background preloader

Comment favoriser la cohésion des équipes

Comment favoriser la cohésion des équipes

Les facteurs de la cohésion au sein d'une équipe de travail – les experts RH by GERESO Article mis à jour le 10 mars 2021 « La valeur de l’équipe n’est pas fonction de l’addition des capacités individuelles, mais de leurs combinaisons dans une complémentarité active. » Raymond Chappuis Une équipe n’existe et ne se donne efficacement à son travail que dans la mesure où elle présente une certaine cohésion. En physique, la cohésion indique « la force qui unit les molécules d’un liquide ou d’un solide ». Ainsi, appliquée à un groupe, la notion de cohésion renvoie aux facteurs qui maintiennent ensemble les membres d’un groupe et leur permettent de résister aux forces de désintégration. Le degré d’attraction du groupe Le degré de cohésion dépend, pour les membres du groupe, du degré d’attraction de celui-ci. Les objectifs qui déterminent le sens de l’action menée.Les modalités de participation : rôles attribués à chacun, évolution de ces rôles.L’organisation matérielle.Le style de leadership. Le groupe informel Le groupe fusionnel Votre formation sur ce thème Le groupe conflictuel

Foule Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. The Porteous Mob, James Drummond, 1855 Une foule attendant le métro. La foule se comporte comme un fluide granuleux ; comme ils ont tous le même but, les gens y subissent une promiscuité bien supérieure à la normale, ce qui induit frustration et oubli de la politesse, pouvant aller jusqu'à mettre certains individus en danger. Cette rue de Hong Kong comprend à la fois une foule de personnes et une foule d'annonces. Une foule à un carrefour à Tokyo Mortalité due à des mouvements de foule en panique à Chongqing le 5 juin 1941 ; lors d'un bombardement japonais, 4000 personnes furent étouffées ou piétinées alors qu'elles cherchaient à rejoindre les abris. La foule est aussi bien un rassemblement de personnes dans un même lieu[1] qu'un ensemble d'individus partageant des idées semblables[1]. Attributs[modifier | modifier le code] Ainsi la foule se distingue d’un groupe, ou d’une masse d’individus, dont aucun objectif commun ne se dégage. Exemples :

Comment améliorer la cohésion de votre équipe ? Au cœur de la cohésion d'équipe : le manager Inutile de se faire des illusions, la cohésion d'une équipe passe avant tout par un management efficace, et ne doit pas reposer sur la seule volonté des salariés. En effet, c'est grâce au management d'équipe qu'un entrepreneur peut réussir à doper la productivité de son entreprise et le bien-être de ses salariés. La cohésion d'une équipe passera donc par une confiance mutuelle des salariés entre eux, et des salariés vis à vis de leur hiérarchie. Pour une cohésion d'équipe assurée, les salariés doivent pouvoir compter sur un chef d'équipe, qu'il soit le directeur commercial, le DRH ou le directeur lui-même. Il convient donc à un entrepreneur de choisir son chef d'équipe avec précaution et d'imposer un fonctionnement qui puisse doper le bien-être et l'implication de l'ensemble des salariés. Les cinq clefs d'un management d'équipe réussi La cohésion d'équipe ne s'improvise pas ! Attribuer clairement les rôles et les objectifs Chasser le favoritisme

La cohésion de groupe : l’alchimie vers le succès La cohésion de groupe : l’alchimie vers le succès 3.50/5 - 10 votes Dernière révision : 06.11.2013 Auteur(s): Nathalie Crepin (Article vu 12,595 fois) La cohésion de groupe : « Vivre ensemble, mourir ensemble ! ». « L'enfer, c’est les autres » avait écrit Jean-Paul Sartre pour sa pièce de théâtre Huis clos (1944). Intuitivement, tous les passionnés de sport savent que derrière tout succès d’une équipe, il y a bien plus qu’une somme de talents individuels Les exemples de cette nature foisonnent dans les journaux. Et c’est justement dans la montagne à Tignes, lors de l’ascension du glacier de la Grande Motte, que cette aventure prend un tournant particulier. Enfin, un autre ingrédient est venu s’ajouter ; chaque match joué après les qualifications était un match couperet pour Zinedine Zidane, footballeur emblématique et charismatique qui stoppe sa carrière à la fin du mondial. La cohésion est en effet essentielle pour l’efficacité collective et individuelle. Les caractéristiques de la cohésion.

Pensée de groupe Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La pensée de groupe ou GroupThink est un phénomène psycho-sociologique de pseudo-consensus survenant lorsqu'un groupe se réunit pour penser et prendre une décision. Il a été décrit par William H. Whyte dans Fortune en 1952. Irving Janis, en 1972, approfondit et détaille ce concept qui décrit le processus selon lequel les individus d'un groupe ont tendance (plutôt considérée comme péjorative) à rechercher prioritairement une forme d'accord global plutôt qu'à appréhender de manière réaliste la situation. Définition[modifier | modifier le code] La définition de Janis [1] est : « Un mode de pensée dont les gens usent lorsqu'ils sont profondément impliqués dans un groupe uni, quand le désir d'unanimité des membres outrepasse leur motivation à concevoir d'autres solutions de façon réaliste. » Enjeux posés par la pensée de groupe[modifier | modifier le code] Les symptômes de la pensée de groupe[modifier | modifier le code]

En quoi la dynamique d'un groupe peut-elle construire sa cohésion ? - Réviser le cours - Ressources Humaines et Communication Les organisations doivent veiller à maintenir leur cohésion pour mobiliser autour de leur projet ou de leur culture d'entreprise. L'esprit d'équipe se cultive et ne s'impose pas comme une évidence. Les organisations, outre leur stratégie de production ou commerciale, doivent prévoir des mesures pour préserver la cohésion sociale entre les salariés de tous les niveaux hiérarchiques, entre les salariés ayant une ancienneté et les nouveaux arrivants. La cohésion n'existe que si les managers veulent y investir du temps et des moyens. Tous les styles de leadership ne sont pas favorables à la cohésion et à l'esprit d'équipe. D'autres facteurs sont nécessaires comme une bonne communication interne, la confiance, la mise en responsabilité… 1. Le leadership est une attitude qui s'acquiert avec le temps et l'expérience. Likert a déterminé quatre styles de leadership : Le style autoritaire : le dirigeant fait peu confiance à ses subordonnés qui sont considérés uniquement comme des exécutants.

Comment développer la cohésion de groupe et l’efficacité collective ? Quel que soit le secteur d’activité, l’excellence est devenue un leitmotiv où chaque acteur est en quête constante de performance. Depuis de nombreuses années, cette dernière est principalement appréhendée comme un processus individuel. Néanmoins, derrière chaque exploit individuel, chaque record d’un athlète, il y a un énorme travail d’entraînement réalisé avec d’autres sportifs, un staff technique, un manager, etc. De plus, à l’image des exploits réalisés dans les sports collectifs, il serait alors incohérent de considérer la performance sans s’attarder désormais sur l’influence de la dominante interpersonnelle. Ainsi, en sport de compétition, l’optimisation de la dynamique de groupe devient un champ d’intervention majeur dans le secteur de la psychologie du sport tant elle s’avère être reconnue comme un des facteurs clés liés à l’excellence sportive. Comment optimiser la dynamique de groupe ? « Une équipe de champions ne battra jamais une équipe championne ». 1. 2. 3. 4. Références :

Les normes sociales La fonction d’une norme est de différentier les évènements en fonction de leur désirabilité du point de vue du groupe qui génère la norme. Une norme va vous dire implicitement ce qu’il convient de faire ou de ne pas faire. La norme s’instaure indépendamment de tous critères de vérité. (ex : Bac S plus valorisé socialement que le Bac L) Une norme n’est jamais réalisée sous la contrainte. Une norme fonctionne toujours par l’intériorisation des valeurs. Les normes émanent toujours d’un groupe social ou d’une société. Une norme est donc une règle implicite (non dite) qui nous fait penser, agir sans pour autant qu’elle ait un quelconque critère de vérité. Pour résumer, une norme sociale : Est l’expression d’une collectivité (consensus du groupe) Fait l’objet d’un apprentissage social, d’une transmission sociale Renvoie à de la valeur Est désirable mais ne renvoie pas à un critère de vérité Exemple de causes internes: Les capacités, l'effort, les aptitudes, la motivation...

La gestion des conflits en entreprise Les entrepreneurs ont toujours tendance à minimiser les conflits avec les employés, alors que ces antagonismes peuvent être une source de problèmes au niveau de la société toute entière. Si résoudre un conflit s’avère délicat, c’est inévitable pour un manager. Étant à la source d’une tension au sein de l’équipe, un conflit doit être résolu dans les plus brefs délais. S’entretenir avec les collaborateurs en conflit Un conflit est un danger pour l’équipe et pour l’entreprise. Il peut non seulement être néfaste pour le moral de l’équipe, mais il peut également la désorganiser, voire même la diviser. Un manager doit être strict au niveau de la gestion des conflits. Se préparer face au conflit Il vaut mieux prévenir que guérir. On n’est jamais trop prudent face à un potentiel conflit. Résoudre le conflit Confrontez les collaborateurs en conflit, et essayez de trouver un terrain d’entente. Donnez une note à cet article À propos de l'auteur

Related: