background preloader

Témoins et acteurs de la transition écologique.

Témoins et acteurs de la transition écologique.
Related:  Ecologie Urbaine

BIO CONSOM'ACTEURS | Agir pour une bio locale et équitable Our Home Page Graine de Jardins L’association Graine de Jardins anime le réseau régional des jardins partagés d’Île-de-France en valorisant leurs initiatives et en créant du lien entre eux. Graine de Jardins développe et soutient les jardins partagés franciliens. L’association apporte un appui au montage de projet, à la gestion du jardin et intervient, si besoin, comme médiateur. Elle représente régionalement le Réseau national des jardins partagés, le Jardin dans Tous ses États (JTSE). Graine de Jardins lance la campagne d’adhésions pour 2015. Le Pouce Vert - Pré St-Gervais 93 Graine de Jardins Adhésion Graine de Jardins lance la campagne d’adhésions pour 2015.

Toits Vivants ← projet d'agriculture participative, sur toitures et terrasses le Jardin dans Tous Ses Etats - réseau national des jardins partagés Écoquartiers français et jardins collectifs : actualité et perspectives 1 Le ministère français de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie, a lancé en 2009 un C (...) 2 Celui-ci émane principalement des services techniques des collectivités locales concourant. 3 Cette exploitation s'effectue dans le cadre du programme de recherche PAGODE (Participation, Animat (...) 4 Le terme « jardin collectif », par opposition aux jardins privés individuels, intègre l’idée de cul (...) 1À l’international comme en France, on observe une préoccupation croissante pour le développement urbain durable, en même temps qu’un renouveau des jardins collectifs dans le champ de l’aménagement et de l’urbanisme. Ces derniers, figures de la « nature en ville » et de l’agriculture urbaine, donnent lieu à un engouement notable depuis les années 1990-2000, période qui marque aussi l’émergence des premiers écoquartiers en France. 2Les jardins collectifs, sous diverses formes, ont connu en France, des cycles d’expansion et de résorption depuis le XIXe siècle. 9 Art. Figure 1.

Dossier Jardins partag s Décembre 2010 (mise à jour : mars 2011) (Flickr/Frederic Dinh) Depuis quelques années des jardins entretenus par des habitants fleurissent en ville. On les appelle des jardins partagés, collectifs ou communautaires. Outre le jardinage, ces espaces favorisent les échanges entre voisins par le biais d’activités sociales, culturelles ou éducatives. Sommaire Un jardin partagé, qu'est-ce que c'est ? Comment créer un jardin partagé ? Un jardin partagé, qu'est-ce que c'est ? Définition Un jardin partagé est un jardin conçu, créé et cultivé collectivement par les habitants d’un quartier ou d’un village. Les différents types de jardins partagés Les jardins collectifs désignent les espaces où l’on jardine en commun. Le premier jardin urbain Communty garden. Dans les années 1970, la ville de New York connaît une crise financière. Le premier jardin partagé en France Jardin partagé, un terme ambigu Evolution réglementaire des jardins partagés Un lien social Un avantage économique Un jardin écologique

La permaculture grand format La permaculture est une approche globale que l’on peut mettre en pratique à l’échelle d’un jardin, d’une maison, d’un hameau, mais qu’en est-il à une échelle beaucoup plus grande ? Nous avions déjà évoqué dans le premier dossier de Kaizen consacré aux villes comestibles la ferme urbaine de l’éco-quartier de Lanxmeer à Culemborg, petite ville de 27 000 âmes au sud d’Utrecht aux Pays-Bas. Ce quartier unique à plus d’un titre est justement le fruit d’une réflexion globale qui prend racine dans la permaculture. Retour à Culemborg Le projet a démarré en 1993, impulsé par la dynamique Marleen Kaptein. Du lien avec l’humain et la nature Les réflexions sur le quartier ont duré six ans durant lesquels les futurs habitants se sont impliqués via des ateliers coordonnés par Marleen. Lanxmeer est ainsi composé de plusieurs îlots comme des petites oasis qui ont chacun leur identité propre. Bicyclettes et paniers bios Autour de ces îlots se trouvent des espaces publics eux aussi investis par la nature.

Sites utiles La ville durable française dans la compétition mondiale 1/3 04/11/2014 - Paul-Antoine LECUYER Missionné en début d’année par le premier ministre pour définir les contours d’un « Institut pour la Ville Durable », le conseiller d’Etat Roland Peylet a remis son rapport le 30 octobre 2014. Rencontre avec Cécile DUFLOT 2/2 Volume 10 numéro 2 | septembre 2010 L’agriculture urbaine : un outil multidimensionnel pour le développement des villes et des communautés Sous la direction de Eric Duchemin (VertigO - La revue électronique en sciences de l’environnement) (Institut des sciences de l’environnement, Université du Québec à Montréal) (Université du Québec à Montréal), Luc Mougeot (CRDI, Canada) et Joe Nasr (Collège Ryerson, Canada) Depuis maintenant plus d’une décennie - selon la plus récente estimation disponible – ils sont mondialement environ 800 millions à pratiquer l’agriculture urbaine (AU). 200 millions d’entre eux réalisent de la production de marché et 150 millions le font à plein temps. Ces gens produisent environ 15% de la production mondiale de nourriture.

Un potager sur le toit - 26 novembre 2013 Imaginez un potager, situé sur le toit d'un gymnase, entouré de buildings d'une dizaine d'étages et offrant une vue panoramique sur toute la ville. Non, vous n'êtes pas dans une des méga-fermes qui poussent au sommet des tours de Brooklyn ou Montréal, mais sur le toit d'un gymnase du 20e arrondissement de Paris, dans le premier jardin sur toit de la ville. Oubliez aussi les retraités en mal d'occupations. Ce matin, c'est une population variée faite d'étudiants, de mères de famille et barbus lookés comme dans un catalogue d'Urban Outfitters qui sont venus en découdre avec les mauvaises herbes. « Pendant la belle saison, les gens viennent jardiner mais aussi lire, prendre le soleil, partager un repas ou bavarder avec leurs voisins. A l'ère des graines tueuses, des oeufs à la dioxine et des lasagnes au cheval, rien de très étonnant. En France, un habitant sur trois rêve de posséder un jardin nourricier (Unep-Ipsos, 2011) mais le phénomène peine à démarrer. Par Claire Lefebvre

Related: