background preloader

The Future Of Local Food In Todmorden

The Future Of Local Food In Todmorden

http://www.incredible-edible-todmorden.co.uk/

Les 15 fruits et légumes qui contiennent le moins de pesticides - RTL pour elle Par Laura Guiot, le 19 juin 2012 à 00h00 Les 15 fruits et légumes les plus sains et les moins impactés par les pesticides, ça vous intéresse ? L’EWG a réalisé un guide d'achat pour aider le consommateur à choisir comment acheter ses légumes, selon l’utilisation de pesticides dans le monde. L’organisation insiste sur le fait que manger des fruits et des légumes malgré leur exposition à des pesticides est toujours bénéfique pour la santé malgré les risques. EWG a d’ailleurs basé son analyse sur des produits qui ont été lavés et épluchés. 15 fruits et légumes ont pu être distingués car leurs échantillons contenaient moins de 5 produits chimiques différents.

Le potager géant, c'est l'avenir Une poignée de haricots verts devant le commissariat, deux salades ramassées dans des plates-bandes du collège, quelques pommes de terre le long du parking, les oeufs proposés par le voisin et une tarte avec les pommes cueillies sur le trottoir d'en face. Le repas est prêt ! Surréaliste ? Pas tout à fait.

1. Jardins en ville, potagers urbains : les villes se mettent au vert ! Comment évoluent nos modes de vie et nos sociétés au nord comme au sud ? Consommation, habitat, famille, travail, place des femmes, urbanisation, l’émission laisse aussi la parole aux auditeurs qui témoignent en direct de leur vie quotidienne. Chaque vendredi, l’émission est consacrée à l’éducation. 7 milliards de voisins, présenté par Emmanuelle Bastide, en collaboration avec Cécile Lavolot. Bonnes nouvelles » Blog Archive » Les abeilles font leur miel en ville Il y a le miel des champs et maintenant le miel des villes. En effet, aussi paradoxale que cela puisse paraître, un grand nombre d’abeilles ont fui les campagnes pour se réfugier dans les villes où elles se portent comme un charme. La monoculture, donc la diminution de la biodiversité, l’usage intensif des pesticides et autres produits phytosanitaires ont, soit disséminé de nombreuses colonies d’abeilles, soit poussé les abeilles à trouver refuge dans des zones qu’elles considèrent comme plus saines et sécuritaires où elles peuvent butiner à leur aise.

Open Source Seeds Licence : une licence pour libérer les semences Les principes de l’Open Source s’étaient déjà propagés à des domaines relativement éloignés du logiciel, comme celui de l’Open Hardware ou de l’Open Design. Mais le projet Open Source Seeds propose un modèle de contrat pour placer des graines sous licence libre. Rice grains. Royaume-Uni C’est au Royaume-Uni, en 2008, que la fabuleuse aventure Incredible Edible a commencé, dans l’ancienne cité industrielle en déclin, la ville de Todmorden, près de Manchester. Par le seul changement de regard, quittant la croyance erronée que tout est séparé et conflictuel dans la vie, conduisant à la précarité, au chaos social et à l’exclusion, les habitants se sont reconnectés les uns les autres avec la Terre nourricière. Ils ont fait la paix avec eux-mêmes et avec les autres.

Humanité et Biodiversité - La communauté des adhérents et sympathisants de l'association "Humanité et Biodiversité" Fleurs et papillons sont inséparables. Ces insectes ont besoin des plantes et de leurs fleurs pour se nourrir, pour y pondre mais aussi pour se reposer et s'abriter. Ainsi, une simple jardinière de balcon peut attirer une myriade de papillons. Et en même temps, d'autrs insectes... Proposer des "grainothèques" en bibliothèque pour favoriser le partage des semences libres Mon intérêt pour les biens communs m’a peu à peu fait découvrir la problématique des semences, dont les enjeux sont aujourd’hui considérables et rejoignent par certains côtés ceux de la Culture libre. J’ai eu déjà eu par exemple l’occasion sur S.I.Lex de consacrer des billets à des projets de licences libres appliquées aux semences ou à la question du domaine public végétal. Alors que les semences constituent un patrimoine millénaire qui s’est développé par le biais du partage de graines entre paysans, cette pratique est aujourd’hui fragilisée par des restrictions légales, faisant courir un risque à la biodiversité. Les variétés végétales tout comme les oeuvres de l’esprit, peuvent en effet être saisies par la propriété intellectuelle, par le biais de certificats d’obtention végétale ou de brevets protégeant les intérêts de l’industrie semencière. Le sujet est donc de première importance et récemment, une initiative a attiré mon attention.

« La ville qui vous nourrit gratuitement » (retour à Todmorden) Source Incredible Edible en cliquant ici ! C’est le magazine économique Les Affaires qui le dit en titre : « La ville qui vous nourrit gratuitement ». On parle bien des Incroyables Comestibles à Todmorden et de son mouvement citoyen Incredible Edible. Plantes comestibles, médicinales - Etre ou ne pas… - Lamier pourpre - Alchemille - l'Oseille - Plantain lancéolé - Le sureau noir… - la Sauge ( salvia… - un parasite... - Raiponce ...à la… - Pimprenelle et ..... - Le blog de Sergio Samedi 31 mai 2008 6 31 /05 /Mai /2008 11:35 ou l'arbre aux multiples usages Le sureau noir appartient à la famille des Caprifoliacées C'est un arbre qui a besoin de soleil ou mi ombre et que l'on trouve donc surtout dans les haies. Particularié. Ses branches sont creuses

Sa Majesté l'Ortie On croyait deviner qu'il avait dû vivre jadis de la vie des champs, car il avait toutes sortes de secrets utiles qu'il enseignait aux paysans. Il leur apprenait à détruire la teigne des blés en aspergeant le grenier et en inondant les fentes du plancher d'une dissolution de sel commun et à chasser les charançons en suspendant partout, aux murs et aux toits, dans les héberges et dans les maisons de l'orviot en fleur. Il avait des « recettes» pour extirper d'un champ la luzette, la nielle, la vesce, la gaverolle, la queue-de-renard, toutes les herbes parasites qui mangent le blé. Il défendait une lapinière contre les rats rien qu'avec l'odeur d'un petit cochon de Barbarie qu'il y mettait. Un jour il voyait des gens du pays très occupés à arracher des orties. Il regarda ce tas de plantes déracinées, et déjà desséchées, et dit : - C'est mort.

[se nourrir] Manger des plantes... quelques préparations On mange la racine et les feuilles. Elles sont meilleures avant la floraison. Les feuilles. SAUVONS LES SEMENCES!!! ATTENTION : Protéger la biodiversité est devenu hors-la-loi!Ça coûte franchement pas cher d'acheter des bonnes graines bio et d'apprendre à les stocker/congeler ... Une semence bien conservée se garde entre 5 à 10 ans. Qui sait à quoi va ressembler cette société dans 10 ans au rythme où ça va ?

Related: