background preloader

LA MORT EST DANS LE PRE

LA MORT EST DANS LE PRE
Related:  Pesticides

Un juge et un critique de Séralini ont servi l’industrie des pesticides Attention, ce qui suit est une interrogation, et elle n’est pas formelle. Je n’accuse personne. Je ne sais rien. Et même le pire criminel reste innocent tant qu’on n’a pas démontré sa culpabilité. Or donc, je n’accuse pas Gérard Pascal et Catherine Geslain-Lanéelle. Mais comme je connais - un peu - les deux, je me sens tenu de vous confier quelques éléments en ma possession. Gérard Pascal a longtemps été un homme-clé de notre système de surveillance alimentaire. L’étude ayant été validée par des pairs, et publiée par une revue de haute réputation, à comité de lecture précisément, il me paraît difficile de croire, au plan de la simple logique, qu’elle soit à ce point ridicule. Quand j’ai écrit Pesticides, révélations sur un scandale français (Fayard, 2007) avec mon ami François Veillerette - la bise à tous les trois -, j’ai eu l’occasion d’égratigner Pascal. « La société créée par Serge Michels à son départ de Que Choisir, Entropy, reste à bien des égards une entreprise fascinante.

Mortalité des abeilles par les pesticides : l'Europe s'en fout ! La proposition de la Commission Européenne de suspendre pendant une période de deux ans trois familles de pesticides pourtant reconnues comme étant responsables de la mortalité des abeilles n'a pas été retenue... info + 13 Etats ont voté pour l'interdiction de ces pesticides, dont la France, l'Italie, l'Espagne et la Pologne, 9 ont voté contre (République Tchèque, Slovaquie, Roumanie, Irlande, Grèce, Lituanie, Autriche, Portugal et Hongrie) et 5 se sont abstenus, dont l'Allemagne et le Royaume-Uni. Les abstentions de ces deux pays qui comptent chacun 29 voix ont empêché que la majorité penche dans un sens ou l'autre. Ce vendredi 15 mars, aurait du être un jour béni pour les abeilles. La Coordination Apicole Européenne vient d'annoncer dans un communiqué qu'elle est extrêmement déçue par le résultat du vote. Alors on ne comprend plus. Stella Giani

Pollution des eaux La réduction de la pollution des eaux par les produits phytosanitaires est un objectif commun des ministères chargés de l’Agriculture et de l’Environnement (MEDD). Les groupes régionaux « phyto » instaurés sous l’autorité des Préfets ont pour objectif de mettre en œuvre des actions visant à réduire ces pollutions en s’appuyant sur la démarche préconisée par le CORPEN (Diagnostic, plan d’action, évaluation) sur les bassins versants pilotes puis à une échelle plus importante. Bassins versants 208 bassins versants sont suivis par les groupes régionaux. Ces bassins coïncident avec les bassins prioritaires dégagés par l’étude du zonage régional pesticides pour plus de la moitié d’entre eux ou correspondent à des bassins pilotes choisis a priori. Environ 5 millions d’hectares sont couverts par les bassins suivis, concernant près de 80 000 exploitations. Etude de l’efficacité des bandes enherbées De nombreuses expérimentations ont confirmé les résultats d’Auradé.

Un rapport du Sénat dénonce la sous-évaluation des risques liés aux pesticides Les risques des pesticides pour la santé sont sous-évalués. C'est le constat opéré par la mission commune d'information sur les pesticides du Sénat. A la clé, une centaine de recommandations. La mission commune d'information sur les pesticides et leur impact sur la santé, présidée par Sophie Primas (UMP – Yvelines) et dont le rapporteur est Nicole Bonnefoy (Soc. – Charente), a rendu public aujourd'hui son rapport sur les pesticides et la santé. La mission, constituée de 27 sénateurs représentant tous les groupes politiques, a procédé à 95 auditions et entendu 205 personnes. "Nous avons fait fi des a priori", estime Sophie Primas pour aboutir à un "rapport équilibré". Une certaine "omerta" dans le secteur agricole Que dit ce rapport ? Contrôler la validité des AMM au bout de cinq ans Le sénateur Henri Tandonnet (UDI – Lot-et-Garonne) a pointé, quant à lui, les disparités dans les législations UE et hors UE, mais aussi au sein même de l'Europe, qui sont à la source de fraudes.

Les moissons du futur, de Marie-Monique Robin L'agriculture sans pesticides, c'est possible. Des preuves? En voici dans le dernier film de Marie-Monique Robin, Les moissons du futur. Voici également la 4ème de couverture de son livre "Les moissons du futur. C’est à cette question que répond ici Marie-Monique Robin, en menant l’enquête sur quatre continents. Du Mexique au Japon, en passant par le Malawi, le Kenya, le Sénégal, les États-Unis ou l’Allemagne, son enquête étonnante montre que l’on peut «faire autrement» pour résoudre la question alimentaire en respectant l’environnement et les ressources naturelles, à condition de revoir drastiquement le système de distribution des aliments et de redonner aux paysans un rôle clé dans cette évolution.'

Pesticides : Effets sur la santé : une expertise collective de l’Inserm 12 juin 2013 Dans ce contexte, la DGS a sollicité l’Inserm pour effectuer un bilan de la littérature scientifique permettant de fournir des arguments sur les risques sanitaires associés à l’exposition professionnelle aux pesticides, en particulier en secteur agricole et sur les effets d’une exposition précoce chez le foetus et les jeunes enfants. Pour répondre à cette demande, l’Inserm s’est appuyé sur un groupe pluridisciplinaire d’experts constitué d’épidémiologistes spécialistes en santé-environnement ou en santé au travail et de biologistes spécialistes de la toxicologie cellulaire et moléculaire. Pesticides : définitions, usages et voies d’exposition Du latin, Pestis (fléau) et Caedere (tuer), le terme pesticide regroupe de nombreuses substances très variées agissant sur des organismes vivants (insectes, vertébrés, vers, plantes, champignons, bactéries) pour les détruire, les contrôler ou les repousser. Des pesticides pour quels usages ? Les sources d’exposition Pesticides et cancers

Pesticides: les Français en ont plein le sang Les Français devancent les Allemands et les Américains au concours de celui qui a le plus de pesticides dans le sang. Les concentrations biologiques de plusieurs substances chimiques ont été mesurées, entre 2006 et 2007, par l'Institut national de veille sanitaire, sur un échantillon représentatif de la population (2000 adultes pour les métaux, 365 pour le mercure, 400 pour les pesticides et les PCB): les trois conclusions qui en découlent sont alarmantes. Si les niveaux de plomb, cadmium, mercure, arsenic organique, sont stables ou en baisse, les pesticides, eux, sont présents dans notre sang à des niveaux au moins trois fois plus élevés que dans celui des Américains ou des Allemands. Ces pesticides sont largement utilisés en agriculture, en horticulture et pour un usage domestique (idéaux pour se débarrasser des insectes à la maison, désherber les allées, protéger les plantes du jardin, en finir avec les tiques et les puces de nos animaux de compagnie, ou les poux chez l'enfant).

Environnement | Mystère du miel bleu : cent ruches contaminées L’impact est énorme vu le nombre de ruches contaminées par des résidus de confiserie, butinés par des abeilles sur le site de méthanisation de Ribeauvillé (DNA d’hier). Le président de la confédération des apiculteurs d’Alsace demande réparation. Edition des abonnés Pour lire l'intégralité de cet article, vous devez être connecté et être abonné. Vous êtes déjà abonné ? Vous possédez déjà un compte sur dna.fr et avez déjà souscrit à une de nos l'offres vous donnant accès à nos contenus payants, connectez-vous avec vos identifiants habituels.

Les produits phytosanitaires L’herbicide le plus vendu dans le monde présent dans le corps humain Ces résultats sont en concordance avec les tests menés dans 17 autres pays européens, qui montrent que 43,9 % de tous les échantillons contiennent des traces de ce produit chimique. Tous les volontaires qui ont donné des échantillons d’urines vivent en ville et aucun d’entre eux n’a utilisé, ni manipulé des produits à base de glyphosate dans la période précédent les tests. C’est la première fois qu’un tel test de contrôle est mené en Europe pour détecter la présence de ce désherbant dans le corps humain. Le glyphosate est l’herbicide le plus utilisé dans le monde. Pour Christian Berdot des Amis de la Terre France, « Après tous les scandales sanitaires récents, découvrir maintenant un herbicide dans le corps humain ne peut qu’inquiéter. En Europe, les agriculteurs emploient beaucoup le glyphosate pour désherber leurs champs avant les semences ou avant la levée ainsi que dans les vignobles. Actuellement, 14 OGM sont en attente d’autorisation pour être cultivés en Europe.

Jardins familiaux : on ignore tout de la qualité des sols et des légumes De nombreux jardins familiaux sont situés à proximité de l'A35 à Strasbourg (Photo David Rodrigues) Exit le mythe du jardinier urbain qui cultive ses bons légumes bio dans son carré de verdure préservé. Les jardins familiaux strasbourgeois, 5 000 disséminés dans divers quartiers, sont bien souvent en bordure d’autoroute ou à proximité de zones Seveso. C’est le Graal pour de nombreuses familles modestes, mais aussi pour de plus en plus de trentenaires urbains, désireux de remettre les mains dans la terre. Seulement voilà, ces petits jardins ne sont pas la panacée. Deux études, publiées en 2001 (à lire en bas de page) et 2002, montrent que les polluants sont nombreux, voire dangereux, surtout en bordure des grands axes de circulation. Les usagers préfèrent ne pas trop y penser Miam. « J’avoue que je ne me suis pas renseignée sur la pollution des sols. Certains jardins familiaux, particulièrement luxuriants en été, ont un vrai petit air de campagne.

Related: