background preloader

De nouvelles entreprises pour mieux répartir la valeur des communs

De nouvelles entreprises pour mieux répartir la valeur des communs
Related:  Pourquoi Chèque solidaire

Finance et commun - Remix Biens Communs Projet(s) et initiative(s) correspondant à Finance et commun Événements organisés dans le cadre de Finance et commun Documents correspondant à Finance et commun Programme et fonctionnement Le programme d'action de ce collectif est co-construit par les participants. Les premiers échanges, en novembre-décembre 2014, ont permis de proposer quelques thèmes (ex: sur les financements solidaires, les monnaies complémentaires, le crowfunding, l'articulation marchand-non marchand,....). Les précisions sur les modalités de travail de ce collectif (calendrier, "delivrables", formes, supports...) seront apportées ultérieurement. Liste de discussion du groupe Finance et commun Pour s'inscrire, il convient d'envoyer un mail à finance@bienscommuns.org ou directement depuis la liste

Le 7 points clés à vérifier lors de la rédaction de vos statuts Journaliste web | Dynamique Entrepreneuriale Vous avez choisi la forme juridique correspondant à vos attentes, il ne vous reste plus qu’à rédiger vos statuts…. Ceux-ci définissent les règles de fonctionnement de votre société et les relations entre vos associés et vous. Certaines mentions sont obligatoires. - L’article L210-2 du Code de commerce : « La forme, la durée qui ne peut excéder quatre-vingt-dix-neuf ans, la dénomination sociale, le siège social, l'objet social et le montant du capital social sont déterminés par les statuts de la société »- L’article 1835 du Code Civil : « Les statuts doivent être établis par écrit. Voici les 7 points essentiels à ne pas oublier lors de la rédaction de vos statuts 1 Nom de la société ou dénomination sociale La dénomination sociale identifie votre entreprise en tant que personne morale. La nomination du dirigeant doit être citée soit dans les statuts eux-mêmes, soit dans un acte séparé, appelé annexe aux statuts. 2. 3. 4. 5. 6.

Comment fabriquer des biens communs en open source ? Il y a aujourd’hui une vraie déferlante selon les secteurs. Voiture, vélo, alimentation / semences /AMAP sont déjà en place, après le logiciel libre. Comment cela peut-il s’élargir en prenant appui sur les vagues du hacking, de la consommation et l'économie collaborative ? Elinor Ostrom prouve qu'une autre logique économique est possible. Peut-on appliquer ses principes à l'économie de la connaissance ? Pouvons-nous documenter ce qui s'est fait dans le logiciel libre (Wikipedia, RERS, Tela Botanica) et les logiciels de vie (p.ex. les semences paysannes) ? Pages liées : * Quelles alternatives en termes de modes de vie durables ? Repères et définitions Tous publics : En visionnant ces 2 vidéos de Monsieur Bidouille vous devriez rapidement vous faire une idée de quoi nous allons parler dans cette page : Des biens communs au libre... et inversement ! Six outils pour faire vivre les biens communs par Pablo Servigne via Framablog (30 mai 2013) Les communs ne sont donc pas juste une ressource.

Enseignement privé Date de mise à jour : 08/07/2013 Conditions d’installation Qualification professionnelle □ Pour l'enseignement primaire : être titulaire du baccalauréat.Article 3 du décret n°88-756 du 13 juin 1988 et article L914-3 du code de l'éducation □ Pour l'enseignement secondaire : être titulaire d'un certificat de stage constatant que la personne qui souhaite ouvrir un établissement a exercé, pendant au moins cinq ans, les fonctions de professeur ou de surveillant dans un établissement public ou privé du second degré et être titulaire soit : - du baccalauréat, - de la licence, - du certificat d'aptitude à l'enseignement secondaire.Article L441-5 du code de l'éducation □ Pour le supérieur, l'enseignement est libre à l'exception de la médecine et de la pharmacie pour lesquels il faut justifier des conditions requises pour l'exercice des professions de médecin ou de pharmacien.Article L731-1 du code de l'éducation Qualification professionnelle-ressortissants européens Condition(s) d'honorabilité

A New Alignment of Movements? Part II: Strategies for a Convergence of Movements | Commons Transition by Pat Conaty and David Bollier “In September 2014, the Commons Strategies Group convened a three-day workshop in Meissen, Germany, of 25 policy advocates and activists from a variety of different economic and social movements. The topic of the “deep dive”: Can leading alt-economic and social movements find ways to work more closely together? Can there be a greater convergence and collaboration in fighting the pathologies of neoliberalism?” This is the second of two parts. Read the full paper in the Commons Transition Wiki Download as a PDF It was immediately clear, following the presentations about the various social movements, that there is enormous potential for greater co-ordination and collaboration. But how might such a convergence happen? How Do These Movements Overlap – or Not? While a shared strategy could potentially unite the movements, it may be worth exploring what general approaches the respective movements may share – and then to build on any overlapping approaches. María G.

Portage, coopérative, couveuse : des solutions pour tester sa création d'entreprise Par Patrick Rey (chroniqueur exclusif) - Consultant-Délégué ITG (Institut du Temps Géré), premier groupe de conseil en portage salarial. Pour passer de l'envie à l'entreprise, souvent les porteurs de projet se posent la question du statut idéal… qui n'existe évidemment pas. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte : nature de l'activité, situation sociale, fiscale, patrimoniale, etc. Trop souvent encore, les organismes ou sites ressources s'en tiennent à l'alternative classique : entreprise individuelle ou société, avec les variantes possibles pour une personne physique (par exemple le régime d'auto-entrepreneur) ou pour une personne morale (par exemple, l'Eurl, la Sarl…). Il existe pourtant 3 solutions pour tester sa création d'entreprise, avec chacune ses points forts et ses limites. Du côté du portage salarial, beaucoup de chemin a été fait depuis 25 ans, après que les premières sociétés aient défriché cette nouvelle forme d'emploi.

A New Alignment of Movements? Part I: The General Challenge | Commons Transition by Pat Conaty and David Bollier “In September 2014, the Commons Strategies Group convened a three-day workshop in Meissen, Germany, of 25 policy advocates and activists from a variety of different economic and social movements. The topic of the “deep dive”: Can leading alt-economic and social movements find ways to work more closely together? Can there be a greater convergence and collaboration in fighting the pathologies of neoliberalism?” This is the first of two parts. Part two can be read here. Read the full paper in the Commons Transition Wiki Download as a PDF In September 2014, the Commons Strategies Group convened a three-day workshop in Meissen, Germany, of 25 policy advocates and activists from a variety of different economic and social movements. The activists hailed from movements devoted to the Social and Solidarity Economy, Degrowth, Co-operatives, Transition Towns, the Sharing and Collaborative Economy, Peer Production, environmental justice, and the commons, among others.

L’entreprise libre, un modèle d’avenir si l’on fait preuve d’intelligence collective ? De nouveaux modèles d’organisations pensés comme des « entreprises libres » émergent…Ils pourraient nous aider à développer des projets à finalité sociétale accessibles à tous, et produits en biens communs. Explications…. Chad Whitacre, fondateur de Gittip, parle d’une entreprise libre comme une organisation qui :- Ouvre tout son fonctionnement, autant les outils développés que le mode d’organisation de l’entreprise. Tous les contenus sont mis sous licence libre et le fonctionnement essaye d’être 100% transparent. - Permet à tout le monde de travailler. Le prix et le salaire libre pour donner le meilleur de nous même? Wikipédia pourrait être considéré comme une entreprise libre. Ce modèle, c’est la logique de don ou plutôt de « prix libre » pour le service proposé. L’entreprise libre, une entreprise hautement compétitive… Pour les usagers de ces services que nous sommes tous, et pour parler avec les mots qui font bouger les choix de consommation, c’est très économique.

SOLIDARIA - Platform, Marketplace & Seed of a Network of Cooperatives « Building the infrastructure for a global community of a commons-based peer society Une responsabilité numérique des entreprises ? Un article récent d'Hubert Guillaud décrit deux solutions. La première, avancée par Jaron Lanier, consiste à militer pour que les internautes soient rémunérés en échange de l'exploitation de leurs données personnelles et de leur « travail », souvent invisible. La deuxième, portée par Antonio Casilli et d'autres, est celle d'un revenu inconditionnel universel des internautes. Les internautes n'arriveront pas à s'organiser massivement pour faire payer leurs contributions : on peut surmonter les problèmes techniques, avancer sur un nouveau statut juridique pour les données personnelles, mais cela ne suffira pas. Je ne crois pas non plus à l'idée d'un revenu inconditionnel universel des internautes. Je propose une troisième idée : la mise en place d'une responsabilité numérique des entreprises (RNE).

Related: