que les cours de nos profs préférés nous semblent souvent plus intéressants ! Beaucoup de gens ont croisé, durant leur scolarité, un enseignant marquant, dont ils se souviennent encore aujourd’hui. Pour le psychiatre Boris Cyrulnik, il est certain que les professeurs ont un « impact affectif » très fort sur leurs élèves. Une influence dont ils n’ont souvent pas conscience. « Certains instituteurs, professeurs de collège et de lycées, vont rassurer et réconforter les enfants par leur façon d’être, leur manière de parler, leur attention à reprendre autrement une explication mal comprise… Généralement, ils ne s’en rendent pas compte, explique-t-il. Et en croire les témoignages d’hommage postés sur la page « Mon prof, ce héros » du blog éducation du Monde, la rencontre avec un enseignant peut effectivement être décisive. « Heureux sont ceux qui ont croisé la route de M.

Graines de Paix - Bienvenue / Graines de Paix - (association) Potion de Vie | Est-ce une bonne idée d’utiliser des mind maps pour apprendre vos cours ? Beaucoup veulent apprendre en utilisant les mind maps, mais peu y arrivent, car ils utilisent une mauvaise méthode. Est-ce que les mind maps sont vraiment une bonne idée pour apprendre des cours ? Quels sont les avantages et les inconvénients des fameuses « cartes mentales » (ou heuristiques) pour apprendre des cours ? Rappel : une mind map c’est quoi ? Si vous ne savez pas ce qu’est une mind map (encore appelée carte mentale ou carte heuristique) je me permet de vous indiquer la section flambant neuve de Potion de Vie intitulée « mind maps » (catégorie : devenir plus intelligent !) Vous y trouverez tous les articles pour débuter et réaliser au mieux vos premières mind maps. Rappel : Pour résumer, une mind map, c’est une carte avec en son centre un « coeur » qui est le sujet du cours/livre/information que vous cherchez à mémoriser. Depuis ce coeur partent des « branches » symbolisant les sous parties de votre thème choisi. En gros une mind map ca ressemble à ça : Alors les mind maps ?

Dix conseils pour…Développer une bienveillance scolaire globale Par Gilbert Longhi Le déficit de considération au détriment des élèves résulte souvent d’une kyrielle d’usages ne paraissant pas prêter à conséquence. Voici des exemples extraits des travaux de l’Observatoire déontologique de l’enseignement (1). Lycée Emile Flamand …Les demi-pensionnaires patientent pour entrer au réfectoire tandis que les profs empruntent un raccourci qui les dispense de la longue file d’attente dans le froid, le vent et la pluie. Parfois lorsqu’un des enseignants passe devant tous les élèves quelques uns goguenards manifestent leur désapprobation. À la queue, à la queue ! Les jeunes français sont les champions du désamour de l’école. L'école, un univers pédophobe À quelques exceptions près (4) l’établissement scolaire est un univers pédophobe (5) . Premier conseil : Instituer un moratoire Le dossier scolaire sert souvent à transformer passé scolaire d’un élève en passif. Deuxième conseil : Neutraliser les archaïsmes de la notation (évaluation) Gilbert Longhi Notes :

1ère Fête des profs en France Publié le 21/05/2015 Un mouvement citoyen pour remercier nos enseignants de 1000 façons créatives ! Alors que près de cent pays célèbrent déjà leurs enseignants une fois par an lors des Journées des Profs et que seulement 5% des enseignants se sentent valorisés dans leur métier[1], la France lance la première Fête des Profs sous l’impulsion de l’association SynLab en partenariat avec l’Etudiant, PlayBac et l’INA. Durant le mois de juin, les Français pourront exprimer, au travers de différentes initiatives, leur reconnaissance envers cette profession. La Fête des Profs, un mouvement citoyen et populaire La Fête des Profs se veut une initiative citoyenne et populaire qui s’inspire des Teacher’s days qui ont lieu à l’étranger. En plus des acteurs de la communauté éducative, nous invitons tous les acteurs de la société civile qui le souhaitent – réseaux, associations, collectifs – à se saisir de l’occasion pour diffuser la Fête des Profs et organiser des événements.

Les neurosciences au cœur de nouvelles méthodes d’apprentissage Encore trop peu utilisées en matière de formation, les neurosciences disposent pourtant d’un fort potentiel d’innovation, pour peu qu’elles soient bien utilisées. De nouvelles méthodes de travail en perspective… « En France, les neurosciences sont déjà bien avancées mais se limitent au champ médical, regrette David Lefrançois, directeur de l’Institut des Neurosciences. Pourtant, elles ouvrent des avancées considérables en matière de psychopédagogie ». En effet, durant des années, la formation a été dispensée en mode linéaire, par des cours magistraux ou des PowerPoint sollicitant essentiellement le cerveau gauche. Le « funny learning », inspiré des neurosciences Une donnée confirmée par Brigitte Boussuat, directrice du cabinet Advance Conseil et créatrice de la méthode 4 Colors qui cite John Medina « N’est-il pas absurde, d’avoir un système éducatif qui part du principe que tous les cerveaux apprennent de la même façon ?» Frédérique Guénot

La compassion sur les bancs de l’école « Il ne faut pas se demander seulement quelle planète nous laisserons à nos enfants, mais quels enfants on laissera à la planète ! » plaide le philosophe Edgar Morin. Dans un monde qui fait de moins en moins sens, par trop de divisions, de repli et d’indifférence, remettre la compassion au cœur de l’éducation devient fondamental. Comment procéder ? Focus sur quelques initiatives clés. © Mission Rosalie Cadron Sur le terrain, les actions d’ouverture à la citoyenneté se multiplient : par ici, des jeux coopératifs destinés à favoriser l’écoute et le respect ; par là, des projets d’éducation à la philanthropie, afin d’éveiller les plus jeunes aux défis sociaux et au bien commun... Suffisant pour ancrer une culture de la compassion ? Enraciner le questionnement Pendant des années, l’école primaire de Tursac, en Dordogne, a proposé à ses élèves des ateliers d’apprentissage des valeurs humaines. Repenser la relation Tirer le fil D'autres ont aimé... Sur le même thème...

Boris Cyrulnik : « Peu d’enseignants ont conscience de leur impact affectif sur les enfants » Boris Cyrulnik est le ‘psy’ le plus célèbre et le plus apprécié de France. Alors que les réformes du collège et des programmes alimentent les débats, il nous livre son diagnostic sur l’école. B.Cyrulnik (c)DRFP Odile Jacob Vous avez cosigné une tribune du Monde intitulée « Contre l’école inégalitaire, vive le collège du XXIe siècle ». Qu’est-ce qui vous a motivé à entrer dans le débat autour de la réforme du collège ? C’est le constat que l’école a perdu sa capacité d’intégration : intégration des enfants des classes sociales défavorisées et intégration des enfants issus de l’immigration. Désormais, en France, faire un bon parcours scolaire suppose d’abord d’habiter dans les quartiers où sont situés les bons lycées et d’avoir accès à la culture. Le psy que vous êtes n’explique quand même pas cette fracture par la seule carte scolaire ! Non en effet, l’autre facteur déterminant c’est l’importance des interactions préverbales. Oui, mais ils ne se pensent pas dans ce rôle-là. Absolument !

Related: