background preloader

Le lien entre la maladie de Parkinson et les pesticides officiellement reconnu

Le lien entre la maladie de Parkinson et les pesticides officiellement reconnu
Un décret reconnaît cette pathologie comme maladie professionnelle chez les agriculteurs. Une avancée majeure dans un domaine où règne l'omerta. Le Monde.fr | 09.05.2012 à 19h08 • Mis à jour le 09.05.2012 à 22h01 | Par Angela Bolis C'est un pas de plus vers la reconnaissance des maladies professionnelles des agriculteurs. Lundi 7 mai, est entré en vigueur un décret qui reconnaît la maladie de Parkinson comme maladie professionnelle et établit explicitement un lien de causalité entre cette pathologie – seconde maladie neurodégénérative en France après Alzheimer – et l'usage des pesticides. Un pas de plus car, dans ce domaine où règnait jusqu'ici la loi du silence, la prise de conscience des effets des produits phytosanitaires sur la santé des agriculteurs commence seulement à émerger. Quelques jours plus tard, ils étaient plusieurs dizaines d'exploitants à manifester au Salon de l'agriculture, devant le stand de l'Union des industriels de la protection des plantes.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/05/09/le-lien-entre-la-maladie-de-parkinson-et-les-pesticides-officiellement-reconnu_1698543_3244.html

Related:  Pesticides et autres poisonsActualités francophonesLes premiers touchés ? Les agriculteurs !Nutrition et Santé publique

E. Leclerc recourt à la violence pour éviter d’affronter la vérité Mercredi 22 juin, les activistes de Greenpeace ont mené dans une enseigne E. Leclerc une opération de sensibilisation des consommateurs sur les dangers des pesticides dans les fruits et légumes vendus par la grande distribution. Comme toujours, ils sont intervenus de façon pacifique et non-violente. Ils ont fait face à un déferlement de violence des équipes de sécurité de Leclerc. Récit et témoignages en images sur la réalité des pratiques Leclerc. Grand soleil hier matin à l’hypermarché Leclerc du Bois d’Arcy dans les Yvelines.

Peur du glyphosate ? Les départements (et les vins) à éviter Si les pesticides vous font peur, alors évitez l’Aube, le département de France qui achète le plus de pesticides cancérogènes, mutagènes ou reprotoxiques (CMR) et soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens, rapportés à l’hectare de surface agricole. Faites également un détour pour contourner le Pas-de-Calais et la Somme, où la bataille contre le mildiou semble justifier les kilos de chimie déversés dans les champs chaque année. Idem, enfin l’Hérault, le Gard et surtout le Vaucluse qui, en tant que département le plus dépendant au glyphosate, vient de se voir décerner le "Glyph'Award" d'or par Générations Futures. L’association révèle ce mardi, cartes à l’appui, la répartition des ventes de pesticides en France. Où l’on découvre les départements qui en achètent le plus, et lesquels.

«Partout, au restaurant ou dans votre magasin, demandez des produits sans huile de palme» En Indonésie, tout le monde connaît Aurélien Brulé. Ou plutôt son surnom, Chanee (gibbon, en thaï). Ce français de 36 ans, devenu indonésien en 2012 (et dont Libération a déjà dressé le portrait), a fondé en 1997 l’association Kalaweit pour protéger ces primates. Son programme de réhabilitation est désormais le plus important au monde. La radio qu’il a créée ou encore son émission sur la première chaîne d’information du pays sensibilisent la population au sort des gibbons, victimes de la déforestation massive. La justice poursuit un viticulteur bio qui dit non aux pesticides Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Comment concilier vignoble bio et lutte contre une maladie mortelle de la vigne ? C'est la question épineuse à laquelle s'est heurtée Emmanuel Giboulot, qui exploite dix hectares de vignes en biodynamie sur la Côte de Beaune et la Haute-Côte de Nuits, en Bourgogne. Le viticulteur de 51 ans doit être bientôt convoqué devant la justice pour avoir refusé de traiter ses cépages de chardonnay et de pinot noir. Il encourt jusqu'à six mois d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende, comme l'a révélé le site Bastamag.

Liens en Pays d'OC - Le droit des citoyens-consommateurs à ne pas être empoisonnés et endettés contre leur volonté ni par les pesticides, OGM ni par les grands événements servant les intérêts des lobbies photo de Convergence des luttes #jouretnuitdebout. A qui profite l’Euro de football ? Chacun de nous se souvient d’où il était au soir du 12 juillet 1998 et des scènes de liesses populaires qui s’en suivirent. Qui se souvient de l’impact économique de la Coupe du Monde organisée en France ?

ENTRE PATIENTS 19/11/12 Parkinson et pesticides : enfin un lien reconnu ! Gérard Marquois, agriculteur de la Vienne, découvre en 2007 qu'il souffre de la maladie de Parkinson, une grave maladie neurodégénérative. Celle-ci s'est développée du fait de son activité professionnelle et de l'exposition prolongée et répétée aux pesticides. Le lien entre pesticides et maladie de Parkinson existe bel et bien et a d'ailleurs été reconnu en 2009.

Soigner son intestin pour protéger son cerveau "La solution pour soigner des troubles cérébrales se niche dans l’intestin". Cette déclaration du neurologue américain David Permultter est détaillée dans son ouvrage L’intestin au secours du cerveau, sorti le 6 janvier 2016 en France. L’idée phare d’Hyppocrate, « veiller à sa nourriture pour préserver sa santé », est actualisée grâce aux études relatées par le professeur américain David Perlmutter. Dans son livre, L’intestin au secours du cerveau, ce neurologiste invite à se nourrir de manière à protéger ses intestins et donc son cerveau. Il va jusqu’à défendre l’hypothèse de soigner l’autisme par la transplantation de bactéries saines d’un autre microbiote (ou flore intestinale).

Pesticides et médicaments dans l'eau minérale Crédits : U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 2nd Class Zachary Borden Des traces de pesticides et de médicaments ont été retrouvées dans des bouteilles de plusieurs eaux minérales. Ces molécules sont probablement issues d'une contamination de l'environnement. Une étude menée à l'instigation de 60 Millions de consommateurs et de la fondation France-Libertés sur plusieurs marques d'eaux minérales a révélé, pour certaines des marques analysées, la présence de pesticides et de médicaments. Un résultat annoncé le 25 mars 2013.

Related:  Santé