background preloader

3. La bataille de Stalingrad et la guerre d'anéantissement

Facebook Twitter

(2) Les Grandes Batailles de la Seconde Guerre mondiale - Stalingrad. La bataille de Stalingrad (1942 – 1943) La bataille de Stalingrad. 3° - Les enjeux militaires et idéologiques d'une guerre totale. La bataille de Stalingrad (aout 1942-janvier1943) La mère de toutes les batailles, le tournant de la seconde guerre mondiale, les superlatifs ne manquent pas lorsque l’on en vient à évoquer la bataille de Stalingrad.

La bataille de Stalingrad (aout 1942-janvier1943)

Par son ampleur, par sa durée, par ses conséquences, cette bataille est effectivement l’un des épisodes les plus marquants de l’histoire militaire du XXe siècle. Magnifiée par les propagandes soviétiques et nazies, elle a engendré une littérature conséquente, où les mythes côtoient souvent les faits. Néanmoins à l’appui de travaux récents et rigoureux il est possible d’en donner une description dépassionnée. Pour ce faire il est indispensable de remonter à l’origine de cet affrontement, à savoir l’offensive allemande de 1942 en direction du Caucase et de la Volga... Le Plan Bleu et la 6ème armée Au printemps 1942, l’armée allemande ne s’est pas encore remise des terribles combats de l’hiver précédent. Le Plan Bleu doit être exécuté en plusieurs phases : La bataille de Stalingrad (aout 1942-janvier1943) La bataille de Stalingrad. Bande-annonce Stalingrad - Stalingrad Bande-annonce VO. La bataille de Stalingrad (aout 1942-janvier1943)

La bataille de Stalingrad. Stalingrad (1/2) Stalingrad (2/2) Une grande bataille de la Seconde Guerre mondiale : Stalingrad (septembre 1942-février 1943) 70 ans après – Dans les tranchées de Stalingrad. MOBILISATION — Sans oublier les volontaires soviétiques...

70 ans après – Dans les tranchées de Stalingrad

Outre les Allemands, les Roumains et les Italiens, à Stalingrad, les forces de l'Axe alignaient également des unités hongroises et croates. Ainsi que des volontaires soviétiques... 22 juin 1941, l'Allemagne envahit l'Union Soviétique. Très vite, cette guerre de conquête impitoyable est présentée par la propagande nazie comme une grande "croisade antibolchevique" qui n'aurait d'autre but que de sauver l'Europe de la menace communiste. Sur le terrain, les armées nationales qui se joignent aux forces allemandes sont là pour des raisons parfois très éloignées de l'idéologie. Pour les Finlandais, au Nord, et les Roumains, au Sud, les opérations déclenchées à l'été 1941 s'inscrivent dans une guerre de "réunification nationale".

Totaler Krieg. La bataille de Stalingrad. La bataille de Stalingrad. Stalingrad battle data : units, commanders and men. Bataille de stalingrad (part3) - Collection histoire. Bataille de stalingrad (part4) - Collection histoire. Bataille de stalingrad (part2) - Collection Histoire. Bataille de stalingrad (part5) - Collection histoire. La bataille de Stalingrad. Stalingrad - 2l3 - Le chaudron. Stalingrad - 3l3 - La débâcle. Bataille de stalingrad (part1) - Collection Histoire. La Seconde Guerre mondiale, une guerre d'anéantissement. La Seconde Guerre mondiale, une mobilisation totale. La guerre d'anéantissement.

31 janvier 1943 - Les Allemands capitulent à Stalingrad. Le 31 janvier 1943, à Stalingrad, le maréchal Friedrich Paulus (*) signe la capitulation de son armée du secteur sud de la ville.

31 janvier 1943 - Les Allemands capitulent à Stalingrad

Le 2 février, c'est au tour du secteur nord de cesser toute résistance. Le choc des titans Ayant soumis l'Europe continentale au terme de plusieurs guerres-éclair, Hitler ne trouva que l'Angleterre de Winston Churchill pour lui résister pendant un an. Mais le 22 juin 1941, le dictateur allemand attaque l'URSS de Staline. Ses troupes envahissent le pays et arrivent aux portes de Moscou et de Léningrad.

Une partie de la Wehrmacht se dirige vers le sud et les gisements de pétrole du Caucase tandis que la VIe Armée de von Paulus oblique vers la ville de Stalingrad. Le Führer veut à tout prix s'en emparer. Mais le chef d'état-major soviétique, le général Joukov, devine que les Allemands se sont avancés trop loin de leurs bases. Le 19 novembre, deux armées soviétiques se dirigent sur Stalingrad en empruntant la Volga gelée, l'une par le nord, l'autre par le sud. Bataille de Stalingrad. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bataille de Stalingrad

La bataille de Stalingrad désigne les combats du 17 juillet 1942 au 2 février 1943, pour le contrôle de la ville, aujourd'hui Volgograd, entre les forces de l'Union des républiques socialistes soviétiques et celles du Troisième Reich et de ses alliés. Ils incluent l'approche de la ville par les armées de l’Axe, les combats urbains pour sa conquête à partir de septembre, puis la contre-offensive soviétique, jusqu'à l'encerclement et la reddition des troupes allemandes. L'ensemble de ces combats, dans et hors de la ville, se sont étendus sur un peu plus de six mois et ont coûté la vie à environ 750 000 combattants[1] et à 250 000 civils parmi six nations, ce qui en fait une des batailles les plus meurtrières de l'histoire. Résumé[modifier | modifier le code] Le 28 juin 1942, l'Allemagne nazie lance sa deuxième grande offensive stratégique en URSS, l'opération Fall Blau, qui vise les pétroles du Caucase.

Contexte[modifier | modifier le code] 3H4 (2) : La guerre d'anéantissement avec l'exemple de Stalingrad. L’enfer de Stalingrad 1943 Apocalypse - TV5MONDE. La bataille de Stalingrad.