background preloader

Graffiti

Graffiti
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un camion « graffé », à Paris Les graffitis sont des inscriptions ou des peintures réalisées sur des murs, des monuments ou des objets situés sur l'espace public. Les graffitis existent depuis des époques reculées, dont certains exemples remontent à la Grèce antique ainsi qu'à l'Empire romain[1] et peut aller de simples marques de griffures à des peintures de murs élaborées. Vocabulaire[modifier | modifier le code] Étymologie[modifier | modifier le code] Usage actuel[modifier | modifier le code] Ces graffeurs se font connaître en apposant leur signature, communément appelée « blaze »[4], ou celle du collectif (généralement appelé posse, crew ou squad) auquel ils appartiennent sous leurs œuvres, les murs, les métros ou encore les camions. Graffiti est le nom générique donné aux dessins ou inscriptions calligraphiées, peintes, ou tracées de diverses manières sur un support qui n'est pas prévu pour cela. Le « tag » est une signature.

Art urbain L'art urbain, ou street art[1], est, à la fois, un mouvement artistique et un mode d'expression artistique, qui s'affirme ou se revendique ainsi à partir de la fin du XXe siècle. « Aux origines illégales, subversives et éphémères, il s’agit en général d’œuvres ou productions plastiques prenant en compte le contexte de création de manière à le questionner, l'explorer, le marquer, le dégrader, le détourner ou le sublimer[2]. » C'est principalement un art éphémère vu par un large public. Il ne doit pas être confondu avec l'art dans la ville, dans l'espace urbain ou public (en anglais public art), et tous les projets initiés par des institutions publiques, comme le Federal Art Project américain des années 1930 ou les expériences menées en France à partir des années 1960 et 1970. Histoire[modifier | modifier le code] L'art urbain en tant qu'initiative individuelle commence à s'épanouir en France à partir de Mai 1968[10]. Influence[modifier | modifier le code] Entre autres : Quelques exemples :

MeetingOfStylesFRANCE Blog Site La calligraphie Calligraphie occidentale moderne. Graff calligraphique - Limoges, 2020 La calligraphie est, étymologiquement, la belle écriture, l'art de bien former les caractères d'écriture manuscrite. Presque toutes les civilisations qui pratiquent l'écriture ont développé un art de la « calligraphie ». Par ailleurs, la place de cet art en Asie a été très différente de sa place en Occident, puisque l'apprentissage de l'art du trait était la base de la formation classique du peintre en Asie, dans des civilisations qui ne séparent pas la lettre et le dessin. Elle est aussi en Occident l'art des moines copistes, mais aussi de grands calligraphes chargés de contribuer au prestige des souverains et de l’aristocratie. Calligraphie latine[modifier | modifier le code] Calligraphie extrême-orientale[modifier | modifier le code] Calligraphie d'Iris Yawén Hsú (徐雅雯). Chinois calligraphiant les classiques avec de l'eau. Développement[modifier | modifier le code] Outils[modifier | modifier le code]

Graffiti arabe Page Facebook Biographie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. eL Seed , né en 1981 de parents tunisiens , est un graffiteur français . Il est l'auteur de « calligraffitis », mélangeant la calligraphie arabe et le graffiti [ 1 ] . Biographie [ modifier ] Mosquée Jara, Gabès, 2012 Salwa Road, Doha, 2013 Le surnom « eL Seed » provient d'un tag qu'il écrit alors qu'il a seize ans et étudie Le Cid [ 2 ] . Graffitteur depuis la fin des années 1990 , eL Seed découvre la calligraphie arabe en 2004 . Les fresques d'eL Seed « expriment le besoin de vivre en paix tout en respectant les autres » . En avril 2013 seront achevées 52 fresques , dont le travail a commencé en 2010 , exposées sur l'avenue principale de Doha au Qatar [ 7 ] . Références [ modifier ] ↑ Joël Métreau, « Le graffiti arabe en toutes lettres » [ archive ] , 20 minutes , 30 octobre 2012 . Voir aussi [ modifier ] Bibliographie [ modifier ] Pascal Zoghbi et Don Karl, Le graffiti arabe , Paris, Eyrolles , septembre 2012, 208 p. ( ISBN 978-2-212-13492-6 )

Influences artistiques Hassan Massoudy Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Hassan Massoudy (en arabe : حسن المسعود الخطاط , Ḥasan al-Masʿūd ) est un peintre et calligraphe irakien né en 1944 à Nadjaf . Biographie [ modifier ] Il grandit dans une société traditionnelle marquée par la rigueur de la religion et la brûlure du désert, mais aussi par la joie collective des grandes fêtes et l'esprit de solidarité. Très jeune, dans sa ville natale où toute image est prohibée, il investit sa passion de l'art dans le dessin et la calligraphie . Il entre à l' École des beaux-arts de Paris . En 1972 , avec le comédien Guy Jacquet, puis rejoint quelques années plus tard par le musicien Fawzi Al Aïedy , il crée le spectacle Arabesque et commence à faire des créations publiques de calligraphie arabe projetée sur grand écran. Le tracé de sa calligraphie devient plus rapide et son geste plus large. En 2005, il rencontre la danseuse et chorégraphe Carolyn Carlson ainsi que le musicien et joueur de nay Kudsi Erguner. Illustrations.

Nja Mahdaoui Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Nja Mahdaoui ( نجا المهداوي ), né en 1937 à Tunis , est un plasticien et calligraphe tunisien . Diplômé de l'Académie Santa Andrea de Rome en 1967 , ses travaux sur la calligraphie arabe lui valent d'être nommé président du jury du Grand prix de la calligraphie tunisienne en 1993 et de recevoir une distinction du département de calligraphie de l' Université de Tokyo . Sur l'initiative de l'artiste japonais Kaii Higashiyama , il est également nommé membre du jury international pour le Grand prix Unesco 1993 , 1994 et 1995 . Ses œuvres sont aujourd'hui exposées à travers le monde comme au British Museum . ( fr ) Site officiel de Nja Mahdaoui Portail de la Tunisie

Related: