background preloader

The Economics of Ecosystems and Biodiversity - TEEB

The Economics of Ecosystems and Biodiversity - TEEB

http://www.teebweb.org/

Related:  Biodiversité9.3.2. Diversity

sagascience - Qu'est-ce que la biodiversité ? La biodiversité, ou diversité biologique, constitue le tissu vivant de la planète. Elle recouvre l'ensemble des formes de vie sur Terre, les relations qui existent entre elles et avec leurs milieux depuis l'origine commune de la vie. Le concept de biodiversité comprend donc de façon indissociable : Manuelle Roville© Bruno Locatelli (www.locatelli1.net) Il faut considérer la biodiversité dans l'évolution continue de la vie sur Terre - dont l'espèce humaine est devenue un acteur majeur.

Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel La Conférence générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture, réunie à Paris du 17 octobre au 21 novembre 1972, en sa dix-septième session, Constatant que le patrimoine culturel et le patrimoine naturel sont de plus en plus menacés de destruction non seulement par les causes traditionnelles de dégradation mais encore par l'évolution de la vie sociale et économique qui les aggrave par des phénomènes d'altération ou de destruction encore plus redoutables, Considérant que la dégradation ou la disparition d'un bien du patrimoine culturel et naturel constitue un appauvrissement néfaste du patrimoine de tous les peuples du monde, Considérant que la protection de ce patrimoine à l'échelon national reste souvent incomplète en raison de l'ampleur des moyens qu'elle nécessite et de l'insuffisance des ressources économiques, scientifiques et techniques du pays sur le territoire duquel se trouve le bien à sauvegarder,

Cloisons banchées végétales - Construction de la maison bio-climatique de Patrick, Tom, Léo et Bénédicte. CONTACT : benedicte.monin Fabrication de cloisons banchées végétale 1) Structure en bois : La structure est faite avec des échelles réalisées en liteaux de 3 cm de section. Chaque échelle fait 10 cm de large. Les échelles sont fixées au sol et sur les solives de l'étage : Pour obtenir une bonne rigidité de l'ensemble, il faut des traverses (en liteaux). Nous en profitons pour faire de la décoration.

"La nature n'a pas de prix, et de toute façon, on ne sait pas le calculer" 1 hectare de forêt française, 950 euros par an. Les services rendus par les abeilles dans le monde, 2 milliards de dollars par an. Ce sont les résultats de quelques calculs récents qui tentent de chiffrer la valeur des services rendus par la nature. Les hommes ont toujours eu recours à ces services pour se nourrir, se chauffer, fabriquer des matériaux, s'abriter, etc. 2010/06/14 > BE Norvège 94 > Prix de la biodiversité remis à Dag Olav Hessen Prix scientifiquesPrix de la biodiversité remis à Dag Olav Hessen Le 20 mai dernier dans les jardins botaniques de Tøyen (Oslo), Dag Olav Hessen a reçu le prix de la biodiversité des mains du ministre de l'environnement et du développement international, Erik Solheim. Dag Olav Hessen s'est vu récompensé pour ses efforts menés pour préserver la diversité de la nature. C'est un chercheur en écologie des eaux douces et de la biodiversité de renommée internationale. Il est connu en Norvège comme étant un fervent défenseur des sciences naturelles, et participant à de nombreux débats publics.

Notions sur la biodiversité Notions sur la biodiversité Sommaire : 1- Introduction 2- Les écosystèmes 2.1- Le biotope 2.2- La biocénose 2.3- L'écosystème 2.4- La biomasse 2.5- Le biome 2.6- Le réseau trophique 3- L'extinction des espèces 4- Sauvegarder la biodiversité 4.1- Le poumon vert 4.2- Nature ordinaire et nature remarquable 4.3- Les trames verte, bleue, noire 4.4- Les zones "Natura 2000" 4.5- Les zones humides 4.6- Les sciences citoyennes 4.7- La lutte contre les espèces invasives 4.8- Les sauvages des rues 5- Liens sur la biodiversité

Convention La Convention sur les zones humides d’importance internationale, appelée Convention de Ramsar, est un traité intergouvernemental qui sert de cadre à l’action nationale et à la coopération internationale pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources. Négocié tout au long des années 1960 par des pays et des organisations non gouvernementales préoccupés devant la perte et la dégradation croissantes des zones humides qui servaient d’habitats aux oiseaux d’eau migrateurs, le traité a été adopté dans la ville iranienne de Ramsar, en 1971, et est entré en vigueur en 1975. La Convention est le seul traité mondial du domaine de l’environnement qui porte sur un écosystème particulier et les pays membres de la Convention couvrent toutes les régions géographiques de la planète. » Le texte de la convention est ici. La mission de Ramsar

suivi de chantier - VMC double flux :… - Eco-rénovation… - L'album photo du… - La première maison… - Des enduits en… - Un gîte… - alexis monjauze, architecte écologique et bâtiment bio en haute loire, le puy en velay Samedi 6 juillet 2013 6 06 /07 /Juil /2013 16:30 - Publié dans : suivi de chantier Nous avons vu publié l'an dernier un article sur les principes et avantages des VMC double flux, suivi d'un autre sur ses inconvénients. Nous avons enregistré deux fois plus de lecteurs pour les inconvénients que pour les avantages. Nos lecteurs ont-ils tendance à voir ce qui ne va pas plutôt ce qui marche?... La Nature n'a pas de prix (mais une immense valeur !) Pour de nombreuses entreprises, l’objectif de la prochaine conférence sur la biodiversité à Nagoya (Japon), est d’obtenir une généralisation des mécanismes de compensation pour la biodiversité et éviter ainsi de remettre en cause leur stratégie de développement économique. L’enjeu n’est donc pas tant de protéger la planète, que de sauver le capitalisme en le ripolinant en vert. L’économie, plus aveugle que jamais, entend transformer les ressources naturelles en de quelconques objets financiers. Le monde officiel prépare deux rendez-vous importants. Du 18 au 29 octobre, à Nagoya (Japon), aura lieu un énième sommet sur la biodiversité. Préparé par un « machin » de plus, au nom totalement incompréhensible : la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique (COP-10).

Related: