background preloader

Biodiversité/Evolution

Facebook Twitter

Course: Enseigner la classification et l'évolution du vivant (SVT) Classer des animaux (TNI) Les programmes CE2 : Présentation de l’unité du vivant Identifier les différentes caractéristiques du vivant (s’alimenter, se reproduire…).

Classer des animaux (TNI)

Découvrir que les êtres vivants ont une organisation et des fonctions semblables. Horizon Mer : Méthodes et Pratiques Scientifiques au lycée François-René de Chateaubriand - Rennes. Chapitre 1 : OCCUPATION DU MILIEU AU COURS DES SAISONS. Introduction Observe un environnement proche ( la cour du collège, ton jardin, un parc municipal….).

chapitre 1 : OCCUPATION DU MILIEU AU COURS DES SAISONS

Que constates-tu à propos des arbres, des fleurs, des animaux présents ? Rappelles-toi de cet endroit au printemps. Quelles différences remarques-tu ? L’occupation du milieu par les êtres vivants varie au cours des saisons mais, année après année, elle reste à peu près la même. De nombreuses plantes comme le coquelicot,appelées plantes annuelles meurent avant l’hiver. Dossier C'est le printemps ! Mars 2004 Le printemps commence pour le calendrier, le 21 mars.

Dossier C'est le printemps !

Si le temps est encore incertain certains signes ne trompent pas. Le 21 mars, jour de l’équinoxe de printemps, le jour et la nuit ont une durée égale, mais au fil des jours, le soleil apparaît de plus en plus tôt et se couche de plus en plus tard. Les jours s’allongent et les rayons du soleil frappent plus longtemps apportant davantage de chaleur et de lumière, provoquant le réveil de la nature. Certains animaux sortent de leur léthargie, beaucoup se préparent pour la reproduction. Le sol s’assèche, non parce que mars est moins pluvieux, mais tout simplement parce que les hausses de températures agissent sur l’activité des micro-organismes, d’où une transpiration des sols plus intense. Selon la sagesse populaire : "si février remplit les fossés, c’est à mars de les assécher" De la fleur à la graine : partie 1 - La transformation en fruit. La Nature offre tout au long de l'année une série de changements qui va des floraisons printanières à la perte du feuillage en hiver au changement de couleur des feuilles caduques à l'automne (voir l'article déjà parut), .

De la fleur à la graine : partie 1 - La transformation en fruit

Parallèlement à ces grands spectacles, d'autres transformations aussi importantes que les métamorphoses des chenilles en papillon nous échappent souvent. Parmi elles, l'apparition des fruits tient une place particulière que nous allons évoquer dans cet article. Une question de temps Si la sortie de la chrysalide d'un papillon est aussi connue, c'est parce qu'elle se déroule sur laps de temps court qui permet au photographe patient d'illustrer le spectacle. Homepage - www.migraction.net. 172 688 700 birds counted in 335 954 h.

Homepage - www.migraction.net

Latest sightings added 6 days ago. There are currently 23 visitors. SVT (Chapitre complet pour impression - Collège Kerzouar. Plage du Bourg Porspoder Dunes, marées, dures conditions, sel, vent, sécheresse, laisses de mer, puces, mouches, prédateurs, chaines alimentaires, source de nourriture pour les oiseaux et les poissons…Il y a aussi les plantes qui colonisent la laisse de mer et le sable par leur racines qui s’enfoncent et trouve l’eau cachée profondément….

SVT (Chapitre complet pour impression - Collège Kerzouar

On peut aussi parler de fixation de dune, de dunes embryonnaires puis fixées, de plantes locales ou importées de pays lointains dont certaines sont « invasives ». Rappelons nous de la fragilité de la dune, des adaptations aux dures conditions de vie développées par les êtres qui y ont élu domicile, des alouettes qui chantent haut dans le ciel, au rapace qu’on a aperçu scrutant la plage (un épervier faisant du sur place avant de plonger sur sa proie). Cette algue rouge vit dans l’ombre à l’étage médiolittoral Que dire aussi sur ces couleurs magnifiques sous l’eau des mares… Crise KT : l'Antarctique n'était pas un refuge pour les dinosaures. Les scientifiques ont bien du mal, depuis toujours, à trouver un consensus expliquant l’extinction des dinosaures.

Crise KT : l'Antarctique n'était pas un refuge pour les dinosaures

Même si la théorie la plus grandement acceptée est celle d’une météorite, il persiste encore aujourd’hui des zones d’ombres. Futura-Sciences a interviewé Éric Buffetaut, paléontologue, pour qu’il nous éclaire sur la question. Vers la fin du Crétacé, la période géologique couvrant l’histoire de la Terre et de la biosphère il y a entre 144 et 66 millions d’années environ, l’Australie et l’Antarctique n’avaient pas encore été séparées par la dérive des continents.

Réunies, elles se trouvaient à l'intérieur du cercle polaire mais n'étaient pas pour autant couvertes par un inlandsis. La température moyenne de la zone australe était d’ailleurs plus élevée au Crétacé inférieur qu'elle ne l'est aujourd'hui, comme le montre l’étude des pollens et des abondances relatives de certains isotopes. Ce bloc continental devait donc être couvert de forêts jusqu'à l'extrême sud. Découvrez le catalogue des formations ARTHROPOLOGIA 2016. Biodiv'illeEducation à la nature et à la biodiversité en ville - Biodiversité urbaine Accueil > Actualités > Dernières actualités > Découvrez le catalogue des formations ARTHROPOLOGIA 2016.

Découvrez le catalogue des formations ARTHROPOLOGIA 2016

Biodiversité et EDD: Ressource : la diversité végétale en milieu urbain (animation FLASH) • l’utilisation d’un plan• la description et la mesure des caractéristiques du milieu (heure, exposition, type de sol, eau…)• l’observation de la biodiversité dans différents milieux et éventuellement sa quantification• l’identification de certaines espèces à partir d’une clé de détermination• la réalisation d’un herbier de quelques végétaux courants non protégés • formulation de questions et d’hypothèses• observations sur le terrain• interprétation des observations• généralisation des interactions êtres vivants / milieu / action humaine Déroulement de l’activité proposée : à proximité du Jardin des Plantes dans un environnement virtuel 3- Exploitation de la sortie.

Biodiversité et EDD: Ressource : la diversité végétale en milieu urbain (animation FLASH)

Biodiversité et EDD: Des bactéries dans le tube digestif. Des bactéries dans le tube digestif Par Sylvie Rebuffat, Professeur MNHN et Séverine Zirah, Maître de Conférences MNHNLaboratoire Molécules de Communication et Adaptation des Microorganismes UMR 7245 CNRS - MNHN Le tube digestif, ou tractus digestif, possède une surface étendue (300 m2 chez l’homme) qui abrite une vaste diversité de microorganismes (plus de 400 espèces) en nombre tout aussi vaste : de l’ordre de 10 14 cellules bactériennes (plus que le nombre de nos propres cellules !)

Biodiversité et EDD: Des bactéries dans le tube digestif

, soit une biomasse de 1 à 2 kg. Les relations établies entre les bactéries du tractus digestif et leur hôte sont des relations mutualistes, allant du commensalisme à une véritable symbiose. Le tractus digestif humain. La microflore intestinale est acquise dès la naissance et les caractéristiques distinctives de chaque nouveau-né sont acquises en quelques semaines à quelques mois, avec pendant cette période une importante variabilité. Biodiversité et EDD: Biodiversité et rôles des bactéries du sol.