background preloader

Joseph Staline

Joseph Staline
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Secrétaire général du Parti communiste soviétique à partir de 1922, il dirige l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) à partir de la fin des années 1920 jusqu'à sa mort. Il établit un régime de dictature personnelle[2] : les historiens lui attribuent, à des degrés divers, la responsabilité de la mort de trois à plus de vingt millions de personnes[3]. Par un jeu patient d'intrigues souterraines et d'alliances successives avec les diverses factions du parti unique bolchevik, et en s'appuyant sur la toute-puissante police politique et sur la bureaucratisation croissante du régime, il impose progressivement un pouvoir personnel absolu et transforme l'URSS en un régime de type totalitaire dont le culte obligatoire rendu à sa propre personne est un des traits les plus marquants. Biographie Jeunesse et formation Après avoir brillamment réussi ses examens, Iossif entre en 1894[7] au séminaire de Tiflis et y reste jusqu'à vingt ans.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Staline

Related:  Communistes (H)nicolebrixquentingaultier2Révolution russecomicspmj

Claude Cabanes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Claude Cabanes (né le 29 avril 1936) est un journaliste et écrivain français. Membre du PCF, il a été le chef de la rubrique culture, puis le rédacteur en chef adjoint de l’hebdomadaire L'Humanité Dimanche, avant d'occuper le poste de rédacteur en chef du quotidien L'Humanité pendant seize ans quand le journal était encore l’organe central du Parti communiste français : en décembre 1998, il est promu à la direction de la rédaction. Il est éditorialiste de ce quotidien depuis 2006 et chroniqueur de l'émission On refait le monde sur RTL. Il écrit régulièrement dans le journal Service littéraire depuis sa création en 2007. Il a publié un roman, Le Siècle dans la peau, en 2005.

Nikita Khrouchtchev Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Nikita. Fils de paysans du gouvernement de Koursk, il fut forgeron dans sa jeunesse avant de devenir commissaire politique durant la guerre civile et de gravir les échelons de la hiérarchie soviétique avec l'aide de Lazare Kaganovitch. Février 2004 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Actualités du mois[modifier | modifier le code] Dimanche 1er février 2004[modifier | modifier le code] Lundi [modifier | modifier le code] Révolte de Kronstadt Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Guerre civile russe La révolte des marins de Kronstadt[note 1],[1] contre le pouvoir bolchevique se déroule en Russie soviétique en mars 1921. Elle est le dernier grand mouvement contre le régime bolchevique, sur le territoire russe, pendant la guerre civile et la plus importante manifestation ouvrière d'opposition au communisme de guerre[2],[3].

Vladimir Ilitch Lénine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En 1917, après l'effondrement du tsarisme, les bolcheviks s'emparent du pouvoir en Russie lors de la Révolution d'Octobre. La prise du pouvoir par Lénine donne naissance à la Russie soviétique, premier régime communiste de l'histoire, autour de laquelle se constitue ensuite l'URSS. René Andrieu Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Carrière journalistique[modifier | modifier le code] Il commence une carrière de journaliste et d'écrivain ; il écrit notamment une biographie de Stendhal. Il a été le rédacteur en chef de L'Humanité, organe central du PCF de 1958[1] à 1984. Certains de ses éditoriaux sont restés célèbres. Ainsi, lorsqu'en 1969, peu avant l'élection présidentielle, il nota que le futur président Pompidou redevenait catholique pratiquant, il écrivit que « l'Élysée vaut bien une messe !

Léon Trotski Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Léon Trotski (ou Trotsky, voire Trotzky ou Trotzki[1] ; en russe : Лев Троцкий), de son vrai nom Lev Davidovitch Bronstein (en russe : Лев Давидович Бронштейн), né le à Ianovka (Ukraine actuelle) et mort assassiné le à Mexico (Mexique), est un révolutionnaire et homme politique russo-soviétique. Militant marxiste, du Parti ouvrier social-démocrate de Russie (POSDR) puis, à partir de l'été 1917, bolchevik, il est plusieurs fois déporté en Sibérie ou exilé de Russie, et est notamment président du soviet de Pétrograd lors de la révolution russe de 1905. En 1917, il est le principal acteur, avec Lénine, de la Révolution d'Octobre qui permet aux bolcheviks d'arriver au pouvoir. Durant la guerre civile russe qui s'ensuit, il fonde l'Armée rouge et se montre partisan de mesures de Terreur : son action contribue à la victoire des bolcheviks et à la survie du régime soviétique. Biographie[modifier | modifier le code]

Holodomor Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le terme Holodomor (ukrainien : голодомо́р, littéralement « extermination par la faim ») désigne la grande famine qui eut lieu en Ukraine et dans le Kouban en 1932 et 1933 et qui fit, selon les estimations des historiens, entre 2,6[1] et 5 millions de victimes[2],[3]. Créé par fusion des mots holod (en ukrainien, la faim, la famine) et moryty (tuer (par privations), affamer, épuiser) ce terme prête à cette famine un aspect intentionnel[4]. L'événement se produisit dans le contexte plus général des famines soviétiques de 1931-1933, mais le nombre particulièrement élevé de victimes et les caractéristiques de la famine ukrainienne lui confèrent, selon certains, une spécificité[5]. Même si son existence et son ampleur catastrophique ne sont plus niées, le caractère intentionnel de la famine fait encore débat.

Famine soviétique de 1921-1922 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La famine soviétique de 1921-1922 est la première des trois grandes famines qui touchèrent l'État soviétique. Cette famine débuta au printemps 1921 et dura environ un an. Vingt millions de personnes souffrirent de la faim et il y eut quelque cinq millions de victimes, se concentrant entre la Volga, le Nord Caucase et l'Est de l'Ukraine[1]. Origines[modifier | modifier le code] Nelson Mandela Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Après une transition difficile où de Klerk et lui évitent une guerre civile entre les partisans de l'apartheid, ceux de l'ANC et ceux de l'Inkhata à dominante zoulou, Nelson Mandela devient le premier président noir d'Afrique du Sud en 1994. Il mène une politique de réconciliation nationale entre Noirs et Blancs ; il lutte contre les inégalités économiques, mais néglige le combat contre le sida, en pleine expansion en Afrique du Sud. Après un unique mandat, il se retire de la vie politique active, mais continue à soutenir publiquement le Congrès national africain tout en condamnant ses dérives. Biographie

Jean Cristofol Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jean Cristofol, né le 24 mars 1901 à Aja-Vilallovent (Espagne) et mort le 21 avril 1957 à Villejuif, est un homme politique français, douanier de profession. Biographie[modifier | modifier le code] Nommé conseiller municipal de Marseille en août 1944, il est élu à cette fonction lors des municipales de 1945, puis en octobre de cette même année, à la suite de la démission de Gaston Defferre, il prend la présidence du conseil municipal. Après la suppression du régime spécial de Marseille, de nouvelles élections municipales se déroulent en décembre 1946 à l'issue desquelles Jean Cristofol est élu maire de la ville[1], fonction qu'il occupe jusqu'aux élections d'octobre 1947. Il siège ensuite jusqu'à sa mort dans l'opposition municipale communiste, sous les municipalités de Michel Carlini puis de Gaston Defferre.

Related:  WW II - Deuxieme Guerre Mondiale 39/45La Seconde Guerre Mondiale