background preloader

Paul Éluard

Paul Éluard
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Paul Éluard Œuvres principales Signature En 1916, il choisit le nom de Paul Éluard[1], hérité de sa grand-mère, Félicie. Il adhère au dadaïsme et devient l'un des piliers du surréalisme en ouvrant la voie à une action artistique engagée. Il est connu également sous les noms de plume de Didier Desroches et de Brun[2]. Biographie Gala et la naissance du surréalisme (1917-1930) Le 11 mai 1918, il écrit à l'un de ses amis : « J'ai assisté à l'arrivée au monde, très simplement, d'une belle petite fille, Cécile, ma fille ». En 1918, lorsque la victoire est proclamée, Paul Éluard allie la plénitude de son amour à une profonde remise en question du monde : c'est le mouvement Dada qui va commencer cette remise en question, dans l'absurdité, la folie, la drôlerie et le non-sens. Maison de Paul Éluard à Eaubonne, où il habite à partir de 1923. En 1922, il promet à André Breton de « ruiner la littérature » et de ne plus rien produire. L'œuvre Une poésie engagée

http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_%C3%89luard

Related:  PAUL ELUARD"Liberté", Eluard/LurçatEcriture poétique et quête du sens, du moyen âge à nos joursCommunistes (H)Chanson Poésie

Paul Éluard Eugène Émile Paul Grindel est un poète français né à Saint-Denis en 1895 et mort à Charenton-le-Pont en 1952. Il publie en 1913 son premier recueil à compte d’auteur. Mobilisé en 1914, à 19 ans, comme infirmier, envoyé en première ligne, il sera témoin d’hécatombe. A 21 ans, il choisit le nom de Paul Éluard, qu’il tient de sa grand-mère pour publier Le Devoir et l’Inquiétude. Il adhère au dadaïsme et au surréalisme. Il portera d’autres noms d’emprunt : Brun et Didier Desroches Liberté (poème) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Liberté est un poème que l'auteur français Paul Éluard a écrit en 1942 comme une ode à la liberté, face à l'Occupation de la France par l'Allemagne en 1940, durant la Seconde Guerre mondiale. Il s'agit en fait d'une longue énumération de tous les lieux, réels ou imaginaires, sur lesquels le narrateur écrit le mot « liberté ». Le titre initial du poème était Une seule pensée[1]. « Je pensais révéler pour conclure le nom de la femme que j’aimais, à qui ce poème était destiné. Mais je me suis vite aperçu que le seul mot que j’avais en tête était le mot Liberté.

Liberté, poème de Paul Eluard Sur mes cahiers d’écolier Sur mon pupitre et les arbres Sur le sable sur la neige J’écris ton nom Sur toutes les pages lues Sur toutes les pages blanches Pierre sang papier ou cendre J’écris ton nom Sur les images dorées Sur les armes des guerriers Sur la couronne des rois J’écris ton nom Henri Barbusse Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Henri Barbusse Adrien Gustave Henri Barbusse, né à Asnières-sur-Seine le 17 mai 1873 et mort à Moscou le 30 août 1935[1], est un écrivain français. Biographie[modifier | modifier le code] Il est issu d'une famille protestante d'origine cévenole (attestée au XVIIe siècle) dans un hameau d'Anduze, près d'Alès[2].

Guillaume Apollinaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Guillaume Apollinaire Apollinaire en 1916. Etude littéraire sur les Mains libres, dessins de Man Ray et illustrés par les poèmes de Paul Eluard - Marie-Francoise Leudet - Cours Les Mains libres, dessins de MAN RAY illustrés par les poèmes de PAUL ÉLUARD Synthèse des interdépendances entre dessin et poème Le recueilLes Mains libresexploite un nouveau rapport entre l’art graphique et la poésie puisque Éluard offre une nouvelle approche de l'illustration, les poèmes illustrant les dessins. Cela pose d’ailleurs la question de savoir ce que signifie « illustrer » : ce peut être simplement dire la même chose par un autre support, choisir un détail ou un moment du récit en lui donnant une existence visuelle, la tradition de l'illustration voulant que ce soient les dessins qui se mettent au service des mots. L’étymologie même du mot « illustrer » venant du latin illustrare » mène à penser que l’illustration met en mettre en lumière » donc « éclairer, illuminersignifiant « valeur l’œuvre première.

Attentats : «Liberté, j'écris ton nom» d'Eluard sur la façade de Beaubourg EN IMAGES - Pour rendre hommage aux victimes des attentats de Paris, le Centre Pompidou a dévoilé une bâche de 13x9 mètres, qui sera exposée durant trois semaines. Elle reproduit le célèbre vers du poète Paul Éluard, illustré par le peintre Fernand Léger. La culture réagit avec vigueur aux attentats du 13 novembre. Alors que les ventes du livre Paris est une Fête d'Ernest Hemingway sont au plus haut, le Centre Pompidou a décidé de témoigner son soutien aux Parisien en envoyant un message fort. Le musée parisien a décidé d'afficher sur sa devanture, le célèbre vers de Paul Eluard Liberté, j'écris ton nom illustréparle peintre Fernand Léger. Ce poème, qui paraissait dans le recueil Poésie et vérité en 1945 est illustré par une peinture de Fernand Léger, parue aux éditions Seghers, dont un exemplaire est conservé dans les collections de Beaubourg, à la Bibliothèque Kandinsky.

lyrisme Un contenu exceptionnel avec un dictionnaire de langue illustré, des explications d’ordre encyclopédiques, un thésaurus, un atlas de 200 cartes, une chronologie, des proverbes, une galerie d’images et des jeux. L’excellence Larousse, pour répondre à vos questions, apprendre, réviser, vérifier, se cultiver et jouer. Un dictionnaire de langue : 90 000 mots, 135 000 définitions et plus de 140 000 synonymes Un dictionnaire encyclopédique 8 500 noms propres et plus de 2 000 photos, dessins et carte Un thésaurus Près de 800 notions classées par ordre alphabétique portant sur 190 000 mots Un atlas des pays du monde Une Chronologie de 1 200 évènements Trois jeux pour apprendre de nouveaux mots en s’amusant Plus de 500 biographies de grands personnages Télécharger sur Windows 8 Store pour 8,99 €

Louis Althusser Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Louis Althusser Philosophe occidental Chanson Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « Longtemps, longtemps après que les poètes ont disparu, leurs chansons courent encore dans les rues... » Charles Trenet, 1951. Genèse d'une chanson[modifier | modifier le code] La création d'une chanson nécessite généralement la complicité de deux artistes : l'auteur des paroles (parolier), le compositeur de la musique. Leur travail se fait à leur gré, la mélodie naissant parfois du texte ou le texte de la mélodie, ou même les deux simultanément comme pour certains auteurs-compositeurs. Par exemple, pour la France, Alain Souchon/Laurent Voulzy, Boris Bergman/Alain Bashung, Mylène Farmer/Laurent Boutonnat, Jacques Lanzmann/Jacques Dutronc ont formé des duos auteur/compositeur devenus célèbres.

Related:  ELUARDPoésies