background preloader

L’Europe compte près de 250 000 citoyens favorables à un revenu de base garanti à vie

L’Europe compte près de 250 000 citoyens favorables à un revenu de base garanti à vie
Doit-on perdre sa vie à la gagner ? Peut-on croire encore à un système qui accroît les inégalités ? Le meilleur des gestes anti-système ne consisterait-il pas à signer l’Initiative Citoyenne Européenne qui défend la création d’un Revenu de Base Inconditionnel ? Réponse avec Stanislas Jourdan, à l’origine de cette initiative et coordinateur du Mouvement français pour un revenu de base. Qu’est-ce qu’un revenu de base ? Image : extrait de la BD réalisée par Hélène Pouille avec le style de Pénélope Bagieu C’est une idée très simple qui consiste à donner à tous les citoyens, de la naissance à la mort, un revenu sans conditions ni contrepartie. En pratique, il existe de nombreux modèles différents de revenu de base, avec différents montants et différents mécanismes pour le financer, et différentes justifications théoriques. D’où vient l’idée ? De loin ! Depuis Thomas Paine en 1893, l’idée a survécu grâce au travail de nombreux intellectuels qui ont développé et théorisé le concept. Related:  Utopies

A Paris, un supermarché collaboratif veut rendre les bonnes choses accessibles à tous Ce n'est pas un loup, mais une louve qui est aux portes de Paris. Venue d'outre-Atlantique, elle couve une jolie portée d'idées coopératives pour développer un modèle de distribution alternatif pour bons produits locaux et pas chers. Rencontre avec ses instigateurs. La passion des bonnes choses Tom, Brian et Maëlanne - 5 novembre 2013 - Photo: @SoAnn Brian Horihan vient du Minnesota, et Tom Boothe de l’Indiana. Brian a lui aussi fait du cinéma, tout en s'intéressant au jardinage, à l’agriculture, aux potagers urbains, aux coopératives... « Ni Tom ni moi ne venons de familles riches, on vient des lower middle class, on ressentait le besoin de trouver un lieu où l'on peut acheter les produits bons et pas chers », souligne-t-il pour expliquer comment a germé en eux l'idée de créer à Paris un supermarché coopératif. Trouver un bon équilibre de valeurs L'idée, simple, consiste à créer un espace de vente de bons produits pas chers. A Paris, La Louve ouvrira ses portes dans le 18e arrondissement.

Revenu de Base… utopie ou nécessité ? - RTBF Opinions Une des premières initiatives citoyennes européennes à avoir été lancée concernait le revenu de base inconditionnel. Elle a été refusée par la Commission. Cela n'empêche pas les défenseurs de cette idée, comme Pierre-Yves Ryckaert, de continuer à la promouvoir. " Face au monde qui change, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement. " Francis Blanche L’actualité est là pour le rappeler, les bases sur lesquelles sont construites notre société ne sont plus viables à terme. Le mythe du plein emploi Parmi les remèdes inefficaces présentés inlassablement par nos décideurs comme " la " solution à tous nos problèmes socio-économiques, l’idéologie du plein emploi a la dent dure. " Inventer, c’est penser à côté. " Albert Einstein Le revenu de base inconditionnel, connu aussi sous le nom d’ " Allocation universelle ", fait partie de ces perspectives nouvelles qui tentent d’aborder la problématique du monde du travail à contre courant des schémas de pensée traditionnels.

Commentaire Et si on imaginait une société ou chacun pourrait avoir un revenu décent par mois ? | PERSEPONE Pour commencer, autant le dire tout de suite : j’ai eu moi aussi du mal à me faire à cette idée. Ça faisait 2 ou 3 ans que j’en avais entendu parler, mais toujours d’une oreille distraite, l’air de dire que ce genre de trucs ça ne pourrait jamais marcher, que c’était pour les angélistes ou les utopistes. Je parle de l’idée d’un revenu pour tous et inconditionnel. Comment une telle idée pourrait fonctionner ? Et puis au fur et à mesure l’occasion s’est présentée d’en savoir plus, les bonnes personnes, les bonnes circonstances et puis l’envie aussi. Aujourd’hui j’aimerais à travers ce texte partager ce questionnement : qu’y a-t-il de si contre-nature à assurer un revenu viable à tout un chacun sachant tout le pognon qui est gaspillé ailleurs ? Un revenu mensuel de base c’est quoi ? Comme son nom l’indique, c’est un revenu de base et non pas un salaire qui serait versé à tous de façon mensuelle et à vie sans condition. Qui sont ceux qui défendent cette idée ? Faux. Qui les fait déjà ?

Minorités numéro — Bye. Photo par Fabien Lamotte et Pierre-Jean Lamy. Comme toutes celles d'avant d'ailleurs. Dernière revue, donc. Silence par Mehmet Koksal - Dimanche 04 mai 2014 Je sais que c'est la dernière de Minorités mais ne comptez pas sur moi pour écrire sa nécrologie. [Lire la suite] Next par Laurent Chambon - Dimanche 04 mai 2014 Quand j’étais jeune adulte, j’ai passé beaucoup d’énergie à réclamer l’égalité. [Lire la suite] Prospective par Madjid Ben Chikh - Samedi 03 mai 2014 Quand je suis allé visiter Didier cet hiver, il avait la tête toute pleine de vie, il virevoltait sur une histoire de mec, c'était amusant, inattendu, j'ai presque envie de dire surprenant, parce que c'était la première fois que je le rencontrais, et que je n'ai pas eu une seule fois l'occasion de discuter d'un truc sérieux. [Lire la suite]

Pas de revenu minimum garanti sans analyse On a beaucoup parlé récemment des façons de calculer le taux de pauvreté. Une solution qui refait surface pour la combattre est le revenu minimum garanti. Des personnalités aussi différentes que Milton Friedman, Martin Luther King et Charles Sirois ont proposé et défendu l'idée. Au Québec, elle sera sans doute présente lors des prochaines élections, puisque aussi bien l'Action démocratique que le nouveau parti de gauche en voie de formation y sont favorables. Pour certains, il s'agit d'un revenu universel inconditionnel remplaçant tous les programmes sociaux existants ou presque. Pour d'autres, c'est un programme parallèle. Au Canada, le revenu minimum garanti a été sérieusement discuté dans les années 1970 avec la publication du rapport Croll et du rapport Castonguay-Nepveu au Québec. Un tel programme est-il désirable et faisable? Pour en évaluer l'impact, des expériences restreintes ont eu lieu aux États-Unis et au Canada. > Retour aux Chroniques Les Affaires

Par quoi remplacer… ? Il y a dix ans, je faisais le choix du végétarisme. J’ai eu mes moments « de faiblesse » comme tout le monde, avec des tendances pesco-végétariennes assez prononcées parfois, mais dans l’ensemble, je m’abstenais de manger des animaux. Mon passage au végétalisme a été beaucoup plus facile que je ne le pensais. Le lait J’adore cette question. Parmi mes préférés, je cite donc les laits (je dis « laits » mais il s’agit bien évidemment de boissons) : de soja nature ou vanille, d’avoine, d’amande, de riz, d’épeautre, de pistache, de coco, de noisette, de châtaigne… Où peut-on les trouver ? La crème Oh la crème… Fameuse crème fraîche que l’on trouve dans tous les plats !!! Car là aussi, le choix est grand et on trouve aujourd’hui des crèmes de : soja, riz, avoine, épeautre, amande… Ces crèmes végétales s’utilisent comme des crèmes « normales » et ont l’avantage d’être dépourvues de cholestérol. Où peut-on les trouver ? Le beurre Où peut-on les trouver ? Quid de la margarine végétale ? Le fromage

Emploi : "Instaurez la semaine de 15 heures, combinée à un revenu de base" - Belgique Vous proposez de limiter la semaine de travail à 15 heures par semaine d'ici 2030. Rutger Bregman: "Oui, mais vous ne devez pas considérer cette utopie comme un modèle. Nous n'allons pas nous mettre à travailler 15 heures d'un jour à l'autre, mais progressivement. C'est un objectif lointain". Le spécialiste en marché de l'emploi Jan Denys se montre très critique à l'égard de votre proposition. Selon lui, cette mesure initiera une perte importante de revenus pour les catégories professionnelles exigeant peu de qualifications. Bregman: "Sa critique cadre dans le système actuel. Les gens géreront mieux leurs loisirs s'ils ont plus de temps libre. Ne craignez-vous pas que les gens vous prennent pour un naïf ? Bregman: "La plupart des arguments qu'on m'oppose sont très faibles.

Le Blog de l'Innovation et des RH '200 euros par mois pour chaque résident de l'UE, un 'eurodividende' f La critique est facile, mais émettre des propositions est bien plus difficile, affirme l'économiste belge et philosophe Philippe Van Parijs sur le blog de la London School of Economics. Il propose d’instituer le versement inconditionnel d’un revenu de base universel de 200 euros pour tous les résidents légaux de l'UE, ou à tout le moins, des Etats membres de la zone euro. Ce revenu modeste, qu’il appelle « eurodividende », pourrait être complémenté par les revenus du travail, du capital et des bénéfices sociaux, et il permettrait d'assurer une répartition plus équitable des « fruits de l'intégration ». Il pourrait être financé par un impôt spécifique qui pourrait être une taxation de 20% de l'assiette de la TVA harmonisée dans toute l'Union européenne, ce qui représenterait environ 10% du PIB total de l'UE : Pourquoi avons-nous besoin d’un tel programme inédit ? Le second mécanisme tampon de la zone dollar vient des redistributions entre Etats effectuées par l’Etat providence fédéral.

L'Indépendante : l'épicerie dont vous êtes le héros A L'indépendante, les clients décident ensemble des achats, mettent en rayon et encaissent eux-mêmes. Créée il y a presque 2 ans, cette épicerie autogérée permet à ses adhérents d'acheter des produits sains à des prix abordables tout en expérimentant collectivement une alternative au supermarché. Jusqu’en 2008, Hervé était un doux rêveur qui pensait qu’en « jouant du rock’n roll on était en action contre le système. Mais je me suis trompé », reconnait-il. La crise l’a poussé à « changer radicalement [s]on existence » et à se lancer « dans l’action concrète ». C’est par l’assiette que ce musicien de profession est rentré dans la sphère militante. « Il m’a semblé que l’alimentation était un point central de l’action possible. « On a senti que l’on touchait à une certaine aspiration réelle d’un certain nombre de personnes », raconte Hervé. Sortir du supermarché Chaque adhérent ce sert librement dans ces deux placards et note ensuite ses achats sur le site internet MoneyCoop. Emmanuel Daniel

Un revenu pour tous, sans conditions Chômage de masse, pauvreté, précarité, pression insoutenable sur les ressources naturelles et sur les hommes... La bataille pour l’emploi et la course à la croissance menées depuis plus de 30 ans semblent conduire à une impasse. Face à ce constat, des personnalités de différents bords politiques suggèrent de changer de logiciel de pensée et soutiennent l’instauration d’un revenu de base : le droit à un revenu pour tous, sans condition. Ils appellent à signer l’Initiative Citoyenne Européenne en cours, afin d’obliger l’Union européenne à ouvrir le débat sur le sujet. Notre pays n’a jamais été aussi riche. La solution à ces problèmes, nous dit-on, serait la croissance économique. Notre proposition : le revenu de base Mais ce constat ne constitue pas un horizon indépassable. Le revenu de base donne sens à l’article 25 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme : “Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille”.

Zeitgeist L'HUMAIN PAR EDGAR MORIN Le Collège d'études mondiales (Fondation Maison des sciences de l'homme) a organisé une série de conférences inédites prononcées par l'intellectuel Edgar Morin sur « Penser global ». La première conférence a pour thème : « L'humain I : La trinité bio-socio-anthropologique », la deuxième : « L'humain II : L'individu ». La compartimentation des savoirs empêche de traiter les problèmes à la fois fondamentaux et globaux. Peut-on envisager une connaissance du global qui évite le réductionnisme (aveugle aux qualités propres au tout), l’unilatéralisme (prendre une partie pour le tout), le holisme (aveugle aux relations tout-parties). Edgar Morin propose non une pensée complète, mais une pensée complexe (qui ne peut éliminer toute incertitude et insuffisance), apte à relever les défis auxquels est confrontée notre connaissance. Edgar Morin est philosophe et sociologue. La trinité bio-socio-anthropologique L'individu Pour aller plus loin... Voir toutes les conférences de heSam.

Related: