background preloader

Étienne Chouard : Hugo Chavez

Étienne Chouard : Hugo Chavez

http://www.youtube.com/watch?v=i2eSQN--LP0

Related:  Tribune LibreSouth AmericaHugo CHAVEZInternationalDémocratie (la vraie)

Sylvie Simon, sauvons Kokopelli Sauvons Kokopelli Cela fait plus de dix ans que l'Association Kokopelli est victime de la mafia semencière et des tracasseries émanant des « tutelles » du Ministère de l'Agriculture. Elle fait peur aux pouvoirs en place non parce qu’elle vend des graines de tomates ou autres légumes, mais parce qu’elle prône l'autonomie, le jardinage familial, la véritable agro écologie, la production autonome de semences, la résistance des paysans du Tiers-Monde. Elle commet sans cesse des crimes de lèse-majesté contre l'agriculture chimique, mortifère et cancérigène, et le contrôle des peuples par les multinationales de l'agrochimie et de la semence avec la complicité des dirigeants des nations qui ne sont que des pantins dans les mains de ces prédateurs. En 2004, Kokopelli a été accusée par des agents de la répression des fraudes de commercialiser des semences de variétés non inscrites au Catalogue officiel et l’Etat s’est porté partie civile. En résumé, voici ce que réclame l’association Kokopelli :

Chavez en campagne, par Ignacio Ramonet sources : Le Monde Diplomatique en espagnol/Mémoire des Luttes, premier Août 2012 C’est la quatorzième. Depuis qu’il a gagné sa première élection présidentielle en décembre 1998, Hugo Chavez s’est déjà soumis – directement ou indirectement – treize fois au suffrage des électeurs du Venezuela. Il l’a emporté presque toujours [1] et dans des conditions de légalité démocratique reconnues par des missions d’observateurs dépêchées par les instances internationales les plus exigeantes (ONU, Union européenne, Centre Carter, etc.). Le suffrage du 7 octobre prochain constituera donc le quatorzième rendez-vous du dirigeant bolivarien avec les urnes [2].

Chavez est un pilier de l’identité vénézuélienne contemporaine 6 mars 2013 Article en PDF : Romain Migus, vous êtes sociologue. Vous vivez au Venezuela depuis 2004. Discours de Vladimir Poutine à l'ONU [version complète] Vladimir ‪‎Poutine s’est exprimé lundi 28 septembre dans le cadre de la 70e session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York. Un discours très commenté dans la presse internationale que Le Courrier de Russie a traduit dans son intégralité afin que chacun puisse se faire sa propre opinion. Vladimir Poutine à la tribune de l’AG de l’ONU, le 28 septembre. Crédits : service de presse du Kremlin. « Monsieur le Président, Monsieur le Secrétaire général, Mesdames et Messieurs les Chefs d’État et de gouvernement, Mesdames et Messieurs,

La dangereuse dérive de Podemos Andrés Herrero, auteur de La Felicidad tecnológica (La Félicité technologique), publie dans le quotidien Infolibre, partenaire éditorial de Mediapart en Espagne, un article où il explique pourquoi, selon lui, le parti de la gauche radicale « a perdu toute originalité ». Parfois, garder le cap exige de revenir au point de départ, pour vérifier qu’on n’a pas quitté la voie qu’on s’était engagé à suivre au début. Aux élections européennes de mai 2014, Podemos a bien débuté. FOCUS MONEY: 11 septembre à New York Nos lecteurs connaissent déjà Focus Money, hebdomadaire économique publié à Munich. L’un des rares magazines d’envergure nationale à rompre l’omerta en Europe sur les problèmes que pose la théorie officielle, et sur le "mouvement international pour la vérité sur le 11/9". En janvier dernier, nous avions interviewé l’un de ses principaux éditorialistes, Oliver Janich, qui venait de publier un article marquant, sur les avancées récentes des principaux chercheurs du mouvement.

Tentative d’exploitation électoraliste d’une tragédie La campagne électorale pour l’élection présidentielle suit son cours au Venezuela. Le président Hugo Chávez laisse sporadiquement la place au candidat Hugo Chávez lors de ses déplacements dans les provinces du pays. Ces grands meetings attirent des foules immenses de sympathisants et militants. Pourtant, dans certains Etats où la gestion chaviste est défectueuse, Hugo Chávez prend bien soin de prendre ces distances avec les élus locaux : « Je suis celui qui critique le plus notre gouvernement » s´exclamera-t-il dans l’Etat d´Anzoátegui, où la popularité de Tarek William Saab, gouverneur chaviste de cette région côtière, n´est pas au beau fixe. Même scénario dans l´Etat voisin de Sucre où le gouverneur, pourtant membre du Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV) était aux abonnés absent lors du discours du Comandante dans la capitale régionale. Le peuple révolutionnaire soutient son président avant tout.

«  L’amour est le combustible de la révolution  » Vincent Lapierre, vous êtes doctorant en économie à Grenoble – bientôt docteur – mais également blogueur : soutien particulièrement actif du Président Chavez, vous sous-titrez en français depuis plusieurs années certaines de ses interventions. C’est donc en grande partie grâce à votre travail que les internautes francophones ont un accès direct aux discours de Hugo Chavez. Comment vous est venue cette idée et dans quel objectif avez-vous entrepris, seul, cette initiative ? La raison de mon engagement est toute simple : la voix du Président Chavez doit porter le plus loin possible car, face aux « élites », il représente l’espoir, non seulement pour son peuple mais, si j’ose dire, pour nous tous, pour tous les peuples de la planète. Alors, je sais que ces mots sont très forts et pourraient surprendre ceux qui ne connaissent pas ce Président – et encore plus ceux qui le « connaissent » à travers le prisme déformant des médias – je vais donc tenter de m’expliquer.

Parlons-en : Tariq Ramadan (LCI) [12 décembre 2014] Salam alkm. Je m aperçois que la « diabolisation » de Mr Ramadan Tariq, ne cesse de s’accroître dès qu’il passe sur les plateaux télés. La question que je me pose, est ce qu’il n’est pas préférable pour Mr Ramadan d assister plutôt à des conférences, des débats et des réunions publiques musulmanes ou non, afin d’attirer un public averti et connaisseur et moins méfiants, que de participer à des émissions françaises,surtout que ces dernier l’utilise voir le manipule sournoisement, pour démontrer aux auditeurs ignorants, qu’il est un fervent défenseur de l’islam, et qu’il est un danger comme l’islam est un danger soi disant pour la France.

« Podemos » et la machine à perdre ? Podemos a commencé à ouvrir une brèche dans laquelle peuvent s’engouffrer d’autres forces alternatives. Son concept de « caste », l’opposition peuple/caste (élites), sa priorité accordée à la lutte contre l’austérité et la corruption, mobilisent ou remobilisent des couches abstentionnistes, une partie de la jeunesse... Podemos, en partie issu, mais qui diffère beaucoup, du M15 (Mouvement des Indignés, 2011), dans les premiers mois de sa naissance (début 2014), a adopté un positionnement radical, antisystème, afin de faire reculer le consensus bipartite, et parvenir au gouvernement. Site d'Etienne Chouard AGENDA :- 20/2/2011, Six-Fours, avec Culture Libre : "le tirage au sort comme bombe politiquement durable contre l'oligarchie". Vidéo.- 26/2/2011, Paris, Repaire de Là-bas si j'y suis (20e), "Centralité du tirage au sort dans une vraie démocratie". Enregistrement mp3.- 9/4/2011, Paris, Repaire de Là-bas si j'y suis (20e), "L'enjeu de la souveraineté monétaire". - 24/4/2011, Marseille : "1.

Rude choc pour les antichavistes primaires Lundi 8 octobre à l’aube, le choc a été rude pour les antichavistes primaires et pour les grands médias, écrits et audiovisuels, où ils ont colonnes, micros et plateaux de télévision ouverts en permanence : à 4 h 30 (heure de Paris, soit 22 h la veille à Caracas) le Conseil national électoral (CNE) du Venezuela annonçait la victoire de Hugo Chavez à l’élection présidentielle avec 55 % des suffrages, contre 45 % à son adversaire Henrique Capriles Radonski. Ce dernier, non sans faire preuve d’une élégance bien comprise qui ménage son avenir politique, reconnaissait immédiatement sa défaite et souhaitait bonne chance au président réélu. De quoi prendre à contre-pied les antichavistes primaires dont les parti-pris, les approximations et les falsifications, respirant souvent une haine viscérale de Chavez, ont donné le ton de la couverture médiatique de la campagne électorale vénézuélienne, tant en France que dans d’autres pays européens, en premier lieu en Espagne. Photo : Maurice Lemoine

Related:  Livres et auteursEtienne Chouard