background preloader

Incredible Edible Todmorden - Reportage (VO-ST / Français)

Incredible Edible Todmorden - Reportage (VO-ST / Français)

http://www.youtube.com/watch?v=KGwrcVWI6bw

Related:  Villes en transitionCulture urbaineFOOD (@VITAM.ORG)

Grez en Transition Pas idiot. Ainsi pour le changement de paradigme, passer du « productivisme croissanciste » à (au choix) la « prospérité sans croissance », la « simplicité volontaire », la « démocratie écologiste », l’ « éco-deal »… le nouveau paradigme serait, en fait, le passage-même. « On ne résout pas un problème avec les idées qui l’on créé ». Belle question existentielle et épistémologique, non ? Donc, pas évident pour nous de sortir du cadre et de cerner ce futur autrement qu’en entamant le passage, en transit. Et, le temps de se défaire de ses valises, de supporter l’idée, que l’on avance au jugé, en considérant, de visions en horizons successifs, le déroulé d’une trajectoire constamment ajustée en réponse à la complexité de la topologie et de sa compréhension.

Les citadins croient que faire pousser de la nourriture est compliqué Il semblerait que toutes les personnes qui n’ont jamais essayé de faire pousser leur nourriture soient remplies d’idées reçues complètement fausses, dans ce genre-là : « Faire son potager demande beaucoup de place »,« Ca prend du temps »,« C’est difficile ! »,« Il y a tellement de choses à savoir… »« Ca coûte cher »,… Quelques images sont parfois plus parlantes que de longs discours, alors prenons l’exemple des graines germées. L’élement nutritionnel le plus proche de la perfection naturelle thé bio Il est utilisé depuis plus de 4000 ans en médecine traditionnelle chinoise, il renferme plus de 400 éléments actifs dont 150 antioxydants, on lui prête plus de 25 bienfaits pour le corps, il remet à l’heure l’horloge biologique humaine et on le surnomme le roi des herbes. Pourquoi le roi des herbes ?

L’autonomie alimentaire : un concept qui fait son chemin, en ville comme en banlieue Écohabitation | Céline Lecomte | Publié le Lundi, 27 juillet, 2009 - 10:32 Les méfaits de l’agriculture industrielle sont bien connus : la production massive d’engrais engendre des émissions de gaz à effet de serre astronomiques, l’emploi de pesticides à outrance appauvrit les sols et pollue les cours d’eau, sans parler de l’eutrophisation des lacs causée par la lixiviation des engrais en surplus ou même des émissions de gaz à effet de serre dus au transport des aliments sur de très longues distances. L’agriculture industrielle fait aussi l’objet d’une grande contradiction énergétique : il lui faut en moyenne dépenser trois calories pour en fabriquer une seule de nourriture… C’est, nous dit-on, le prix à payer pour pouvoir nourrir à moindre coût les quelques milliards de convives assis à la table de la planète. Des concombres dans votre jardin paysager !

Blog – Écoquartiers et nouvelles formes d'urbanisme Catégorie habitats groupés Le projet Habiterre est situé sur les hauteurs de Die, ce qui signifie, quand on arrive à vélo : « encore un petit effort ». Un bref instant, dans la montée, je me souviens avoir pensé que rencontrer des pionniers de l’habitat groupé, ça se méritait surement… Mais passé le dernier virage, j’oublie cette pensée lorsqu’une odeur de crêpes vient me chatouiller les narines et m’invite à appuyer sur les pédales. Plus d’une dizaine de personnes est attroupée autour de la table, on me souhaite la bienvenue en m’offrant un verre de clairette de Die, et rien ne semble perturber cette ambiance conviviale. Je tiens donc à remercier sincèrement Alain, Odile, Marc, Marie-Noëlle, Phif, Pascale, George et tout ce joyeux petit monde pour leur accueil chaleureux… Ambiance en images :

Une utopie anti-crise en Andalousie Juan Manuel Sánchez Gordillo a fait la une des journaux ces derniers jours après avoir mené une “expropriation forcée” de produits alimentaires dans plusieurs supermarchés, au côté de ses camarades du Syndicat andalou des travailleurs (SAT), pour les distribuer aux plus défavorisés. C’est dire si cet homme est un dirigeant singulier au sein de la classe politique espagnole. Anticonformiste, il a été critiqué pour ses dernières actions, y compris dans les rangs de la coalition de gauche Izquierda Unida [l’équivalent du Front de gauche français], dont son organisation, le Collectif uni des travailleurs-Bloc andalou de gauche, fait partie depuis 1986. Sánchez Gordillo est un dirigeant historique du Syndicat des ouvriers agricoles (SOC), colonne vertébrale de l’actuel SAT.

Mon potager nourrit ma famille toute l'année Sommaire Le potager de printemps et d'été Tableau des légumes, tableau des aromatiques, tableau des petits fruits Le potager d'automne et d'hiver Tableau des légumes, tableau des petits fruits Les légumes perpétuels Éco-gestes alimentation Notre mode d'alimentation a des répercussions environnementales, économiques et sociales importantes. Elle influence notre santé, l'emploi des producteurs locaux, le type d'agriculture pratiqué, la qualité des produits consommés. Mettre en place des éco-gestes pour notre alimentation au quotidien, c'est influencer les modes de production des agriculteurs, c'est privilégier la production local et de saison, c'est opter pour un commerce plus équitable et pour des produits plus respectueux de l'homme et de l'environnement. Eco-gestes à découvrir J'échange ou je donne plutôt que de jeter Plutôt que de jeter, donnez ou échangez ce dont vous ne vous servez plus !

Transition Bienvenue aux chercheurs des programmes d’expérimentation des Nouveaux Modèles de Développement Vertueux des Villes et des Territoires entrés dans le processus de Transition. Cette page offre un espace ressources pour accompagner les travaux et faciliter le passage à la société vertueuse d’abondance partagée par la co-création collective des acteurs co-responsables de leur devenir commun, reconnectés entre eux et à la Terre nourricière. Elle est mise à jour régulièrement pour repérer rapidement et aisément les points clés utiles à l’accompagnement du changement sociétal en cours vers la Nouvelle Économie Vertueuse devenue Nouvelle Réalité pour des communautés et des territoires de plus en plus nombreux dans le Monde qui en font librement le choix.

Une nouvelle économie vertueuse En découvrant les incroyables comestibles pour la première fois, plusieurs personnes ont posé la même question : mais si les fruits et légumes sont gratuits partout dans la ville de Todmorden, comment l’économie locale peut-elle s’en sortir ? Ou encore, que deviennent les maraîchers locaux ou les marchands de légumes ? Nous allons tenter de regarder de près cet aspect des choses essentiel, puisqu’il concerne l’argent et les revenus, ainsi que la richesse produite par ce nouveau mode de vie totalement transparent, éthique, solidaire et co-responsable. En fait, la réponse est simple. Le processus des incroyables comestibles est un catalyseur. Il permet d’aider à opérer un changement de regard qui conduit à créer une autre façon de vivre harmonieuse, féconde et bienveillante.

Marinaleda, une utopie vers la paix : photos Habitations, à Marinaleda Habitations Juan Manuel Gordillo, le maire de Marinaleda Juan Manuel Gordillo

Related:  Toits productifs et FaçadromLa ville du futur sera campagnardeLe mouvement Incroyables ComestiblesIncroyables Comestibles