background preloader

Petit Lexique de l’Open Data

Petit Lexique de l’Open Data

http://www.data-publica.com/content/lexique-de-lopen-data/

Le projet Gutenberg est orphelin : décès de Michael Hart Michael Hart est décédé le 6 septembre, à l'âge de 64 ans. Il restera dans l'histoire de la culture numérique comme le fondateur du « projet Gutenberg », un projet coopératif majeur datant des débuts de l'internet et ayant réussi à créer un gigantesque fonds de livres numérisés offerts en partage. Il y a quarante ans, en juillet 1971, le jeune Michael Hart reçoit son sésame pour utiliser, en temps partagé, l'ordinateur Xerox de l'Université d'Illinois à Urbana-Champain. Peu versé sur le calcul, il se demande ce qu'il pourrait bien faire d'utile à la société à partir d'un tel outil, limité, n'utilisant qu'un jeu de caractères en capitales, et très lent en regard des ordinateurs d'aujourd'hui. Il utilisera son temps pour recopier la « Déclaration d'Indépendance » des États-Unis, en songeant aux idées de bibliothèques universelles lancées par les « pères fondateurs » de l'informatique, notamment Vannevar Bush, Joseph Licklider ou Ted Nelson.

Démarche Open Data : Focus sur les questions de licence Posted on 15 avril 2011. Après notre retour d’expérience en deux parties sur les modalités très opérationnelles de mise en œuvre d’une démarche Open Data (Une recette de démarche Open Data – Partie 1 et Une recette de démarche Open Data – Partie 2), nous avons souhaité réaliser un focus particulier sur la question des licences avec un spécialiste du domaine, Benjamin JEAN (voir sa bio en fin de billet) qui est notamment à l’origine de la traduction et de l’adaptation française de l’Open Database licence (ODbL) pour le projet Open Data Paris. Ce focus prend la forme d’un échange de questions – réponses à travers lequel Benjamin JEAN revient sur le cadre légal préexistant aux démarches Open Data en France, sur le mouvement Open Data, sur l’intérêt d’utiliser une licence spécifique à ce type de démarche (notamment ODbL) et pour finir, sur la perspective éventuelle d’un cadre européen de licence Open Data. Ici encore, une réponse en deux temps. Biographie de Benjamin JEAN :

Présentation L’entrée dans une ère d’abondance d’informations n’a jamais rendu aussi importante la question de leur classement [1][1] La conception de ce numéro de Réseaux a été conduite.... Profitant de l’extension des capacités de numérisation, les données digitales prolifèrent. Capturées, stockées, calculées, elles entrent de plus en plus souvent dans des dispositifs de marché, de surveillance ou d’évaluation. Les informations sont listées par les moteurs de recherche, agrégées derrière des hashtag, temporalisées par une timeline, visualisées dans des nuages de tags, recommandées et notées sur les sites de vente en ligne... Autrefois dédiés à de très banales opérations de segmentation de clientèle, les outils de datamining mis en place par les entreprises prétendent désormais calculer les traces des consommateurs afin de personnaliser leurs offres (Benedetto-Meyer, 2013).

Définition de l'Open data Définition (Wikipédia, 27/03/2013) "Une donnée ouverte (en anglais open data) est une information publique brute, qui a vocation à être librement accessible et réutilisable. Des données bonnes pour la corbeille ? Crédit photo : podoboq / Flickr D’ici quelques semaines, le gouvernement français va lancer une plateforme en ligne sur laquelle on pourra accéder à des données provenant des administrations publiques. Inspiré du mouvement international pour l’ouverture des données publiques (open data), le futur « data.gouv.fr » doit améliorer la transparence de l’Etat, mais aussi contribuer à la croissance économique en fournissant aux entreprises la matière première nécessaire à la production d’applications et de services en ligne innovants. Les attentes sont particulièrement fortes dans la presse (ici, par exemple) : les journalistes disposeront enfin de données de qualité pour surveiller les gouvernants, critiquer l’action publique et offrir à leurs internautes des applications susceptibles de renforcer leurs pouvoirs en tant que citoyens !

OpenData & licences : le statut juridique des données Tardivement apparu sur le devant de la scène politique, le mouvement de l’Open Data connaît aujourd’hui une adoption fulgurante : au motif de l’achèvement d’une politique de transparence initiée par le secteur public dans les années 80 ou comme nouvelle source de valorisation de leurs données par les acteurs privés. Pas plus tard que cette semaine, on a pu assisté au lancement de la plate-forme de données nantaise et à une manifestation pour la libération des données lilloises, rejoignant ainsi la liste des collectivités ayant adopté leur propre « politique Open Data » (savante composition d’arguments politiques, techniques, stratégiques et juridiques). Ce billet ne tend pas vers l’exhaustivité, mais se concentre sur la dimension juridique afin de dessiner un panorama global des enjeux juridiques et des pratiques contractuelles qui entourent la valorisation des données dans un mode « ouvert. »

la curation, la syndication et l'agrégation ~ RG Mobility Google reader (et donc ses "bundle" pour mettre plusieurs RSS en un) comme vous le savez certainement va disparaître d'ici quelques jours et beaucoup de challenger s'empressent de proposer une solution de remplacement. Bien que j'apprécie particulièrement le lecteur de flux RSS de Google j'avoue ne pas toujours être satisfait de son système d'alerte (Google Alerts) en grande partie par la limite même des mots clés. En effet, si la thématique "marque employeurs" m'intéressent le mots clés "marque employeurs" est parfois trop restrictif. Par exemple, d'autres articles similaires indiqueront RH 2.0, RSE (réseaux sociaux d'entreprise), Job 2.0, objectif marque RH..., à moins de créer autant d'alertes que de mots clés, cela ne me semble pas très efficace. Je vous propose donc ici une méthode qui vous permettra de vous réconcilier avec les outils de curation, de syndication et d'agrégation.

L’Open Data Nice Côte d'Azur Vous aimeriez connaître toutes les espèces d’arbres de la Promenade du Paillon ou encore les points d’intérêts proches de chez vous ? Avec l’Open Data, la Métropole n’aura plus de secrets pour vous ! Quant aux développeurs informatiques, ils pourront télécharger en un clin d’œil les données nécessaires pour créer ou améliorer leurs applications Web ou Smartphones. Un état des lieux de l’Open Data David Eaves, conseiller auprès de plusieurs institutions pour l'ouverture des données, a profité de son discours inaugural à l'Open Data Camp 2011 de Varsovie pour dresser un bilan, et évoquer des pistes pour l'avenir. Où en est l’Open Data ? Au cours de mon récent discours d’inauguration à l’Open Data Camp (qui se tenait cette année à Varsovie), j’ai tenté de poursuivre l’intervention que j’avais faite lors de la conférence de l’an passé.

Partage des données publiques La Fing considère que la mise en accès aussi libre que possible des données publiques est aujourd’hui une condition de l’émergence d’innovations sociales et économiques dans les territoires, et un facteur de croissance inexploité. Le partage des données publiques, une condition de l’émergence d’innovations sociales et économiques L’idée qu’une ville peut devenir une "plate-forme d’innovation ouverte" fait partie des résultats les plus importants du programme Villes 2.0. Il s’agit d’abaisser les barrière à l’innovation, de faciliter l’intervention des citoyens et des entreprises de toutes tailles dans la conception et la production de services locaux. L’accès et la réutilisation aussi libres que possible des données publiques est l’une des conditions nécessaires pour que cette dynamique d’innovation émerge.

La Cantine Vous êtes entrepreneur, développeur, chercheur, designer, simple visiteur ou curieux de passage ? Vous recherchez un espace pour travailler, échanger et partager votre expérience ? Vous avez besoin de présenter et promouvoir votre votre entreprise et vos projets ? La Cantine vous propose un espace de coworking, de réunion ou de présentation, vous conseille et vous aide à monter des événements ou vous convie à y participer !

Données libérées, chercheurs débridés, société impliquée Si les chercheurs avaient déjà pris conscience de la nécessité de libérer leurs publications, ils avaient négligé leurs données. Les scientifiques s'aperçoivent qu'il faut organiser leur diffusion. Jusqu’à très récemment, les données étaient les parents pauvres de la recherche scientifique, particulièrement en biologie. S’accumulant dans les laboratoires et les centre de séquençage du génome, isolées sur le disque dur des chercheurs, elles étaient invisibles et difficilement accessibles — enfouies sous la montagne d’articles scientifiques auxquels elles contribuent à donner naissance.

L’Open Data, enjeux et potentialités « Redsen Qu’est ce que l’Open Data ? L’Open Data est un mouvement visant à rendre publique les données que possède un organisme, bien souvent une institution publique. Les données libérées sont des données publiques (finance publique), complètement anonymes (sans possibilité d’identifier indirectement la personne) ou sous forme d’agrégats, ce ne sont jamais des données personnelles ou privées. Ce mouvement est d’ores et déjà à l’oeuvre chez certaines institutions comme la mairie de San Francisco, Rennes et tout dernièrement Paris qui est monté dans le train avec la délibération du 14 décembre 2010 sur la mise à disposition des données de la ville. C’est une démarche d’actualité, en témoigne le hackathon sur ce sujet le 4 décembre 2010 et les « lâchers de données » qui auront lieu à Paris en janvier 2011.

Données publiques : pour des décisions publiques éclairées La revue « Regards sur l’Actualité » a consacré son numéro d’avril aux données publiques. Essayant de synthétiser l’actualité autour de la libération des données publiques à travers des tribunes, des articles et des interviews, la Documentation Française nous a proposé d’y participer en répondant à leurs questions. Nous reproduisons ici l’interview que nous avons donnée à Céline Persini le 15 février 2011. Vous pouvez retrouver un aperçu du N° 370 de « Regards sur l’Actualité » édité par la Documentation Française sur leur site.

Related: