background preloader

Identité numérique

Identité numérique

L’enjeu de mon identité numérique Dans une société, chaque individu possède une identité propre officialisée notamment par une carte d’identité nationale. ette carte précise nos principales caractéristiques, à savoir notre nom, prénom, photo, taille, adresse, nationalité. Cette carte d’identité est garante de l’identité d’une personne morale. Sur Internet rien de tel n’existe, aucune carte officielle ne permet de garantir l’identité d’un internaute, et pourtant cette même problématique d’identité se retrouve, plus largement connue sous le nom d’ « identité numérique ». Il est vrai que sur le Web rien ne permet de garantir l’identité numérique d’un internaute toutefois certains éléments sont évocateurs. Source: www.buschini.com Les enjeux sont majeurs puisque les contenus que nous disséminons sur Internet définissent notre identité numérique.

Les données personnelles et la protection de la vie privée à l'heure des nouvelles technologies | Dossier du 26/01/2012 Introduction Si la notion de données personnelles d'un individu englobe une quantité non-négligeable et importante d'informations plus ou moins nominatives (nom, prénom, âge, sexe, lieu de résidence, loisirs préférés, pseudo, n°client, etc.), force est de constater que bon nombre de personnes ignorent précisément de quoi il s'agit, mais aussi par qui et dans quel but des fichiers sont créés. S'il est aisé d'imaginer que nous sommes tous fichés par l'Etat et les organismes qui lui sont rattachés (sécurité sociale, fisc, police à travers la carte nationale d'identité, la préfecture lors de l'établissement de la carte grise, le Pôle emploi, le médecin, etc.), par son employeur, par des associations indépendantes (club de sport, association à laquelle on fait un don, forum de discussion ou chat, etc.) ou encore par des sociétés commerciales (banque, assureurs, téléphonie, fichiers clients des commerces, etc.), on imagine moins être fichés par des sociétés que l'on ne connaît pas.

Monde numérique et respect de la vie privée : la CNIL et la FIEEC ouvrent la voie des solutions de demain Identifier les enjeux Dans trois tables rondes successives, les industriels, membres de la Fédération des industries électriques, électroniques et de communication et les représentants de la Commission de l'informatique et des libertés ont échangé leurs réflexions sur les smart grids, les bâtiments connectés, la ville du futur ou les nouvelles régulations. De cet échange se dégage la nécessité d'approfondir le dialogue entre le monde de l'industrie et celui de la protection des libertés. Envisager la protection des données comme un levier de compétitivité Souvent perçue comme un frein à l'innovation, la protection des données personnelles est désormais l'une des clés de la confiance souhaitée par les consommateurs dans les produits et services qu'ils utilisent au quotidien. Avec le développement de ces nouveaux services, les utilisateurs confient de facto une part de leur intimité pour améliorer leur environnement et rendre leur cadre de vie plus efficace ou plus sûr. Innover ensemble

Et vous vous croyez anonyme ? Raaaah, bientôt on fera moins les malins quand il s'agira d'aller troller un mec sur l'Internet mondial en nous cachant comme des lâches derrière un TOR ou un VPN... Je vous vois ouvrir grand les yeux, pris de panique ! Voui voui voui... D'après Aylin Caliskan Islam et Sadia Afroz, 2 chercheuses spécialisées en linguistique, il serait possible d'identifier 80% des internautes qui publient anonymement sur le net... Comment ? Et bien tout simplement en analysant les mots employés et la façon de rédiger, des internautes. Pour leur présentation lors du 29ème CCC (Chaos Communication Congress) en Allemagne, les chercheuses ont mis en pratique leur théorie sur plus de 300 sujets ouverts sur des forums undergrounds où s'échangent et se vendent des numéros de CB, des identités volées, des services pour cracker des mots de passe et autres joyeusetés de black hat SEO et de spécialistes du chiffrement. Flippant en tout cas ! Source Vous avez aimé cet article ?

Qu'est-ce que l'identité numérique ? Je ne suis pas le premier à tenter de vulgariser le concept d’identité numérique, Leafar (Raphaël pour les intimes) a ainsi déjà proposé une représentation de l’identité numérique (voir son billet : U.lik unleash Identity 0.2), j’avais également déjà abordé la question dans un précédent billet. Je souhaite avec cet article compléter cette vision et y apporter ma touche personnelle. Les utilisateurs au coeur du web 2.0 Avec la prolifération des blogs et wikis, la multiplication des réseaux sociaux et l’explosion du trafic sur les plateformes d’échanges, les contenus générés par les utilisateurs prennent une place toujours plus importante dans notre consommation quotidienne de l’internet. Tous ces contenus laissent des traces sur les sites qui les hébergent et dans les index des moteurs de recherche, ils sont également systématiquement rattachés à un auteur. De la volatilité de l’identité numérique Les différentes facettes de l’identité numérique

LOPPSI 2 : le nouveau délit d'usurpation d'identité Nous avons récemment évoqué la promulgation de la LOPPSI 2 (notre actualité du 22 mars dernier) et souligné les tendances liberticides de ce texte. Cependant, ce texte crée une disposition protectrice du citoyen qui manquait dans notre droit : l'usurpation d'identité et sa sanction pénale. Création du nouveau délit d'usurpation d'identité La loi crée en effet un nouvel article dans le code pénal, au chapitre "Des atteintes à la personnalité", Section 1 "De l'atteinte à la vie privée" : Article 226-4-1 : "Le fait d'usurper l'identité d'un tiers ou de faire usage d'une ou plusieurs données de toute nature permettant de l'identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d'autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération, est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 € d'amende. Cette infraction est punie des mêmes peines lorsqu'elle est commise sur un réseau de communication au public en ligne." Un dispositif pénal utile et très attendu Un article sur le site de la CNIL

Le harcèlement sur internet en questions Qu'est-ce que le "cyberbullying" ? Le "cyberbullying" peut être traduit en français par "harcèlement virtuel" ou "cyberintimidation". On utilise ce terme lorsqu’une personne est victime d’humiliations, de moqueries, d’injures, voire de menaces physiques sur un site internet. Quelle forme prend ce harcèlement virtuel ? Le plus souvent, le harcèlement passe par la création d’un sujet de discussion, groupe ou page sur Facebook ou un autre réseau social, visant une personne. Il se crée alors un véritable espace de défouloir. Existe-t-il d’autres formes de "cyberbullying"? Tout ce qui est préjudiciable à l’identité numérique d’une personne est considéré comme du harcèlement virtuel. On parle donc aussi de cyberbullying quand une personne se fait pirater son profil (Facebook ou messagerie) par un individu qui envoie des messages en son nom. La CNIL est-elle compétente dans ce domaine ? Oui. Concrètement, que faire si l’on est victime de "cyberbullying" ? Oui.

Identité numérique : guide d’activités pour les juniors (Commission scolaire de Sainte-Hyacinthe) L’identité numérique interroge et questionne : pas seulement chez les adultes mais également chez les enfants et les adolescents. C’est en sens que la Commission scolaire de Sainte-Hyacinthe au Québec (Canada) propose un dispositif pédagogique : Mon identité numérique pour aider les jeunes dans le cadre de l’école et en dehors de cet univers : « à prendre conscience que leur liberté d’expression comporte des contraintes et des obligations. Les amener à identifier les impacts de leurs publications en ligne sur eux et les autres et à explorer les règles, les codes et les normes qui entourent l’utilisation des médias sociaux. Les amener à se construire une représentation de l’identité numérique qu’ils souhaitent développer ». Construire son identité numérique avec responsabilité et réflexion : 5 activités Avec un déroulé complet, il est proposé 5 activités concrètes : Activité 1 : Les comportements dans la vie concrète et virtuelle Sondages sur les comportements Licence :

Protection des données privées La question des données privées sur internet ressurgit suite aux révélations sur les pratiques de la NSA aux Etats-Unis. En France, la CNIL reproche à Google de collecter trop massivement les données personnelles de ses clients. Un grief également adressé aux réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter… Les données : nerf de la pub Google est l'entreprise citée en exemple pour illustrer les mauvaises pratiques des entreprises sur internet. En mars 2012, Google a en effet décidé de fusionner en un seul texte, les conditions d'utilisation d'une soixantaine de services pour "intégrer plus étroitement [ses] différents produits afin d’offrir aux utilisateurs une expérience plus simple et intuitive". Par exemple, il est désormais possible pour un client d'être "informé des conditions de circulation en se rendant à un rendez-vous inscrit dans l'agenda Google. D'ailleurs, pour être sûr de cerner au mieux ses clients, Google va jusqu'à scanner le contenu des mails reçus et envoyés.

Réseaux sociaux : Quelles sont les pratiques de nos enfants ? Quel est le rôle des parents ? Principaux constats de l'étude Près de 20% des moins de 13 ans ont un compte 48% des enfants de 8-17 ans sont connectés à un réseau social (Facebook). 18% des moins de 13 ans sont déjà connectés, et leurs parents sont au courant à 97%. Les parents sont assez peu associés à cette pratique Seule la moitié (55%) des 8-17 ans discutent avec leurs parents des réseaux sociaux, principalement du temps d’utilisation plus que des usages… Une moitié (49%) d’entre eux sont "amis" avec leurs parents. Les enfants et les adolescents livrent leurs identités et beaucoup d’informations personnelles Pour les enfants et les adolescents, la relation sur le réseau n’est pas virtuelle. Un tiers des enfants ont été choqués ou gênés par des contenus Le réseau social est un espace plutôt civilisé mais les risques y sont démultipliés par la résonnance d’internet. 18% des 8-17 ans y ont déjà été insultés. Conscients des risques, ils ne savent pas forcément s’en préserver Conseils aux parents Dialogue et partage 1.

Étudiants, ne cramez pas votre e-réputation! En ce début de mois de juillet, bon nombre d’étudiants profitent au maximum de ces dernières vacances d’été avant de faire leur entrée dans le monde du travail. Aujourd’hui, plage, soirées et sieste sont les mots d’ordres, mais dans peu de temps, entretiens, curriculum vitae et travail prendront le relais. Afin d’éviter les mauvaises surprises, commencez dès aujourd’hui à contrôler votre e-réputation en vue de votre entrée dans le monde professionnel. 1/ Identité numérique ou e-réputation ? L’identité numérique et l’e-réputation sont deux choses différentes qu’il convient de distinguer bien qu’elles soient étroitement liées. La masse d’informations que l’on peut trouver sur le web à propos d’une personne (blogs, commentaires, forums, réseaux-sociaux…) constitue l’identité numérique de celle-ci. L’e-réputation, c’est l’image de soi qui est perçue par les autres. Si le verbe « to google » est entré dans le dictionnaire d’Oxford, ce n’est pas pour rien. 2/ Google est notre ami… ou pas ?

Comment se protéger des usurpations d'identité ? Lorsque Caroline, célibataire, s'est présentée à la mairie pour programmer son mariage civil, quelle ne fut sa surprise en apprenant qu'elle était non seulement déjà mariée, mais aussi divorcée ! L'usurpatrice, une amie d'enfance, s'était fait délivrer son acte de naissance et avait endossé les atours de Caroline devant monsieur le maire. Caroline fait partie des 14 % de personnes qui n'avaient jamais entendu parler de l'usurpation d'identité, une fraude qui se dissimule sous d'autres infractions, comme le retrait d'argent au guichet d'une banque avec un faux passeport (escroquerie), le prêt contracté au nom d'un tiers (abus de confiance) ou encore l'escroquerie aux prestations sociales. Ce fléau fait chaque année 213 000 victimes, mais il est, paradoxalement, encore largement sous-estimé. Une recette artisanale Pourtant, subtiliser l'identité d'une personne nécessite peu d'ingrédients. Faire valoir ses droits Ce que recouvre le nouveau délit d'usurpation d'identité À savoir

ouest-france-Emploi-identite numerique-reputation-personal branding-fadhila brahimi-fb associes

Related: