background preloader

10% de nos bouteilles d’eau minérales contiendraient des pesticides

10% de nos bouteilles d’eau minérales contiendraient des pesticides
C’est une étude réalisée par le magazine 60 Millions de consommateurs et la fondation France Libertés qui a permis la découverte de pesticides et de médicaments dans nos bouteilles d’eau… L’étude scientifique a porté sur 47 bouteilles d’eau, trois bonbonnes et plus d’une dizaine d’échantillons d’eau du robinet de trois départements. Parmi ces échantillons, on retrouve des traces de pesticides et de résidus de médicaments dans 10 bouteilles et dans l’eau du robinet ! En regardant l’étude de plus près, on trouve les noms des différents composants qui polluent notre eau, de l’atrazine qui est un désherbant, et des médicaments contre le cancer du sein (du tamoxifène)… Cependant l’association relativise cette découverte : « Dans tous les cas, il ne s’agit que de traces qui ne remettent pas en cause la potabilité de l’eau. Mais elles révèlent à quel point notre environnement peut être contaminé« . Related:  Poisons du quotidien : Pesticidesboycottles moins

Pesticides et médicaments dans l'eau minérale Crédits : U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 2nd Class Zachary Borden Des traces de pesticides et de médicaments ont été retrouvées dans des bouteilles de plusieurs eaux minérales. Ces molécules sont probablement issues d'une contamination de l'environnement. Une étude menée à l'instigation de 60 Millions de consommateurs et de la fondation France-Libertés sur plusieurs marques d'eaux minérales a révélé, pour certaines des marques analysées, la présence de pesticides et de médicaments. Parmi les substances retrouvées, il y a notamment la présence de tamoxifène, un anti-oestrogène utilisée dans traitement du cancer du sein. Comment se fait-il que cette hormone, prescrite pour traiter des pathologies très spécifiques, puisse se retrouver dans un nombre aussi important d'eaux minérales ? Et si de nombreuses substances chimiques peuvent être partiellement ou totalement éliminées par les stations d'épuration des eaux usées, ce n'est pas le cas du tamoxifène.

Vous Souhaitez Éviter les Produits Monsanto ? Voici La Liste des Marques à Connaître. Impliqué dans des scandales sanitaires à répétition, Monsanto est plus que jamais montré du doigt. Si vous souhaitez boycotter Monsanto, voici la liste des sociétés qui utilisent leurs produits si controversés. En boycottant ces marques, vous choisissez d'éviter de donner de l'argent à Monsanto pour protéger la santé de votre famille, de vos enfants et des générations futures. La Liste des Marques à Éviter Nous avons obtenu la liste des sociétés utilisant les produits Monsanto sur le blog américain Collective Evolution. Comme ces sociétés sont peu connues en France, nous avons répertorié pour vous les marques qu'elles possèdent et qui sont vendues sur le marché français et européen. Cliquez ici pour accéder à la version imprimable. Comme vous pouvez le voir dans cette liste, un grand nombre de marques de notre quotidien et celui de nos enfants appartiennent à des sociétés utilisant les produits Monsanto. Liste des Sociétés Utilisant des Produits Monsanto • Heinz et son fameux Ketchup.

La carte des dérogations aux normes de qualité de l’eau potable en À partir des données fournies par le Ministère chargé de la santé - ARS - SISE Eaux datées de septembre 2012, le site www.prixdeleau.fr présente l’ensemble des dérogations en cours. Celles-ci sont accordées pour trois ans par les préfets, et parfois renouvelées jusqu’à deux fois. Plus d’un millier de dérogations étaient ainsi recensées à l’automne 2012. France Libertés et 60 miliions de consommateurs appellent les particuliers à interroger leurs élus sur d’éventuelles dérogations en cours et à faire remonter l’information sur le site collaboratif www.prixdeleau.fr Télécharger le communiqué de presse du 17 janvier 2013 Télécharger la carte des dérogations sur les normes de qualité de l’eau en France : Télécharger la liste des dérogations sur la qualité de l'eau par commune : Pour en arriver aux dérogations, deux types de seuil de conformité de l’eau existent : - les limites de qualité ; - les références de qualité. www.prixdeleau.fr

Des scientifiques souhaitent redonner vie à 24 espèces disparues Jurassic Park a sûrement inspiré ces scientifiques ! Surtout quand ils décident de ressusciter des espèces d’animaux disparues. Imaginez que le grand Mammouth ou le terrifiant Tigre à dents de sabre reviennent sur Terre. Mais comment est-ce possible ? C’est durant la conférence TEDx tenue à Washington DC que des scientifiques ont dévoilé avoir l’ambition de ressusciter d’anciennes espèces d’animaux aujourd’hui disparues. Les scientifiques ont utilisé de rigoureux critères pour choisir les espèces les plus intéressantes à faire revenir d’entre les morts. La science avance vraiment vite, mais la création d’un animal disparu en bonne santé n’est pas pour demain. Sans oublier le débat éthique derrière une telle entreprise, pourquoi vouloir ressusciter des espèces disparues quand beaucoup de nos animaux sont en voie de disparition ?

La justice poursuit un viticulteur bio qui dit non aux pesticides Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Comment concilier vignoble bio et lutte contre une maladie mortelle de la vigne ? C'est la question épineuse à laquelle s'est heurtée Emmanuel Giboulot, qui exploite dix hectares de vignes en biodynamie sur la Côte de Beaune et la Haute-Côte de Nuits, en Bourgogne. En juin, un arrêté préfectoral avait imposé le traitement de « l'ensemble des vignobles de la Côte-d'Or » au moyen « d'une application unique d'un insecticide ». Alors que cette épidémie se répand en France depuis les années 50, plus de la moitié du vignoble est aujourd'hui soumise à un plan de lutte obligatoire – en vertu de réglementations nationales et européennes. Au début de l'été, aucun foyer n'est détecté en Côte-d'Or, mais certains plants sont suspectés. « Je ne voulais pas utiliser de produits chimiques dans mes parcelles, que ma famille cultive en bio depuis 1970», poursuit Emmanuel Giboulot, soulignant le dilemme auquel sont confrontés nombre d'exploitants.

La discussion [Boycott des fruits et légumes d'Espagne] sur Beauté-test.com Je lance ce sujet, non pas pour faire polémique, et encore moins pour que les btesteurs(ses) d'origine hispaniques se sentent blessés. Voilà, depuis des années, je boycotte les produits espagnols par conviction humaniste. Je m'explique ! En France, nous avons la chance d'avoir des agriculteurs qui font encore des produits sains, de qualité, qui font vivre décemment quantité de personnes et qui sont rémunérés au lance-pierre. A contrario, l'Espagne a opté pour une culture massive, sous serre, et qui a détruit le marché africain : les produits espagnols, sur-subventionnés par la PAC européenne, ont été déversés sur les marchés africains à des prix défiants toute concurrence... Du coup, l'Espagne emploie des africains, marocains etc...dans ses serres, et ils sont payés 2 euros de l'heure Voilà... Pour toutes ses raisons, je ne consomme que des produits français et de saison et je boycotte les produits espagnols. Est-ce qu'il y a d'autres personnes dans cet état d'esprit ?

Gare à la pollution des océans, nous dit l’ONU Ce phoque s'est trouvé un collier original mais qui va le handicaper pendant la chasse aux poissons. Ces mammifères sont des victimes régulières des filets de pêche perdus. Moins dangereuse, cette parure de plastique finira par se déchirer et se détacher. Mais elle se transformera en minuscules particules qui pourront être ingérées par de multiples organismes. © British Antartic Survey Gare à la pollution des océans, nous dit l’ONU - 3 Photos C’est un plaidoyer pour une « transition vers une économie verte » qui figure dans le rapport du Programme des Nations unies pour l’environnement, publié en février, et que l’on peut lire dans sa version en anglais, UNEP Yearbook 2011. Le rapport insiste aussi sur deux maux qui affectent aujourd’hui l’océan : l’accumulation de débris de matières plastiques et le largage dans la mer des composés phosphorés servant d’engrais pour l’agriculture. Répartition, obtenue par modélisation, des déchets de plastiques dix ans après leur dépôt dans l'océan.

Enfermée depuis 53 ans, une plante a créé son propre écosystème pour survivre Un jardinier amateur, David, a eu l’idée de planter un végétal dans une bouteille et de la sceller hermétiquement… pour toujours ! Découvrez les ingénieux mécanismes que cette plante a dù développer pour survivre… Jardinier génial, David Latimer a eu l’idée, il y a de cela 53 ans, de planter un végétal répondant au doux nom de Tradescantia dans une gigantesque bouteille. Quelques années plus tard, en 1972, il l’arrose pour la dernière fois avant de fermer définitivement la bouteille, de façon à ce que plus aucune particule d’air ne puisse en sortir ou y rentrer. Comment cela est-il possible ? Les feuilles mortes quant à elles pourrissent au fond du pot et produisent ainsi naturellement du dioxyde de carbone indispensable à la photosynthèse, tout en fournissant des éléments nutritifs pour les racines. C’est stupéfiant d’observer une plante s’épanouir dans un espace complètement confiné !

Le lien entre la maladie de Parkinson et les pesticides officiellement reconnu Un décret reconnaît cette pathologie comme maladie professionnelle chez les agriculteurs. Une avancée majeure dans un domaine où règne l'omerta. Le Monde.fr | 09.05.2012 à 19h08 • Mis à jour le 09.05.2012 à 22h01 | Par Angela Bolis C'est un pas de plus vers la reconnaissance des maladies professionnelles des agriculteurs. Lundi 7 mai, est entré en vigueur un décret qui reconnaît la maladie de Parkinson comme maladie professionnelle et établit explicitement un lien de causalité entre cette pathologie – seconde maladie neurodégénérative en France après Alzheimer – et l'usage des pesticides. Un pas de plus car, dans ce domaine où règnait jusqu'ici la loi du silence, la prise de conscience des effets des produits phytosanitaires sur la santé des agriculteurs commence seulement à émerger. Quelques jours plus tard, ils étaient plusieurs dizaines d'exploitants à manifester au Salon de l'agriculture, devant le stand de l'Union des industriels de la protection des plantes.

Consommation : Le boycott comme arme politique Même s'il s'agit d'une pratique peu utilisée en France, contrairement aux pays anglo-saxons, le boycott est plus que jamais un véritable moyen de pression dont disposent les consommateurs "citoyens" qui se sentent responsables et conscients de leurs achats. Devenir acteur de la consommation (consomm'acteur) conduit à se poser la question de savoir ce que l'on cautionne à travers son acte d'achat. Le boycott en est l'une des conséquences. La décision de consommer est un choix individuel. Les motivations du boycott peuvent être multiples : écologique (contre un produit, une entreprise polluante), éthique (contre une entreprise qui réalise sa production dans des pays où l'on fait travailler des enfants, où l'on exploite les ouvriers), morale (contre un pays qui déclenche une guerre)... Et si l'on faisait du boycott une arme politique ? Le boycott est une arme efficace et qui a fait ses preuves dans les domaines évoqués plus haut. Les équilibres budgétaires et économiques sont sensibles.

On pêche trop dans les grands fonds La lingue bleue se pêche depuis les années 1970 et représente aujourd'hui le plus fort tonnage de la pêche profonde mondiale. © Ifremer On pêche trop dans les grands fonds - 2 Photos Partez à la découverte de la vie dans les abysses De l’après-guerre aux années 1970, la pêche mondiale ramenait chaque année un peu plus de poissons, grâce à la modernisation des navires mais aussi à l’augmentation de « l’effort de pêche », c’est-à-dire la quantité de bateaux, leur tonnage et le nombre de jours passés en mer. Visiblement, l’écosystème marin de la planète peine à suivre la demande des Homo sapiens. Alors où trouver davantage de poissons ? L'empereur, ou hoplostèthe orange, un poisson des grands fonds, vivant jusqu'à 2.000 mètres. Une activité peu durable À regarder les chiffres de prises, on remarque une stagnation relative depuis quelques années et même une baisse récente, après un pic en 2000. Le grenadier de roche se pêche depuis la fin des années 1980. © Ifremer A voir aussi sur Internet

Sustainability in Prisons Project Les pesticides sont mal évalués et menacent la santé publique | Générations Cobayes Depuis la seconde guerre mondiale, une quantité gigantesque de produits de synthèse, surtout issus de la chimie du pétrole et des toxiques, a été utilisée en agriculture. Les effets secondaires néfastes des pesticides sur la santé et l’environnement ont toujours créé de vifs débats à travers le monde. L'autorisation de mise sur le marché de ces substances repose sur des tests à moyen ou long terme sur des animaux de laboratoire, réalisés essentiellement sur le "principe actif", composant chimique déclaré des formulations commercialisées, sachant que les formulations complètes ne sont jamais publiques ni testées à long terme. Résumé scientifique de l’étude traduit en français par les auteurs Des pesticides majeurs sont plus toxiques sur des cellules humaines que leurs principes actifs déclarés (Biomedical Research International, 2014, DOI 10.1155/2014/179691) R. Les pesticides sont utilisés à travers le monde comme des mélanges appelés formulations.

Apple boycotté pour réduire les polluants sur les chaînes de production Green America appelle au boycott des produits Apple comme l'iPhone 5C L'ONG Green America et le magazine The Nation appellent à un boycott des produits Apple depuis mercredi aux États-Unis. Ils dénoncent l'utilisation de produits toxiques sur les chaines de montage du géant américain. Les méthodes de fabrication d'Apple ne sont pas du goût de tout le monde. L'action menée par Green America et The Nation est la dernière en date d'une série de tentatives pour sensibiliser l'opinion publique américaines aux conditions de travail des employés des multiples usines qui fabriquent les produits Apple. Faire pression par le biais des consommateurs Green America demande aux consommateurs de rédiger une lettre de protestation à l'attention de Tim Cook, le CEO d'Apple, et de ne plus acheter ses produits. China Labor Watch, un organisme new-yorkais qui surveille les conditions de travail des ouvriers chinois a également apporté son soutien à l'action menée par Green America et The Nation.

Related: