background preloader

Culture

Culture
Related:  Pourquoi le "street art" prend-t-il une telle ampleur dans le mo

Musée Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La théorie économique des musées est un domaine de l'économie de la culture qui s'intéresse au fonctionnement économique des musées. Plus précisément, la théorie économique des musées analyse principalement l'activité des musées selon deux cadres[H 1]. L'analyse économique des musées met en évidence un impact fondamental du mode de financement (subventions, ressources propres, dons) sur la politique des musées en matière de gestion des collections, d'orientation artistique (vers le grand public ou les connaisseurs) et de mise en place d'activités destinées à augmenter les ressources. Comme le reste de l'économie de la culture, la théorie économique des musées est une branche relativement récente de l'économie. Délimitation[modifier | modifier le code] La demande : pourquoi aller au musée ? Demande privée[modifier | modifier le code] Le prix du billet[modifier | modifier le code] Le musée du Prado à Madrid. Le musée d'art moderne de Graz.

le blog manekinekodemontmartre Les villes du futur : rêves ou cauchemars ? Actes de l'atelier d Rapport d'information n° 510 (2009-2010) de M. Jean-Pierre SUEUR, fait au nom de la Délégation à la prospective, déposé le 1er juin 2010 Disponible au format Acrobat (17 Moctets) au nom de la délégation sénatoriale à la prospective (1) sur les villes du futur : rêves ou cauchemars ?, Par M. Sénateur. La délégation à la prospective est composée de : M. Mesdames, Messieurs et Chers Collègues, Je suis heureux de vous accueillir aujourd'hui au Palais du Luxembourg à l'occasion du deuxième atelier organisé par la délégation sénatoriale à la Prospective du Sénat, délégation qui vient tout juste d'être constituée il y a à peine neuf mois. Je vous remercie tous d'être venus ce matin et d'avoir répondu à notre invitation pour cette réflexion qui, sans nul doute, est ambitieuse. Je voudrais rappeler, en guise d'ouverture, les objectifs de notre Délégation. La méthode, évidemment, nous avons à la créer. Nous nous appuyons aussi sur des expériences étrangères. L'urbanisation est galopante.

Popping Le Pop, ou art de contracter ses muscles Le popping… oui, mais encore ? Le popping, pop ou poppin’ est un style de danse appartenant au funk-styles (avec le locking) qui est apparu dans les débuts des années 1970. En fait c’est la période de naissance du funk-styles et ça se passe sur la côte Ouest des Etats-Unis. Qui a créé ce pop-machin truc? Et bien il n’y a pas vraiment d’inventeur à cette danse, on peut en revanche dire que les précurseurs sont les « Electric Boogaloo » (Le Boogaloo étant désormais un sous-ensemble fluide du Pop) car ils ont inventé des techniques et rendu célèbre ce style de danse aujourd’hui assez populaire. Groupe "Electric Boogaloo" Et après ? Pour le style vestimentaire du Pop, c’est assez classe. Aujourd’hui, les danseurs professionnels de Popping gardent moins cet esprit (du moins, moins que dans le Locking), les styles sont plus variés, bien qu’on se doit d’être classe quand on danse. Il y a des techniques particulières ? Et niveau musique, c’est particulier ?

Booyah au Japon. » L’aquarium d’Osaka. Après une longue pause, je vais quand même tacher de mettre à nouveau quelques photos en ligne, celles qui valent le coup en tout cas, afin de compléter ce blog au maximum. Voici donc l’une des dernières visites que j’ai faite au Japon, celle de l’aquarium d’Osaka nommé “Kaiyukan”. Celui ci est principalement réputé pour deux choses, son architecture très moderne et la présence de deux requin-baleines à l’intérieur, le plus gros poisson du monde, ce qui explique le logo de cet aquarium, lui aussi étant l’un des plus gros de la planète. A l’intérieur, un petit bonhomme explique de manière amusante ce qu’il y a derrière chaque vitrine. Voici donc en vrac les photos de l’aquarium principal renfermant les deux fameux requin-baleines, mais aussi bon nombres d’autres spécimens comme des raie mantas dépassant les six mètres d’envergure. Et pour finir, voici un cube de verre qui nous montre l’épaisseur des vitres de l’aquarium géant, environ 30 cm, épatant non ?

Histoire du design international au XXème siècle, design must Raymond Loewy (5 novembre 1893 à Paris - 14 juillet 1986 à Monaco) est un designer industriel et un graphiste franco-américain. Vister le site web : Raymond Loewy Zdeněk Kovář (né le 26 Janvier 1917 à Vsetin, Moravia) (république tchèque), mort le 21 juin 2004 à Zlin) est un designer industriel tchèque renommé (design d’outils) Robert Blaich (USA) a embrasé une carrière internationale en tant que manager de design durant plus de 50 ans. Il était consultant pour la société Blaich Associés et il fut le directeur du design pour la compagnie Philips Electronics et pour Hermann Miller. Walter Dorwin Teague (18 décembre 1883 – 5 décembre 1960) est un architecte américain et un designer industriel le plus renommé et le plus prolifique designer industriel américain avec une œuvre très complète. Allemagne Marcel Breuer (21 mai 1902, Pécs en Hongire - 1er juillet 1981, New-York aux USA) était architecte et designer de mobilier qui fut un moderniste influant. France Italie : Ettore Sottsass Jr.

Hip-hop Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ne doit pas être confondu avec Rap. Hip-hop Sous-genres Genres dérivés Genres associés Le hip-hop[1],[2], musique rap[2],[3],[4] ou musique hip-hop[2],[5] est un genre musical caractérisé par un rythme accompagné de rap et de chants[2]. Cette expression musicale est elle-même souvent appelée rap, ce qui constitue un raccourci dans la mesure où ce terme ne s'applique qu'à la parole, scandée et saccadée propre au MCing. Terminologie[modifier | modifier le code] La création du terme hip hop est souvent attribuée à Keith Cowboy, rappeur de Grandmaster Flash and the Furious Five[6]. Histoire[modifier | modifier le code] Origines[modifier | modifier le code] 1520 Sedgwick Avenue, le Bronx, une adresse de Kool Herc considérée comme lieu de naissance du hip-hop en 1973[11]. La musique et la culture hip-hop sont formées pendant les années 1970 lorsque les block parties se popularisent à New York, en particulier chez la jeunesse afro-américaine du Bronx[12].

Japonais/Vocabulaire de base Un livre de Wikilivres. Voici un échantillon des mots les plus courants du japonais. Convenance[modifier | modifier le wikicode] Lors d'un entretien assis avec des supérieurs hiérarchiques, ne jamais croiser les jambes, c'est très impoli. Prononciation[modifier | modifier le wikicode] Pour les ô ou quand deux o se suivent, prononcer un o long et non ou comme en anglais.Les u finaux sont aspirés. Salutations[modifier | modifier le wikicode] Bonjour (matin) : ohayô gozaimasu おはようございますBonjour (après-midi) : konichiwa こんにちはBonsoir : konbanwa こんばんはBonne nuit : oyasuminasai おやすみなさいComment allez-vous ? Présentations[modifier | modifier le wikicode] Quel est votre nom ? Langage[modifier | modifier le wikicode] je veux apprendre le Japonais : nihongo o naraitai desu 日本語を習いたいです(にほんごをならいたいです)J'apprends le Japonais : nihongo o benkyou shite imasu 日本語を勉強しています(にほんごをべんきょうしています)Vous êtes doué (réponse fréquente quand on dit qu'on apprend le japonais) : djoozu desu. Allô ! Non=ya ye ca va ? On mange : gohandayo

Related: