background preloader

Les 5 étapes de constitution d’une équipe

Les 5 étapes de constitution d’une équipe
Bruce Tuckman a modélisé en 1965 les différentes phases de vie d'une équipe, qui sont autant d'étapes par lesquelles un groupe passe au cours de son existence. Cette modélisation des étapes de formation d’un groupe restreint est particulièrement intéressante pour repérer le niveau de maturité d'une équipe, et permettre au leader d'utiliser les bons leviers d'animation au bon moment. 1. Connaître les autres Cette première phase correspond à la création de l'équipe à proprement parler : les membres du groupe se rencontrent, apprennent à se connaître, se positionnent les uns par rapports aux autres et découvrent la légitimité de chacun. Rôle du leader Le leader a un rôle décisif dans la mise en place d'une dynamique de groupe : il s'agit de fédérer des personnalités parfois très différentes, en s'inspirant des techniques de team building. 2. Se confronter aux autres Cette deuxième phase correspond à la confrontation des opinions de chacun. 3. Travailler avec les autres 4. Travailler ensemble 5.

http://www.antonin-gaunand.com/leadership/les-5-etapes-de-constitution-d-une-equipe/

Related:  Animation de séanceQG12 Travailler ensemble suffit-il à coopérer ?

Leader ou manager ? Il n’est pas toujours simple de distinguer un leader d’un manager, d’autant que ces deux termes – tout comme leadership et management – sont souvent utilisés l’un pour l’autre. La différence fondamentale entre un leader et un manager tient à l’origine de l’autorité que chacun exerce au sein d’une entreprise : Un manager est désigné par sa hiérarchie, c’est un chef imposé à une équipe. Être un manager dans une entreprise est avant tout un statut. Le pouvoir du manager trouve son fondement dans l’organisation hiérarchique de l’entreprise.Un leader, quant à lui, est reconnu comme tel par les membres d’une équipe. Être un leader dans une entreprise est une reconnaissance, non un statut. « A leader knows what’s best to do; a manager knows merely how best to do it. » Ken Adelman « Management is doing things right, leadership is doing the right things. » Peter F. « So much of what we call management consists in making it difficult for people to work. » Peter F. Peter G.

Qu’est-ce que l’Entreprise 2.0 ? Si le web 2.0 a été le buzzword de l’année 2006, on commence de plus en plus à entendre parler d’Entreprise 2.0. Pour faire court, il s’agit d’utiliser dans le monde de l’entreprise les outils qui ont fait le succès du web 2.0. N’allez surtout pas vous imaginer que cela se résume à lancer un blog et un wiki interne, cette notion recoupe en fait des pratiques bien plus riches que des simples blogs et surtout engendre des mutations qui vont au-delà de la mise en ligne de nouveaux outils. Avant de vous livrer un schéma récapitulatif qui risque de vous perturber, je vous propose dans un premier temps de débroussailler le sujet. Quelques définitions et articles fondateurs (et après on n’en parle plus) Commençons par une définition très académique qui nous vient du professeur Andrew McAfee : “L’entreprise 2.0 correspond à une utilisation de plateformes sociales émergentes au sein de sociétés ou entre des sociétés, leurs partenaires et leurs clients“. C’est mon fichier, c’est moi qui décide !

Analyse des facteurs influençant la motivation du personnel dans une société étatique. Cas spécifique de la Sonas agence « A » de Goma. - Clément « Que la tendresse du Seigneur, notre Dieu repose sur nous tous ! Fais prospérer pour nous l'ouvrage de nos mains ! Oh oui ! Fais Prospérer l'ouvrage de nos mains ! » PSAUMES 90 :17 KAFIRONGO MURHULA Clément Voici, Nous et les enfants que l'Eternel nous a donnés, nous sommes des signes et des présages en République Démocratique du Congo, nous dédions d'abord ce travail à l'Eternel des Armées qui nous a soutenu pendant toutes ces années de dur labeur et qui continue à nous soutenir jusqu'au jour d'aujourd'hui. A notre Mère ATOSHA NAMUKENGE A notre Chère épouse Carine KUBOTA KAFIRONGO A nos enfants : Clarisse KAFIRONGO, BULONZA Clémence, M'MURHULA Cléopeace, N'SIMIRE Clarine, BALEZI Clarence, AKONKWA CLABEDI. « Levons-nous, louons l'Eternel, notre Dieu, pour toute éternité. La Gloire surpasse tout ce que la louange peut exprimer ! A notre chère épouse Carine KUBOTA et toute notre progéniture qui nous ont soutenu durant toute cette dure épreuve de formation humaine. F.P : Fondé de Pouvoir

Antonin GAUNAND » Une définition du leadership : influencer et fédérer Le leadership est le "processus par lequel une personne influence un groupe de personnes pour atteindre un objectif commun." (définition du leadership issue de l'ouvrage de Peter NORTHOUSE, Leadership - Theory and Practice, Sage). On peut définir le leadership comme étant une autorité d’influence, basée les relations que le leader noue avec les membres d’un groupe. Le leadership est le "processus par lequel une personne influence un groupe de personnes pour atteindre un objectif commun." Il existe de nombreuses définitions du leadership, certaines très larges, d’autres plus restreintes. Une définition du leadership Une définition du leadership : Le leadership est la capacité d’une personne à influencer et à fédérer un groupe,Pour atteindre un but commun,Dans une relation de confiance mutuelle,Et pour une durée limitée. Les quatre caractéristiques du leadership 1. Le leadership est une autorité d’influence, basée les relations que le leader noue avec les membres d’un groupe. 2. 3. 4. Liens

Comment faire progresser ses équipes grâce à... l'intelligence collective Chroniques d’experts Management Le 13/06/2016 Temps de lecture : 5 minutes Pour gagner en efficacité et en performance, rien de mieux que de parier sur le groupe. Cela implique, pour l’entreprise comme pour le salarié, de sortir de sa zone de confort et surtout, de faire primer les compétences et l’expérience sur le périmètre de poste. Intelligence collective, entreprise libérée, management agile… autant de mots qui, à force d’être employés à tort ou à raison, ont perdu de leur sens et de leur valeur. Pourtant, l’intelligence collective, c’est à dire l’addition des compétences de chaque collaborateur, et non pas une sorte de résurgence d’un bon sens collectif, est un levier d’efficacité opérationnelle sans pareil. Chacun son rôle L’intelligence collective, ce n’est pas une notion floue, utilisée pour mettre en place des projets vaguement affiliés à des politiques RSE, c’est un atout aussi concurrentiel qu’engageant. Dès lors, comment traduire concrètement cette nouvelle approche.

Les styles de leadership selon Hersey et Blanchard Selon Paul Hersey et Ken Blanchard, les créateurs du leadership situationnel (ou management situationnel), il n’existe pas de « bon » style de leadership : un leader doit adopter le style le plus adapté à la situation. Paul Hersey et Kenneth Blanchard ont développé la théorie dite du leadership situationnel (ou management situationnel), selon laquelle il n’existe pas de « bon » style de leadership : un leader doit adopter le style le plus adapté à la situation. L’objectif d’un leader consiste à accroître progressivement le niveau de maturité de ses collaborateurs afin de développer leur autonomie dans le travail. L’autonomie s’entend ici comme le croisement de la compétence (le collaborateur sait ou ne sait pas faire) et de la motivation (le collaborateur veut ou ne veut pas faire). Selon Paul Hersey et Ken Blanchard, il n’existe pas de « bon » style de leadership : un leader doit adopter le style le plus adapté à la situation. L’autonomie d’une personne est composée de : Style 1 - Directif

L’entreprise 2.0 – Définitions, schémas, vidéos, powerpoint Qu’est-ce qu’une entreprise 2.0 ? La notion d’entreprise 2.0 est née aux alentours des années 2007/2008 pour répondre à un nouveau contexte social et économique dans les pays occidentaux, l’entreprise 2.0 a été poussée par l’arrivée des générations dites Y. Ce sont les jeunes qui constituent le coeur du web 2.0. Une entreprise est dite 2.0 lorsqu’elle intègre le web 2.0 et ses pratiques collaboratives dans sa stratégie globale. Ces entreprises vont donc croître grâce à l’utilisation des outils du Web 2.0 comme les blogs, les wikis, les réseaux sociaux, les web TV… Voici les meilleures définitions trouvées sur les web : C’est utiliser dans le monde de l’entreprise les outils qui ont fait le succès du web 2.0. Pour moi, c’est plus que l’utilisation d’outils type réseaux sociaux internet, intranet ultra complets, logiciels collaboratifs. L’entreprise 2.0 est une combinaison de moyen, de processus et d’outil permettant de distribuer plus largement le pouvoir organisationnel. Schéma 1 2 axes :

sans titre October 3rd, 2010 • management • 4 Comments I recently heard someone referred to as a “seagull manager”, a term Ken Blanchard coined in 1985: “seagull managers fly in, make a lot of noise, dump on everyone, then fly out.” This conversation prompted a discussion on bad managers of all stripes. Everyone at the table had a top-of-mind example. I grouped some of the most common offenders into this cartoon. If bad management is so readily visible, why are their so many culprits? It reminds me of that old expression, “confidence without competence is arrogance.” The truth is that leading teams is incredibly hard. This cartoon is latest I’ve drawn in a series of “8 types” cartoons: creative directors, creative critics, retail buyers, and brand managers.

Related:  MANAGEMENT