background preloader

Pourquoi Wikipedia reste fiable dans un monde de fausses informations

Pourquoi Wikipedia reste fiable dans un monde de fausses informations
Après l'élection présidentielle américaine et la victoire de Donald Trump, Facebook a largement été critiqué pour avoir toléré la diffusion mensonges, comportant de fausses informations, sur sa plateforme. Des voix se sont même élevées pour accuser Mark Zuckerberg d'avoir «aidé» Donald Trump à se frayer un chemin vers la Maison-Blanche. Google, lui aussi, a essuyé son lot de critiques pour avoir laissé passer des articles mensongers sur sa plateforme dédiée à l'actualité, Google Actualités. Un constat assez grave, si l'on prend en compte leur vitesse de propagation et l'adhésion du public –notamment des plus jeunes– face à ces informations présentées, à tort, comme vérifiées. Quelques semaines plus tôt, quelques semaines avant la fin de la campagne présidentielle, c'était Wikipedia qui se retrouvait au cœur du débat. Sur la plateforme, une véritable bataille numérique s'est jouée entre les supporters d'Hillary Clinton et ceux de Donald Trump. Wikipedia a aussi ses failles

http://www.slate.fr/story/129629/wikipedia-fiable-fausses-informations

Related:  OptionFiabilité des sourcesValider l'infoEMIÉvaluation de l'information

Internet sort ses armes anti-intox Le 9 novembre, au lendemain de l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche, Facebook et Google étaient déjà pointés du doigt, accusés d’avoir laissé les fausses informations prospérer sur le réseau social, et de les avoir même parfois fait remonter sur le moteur de recherche. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé quelques jours après l’élection : un article publié sur un site de fake news explique que Trump a remporté le vote populaire (qu’il a en réalité perdu de 2,9 millions de voix). Factuellement faux, l’article se retrouve placé en deuxième position dans les résultats des recherches Google actualités. Dans la semaine qui suit l’élection, Facebook et Google finissent par admettre que le problème des fake news est réel. Sommés d’agir, ils prennent des mesures : les sites de fausses infos sont bannis de leurs systèmes publicitaires. Label Quatre mois plus tard, la lutte contre les fausses infos va un peu plus loin.

Facebook menace-t-il la démocratie ? Aux Etats-Unis comme en France, les internautes se déchirent sur le réseau social le plus fréquenté du monde. Ce forum, géré par un algorithme qui se dit « agnostique », est-il capable de susciter un vrai débat ? Quand Susanna Lazarus s’est éveillée, ce vendredi 24 juin, et qu’elle a allumé la télévision, la stupeur l’a envahie. Son pays, le Royaume-Uni, venait de choisir de quitter l’Union européenne, à près de 52 %. Pourtant, dans les jours qui précédaient, cette Londonienne de 27 ans n’avait rien vu venir. Sur Facebook, presque tous ses amis, issus comme elle de la cosmopolite capitale économique du pays, avaient partagé les arguments du « Remain ».

Les piranhas, la presse et moi. L’article de Ruee89 Partager 14 réflexions au sujet de « Les piranhas, la presse et moi. » « Mangeur de testicules »? Sérieusement ? Le faux (1/4) : Ere de post vérité et vérification des faits Avec (en duplex depuis Nancy) Gérald Bronner, sociologue, Professeur à l'Université Paris-Diderot, membre de l'Académie des Technologies et auteur de La Démocratie des crédules, et Samuel Laurent, journaliste, responsable de la rubrique Les Décodeurs sur le site LeMonde.fr. Nous interrogeons le dépassement de l'impératif de vérité dans les discours médiatiques et politiques récents, la circulation effrénée de mensonges et la pratique du "fact-checking". Retour notamment sur la tribune du philosophe Frédéric Lordon dans Le Monde Diplomatique du 22 novembre 2016 : Politique post-vérité ou journalisme post-politique ? Programmation musicale : BRNS, here dead he liesZion, Truth or liesErlend Oye, Lies become part of who you are

Fauxtographie : l'Histoire manipulée Vous ne serez pas surpris si je vous dis que l’Homme n’a pas attendu l’existence de Photoshop pour manipuler les photographies. Superposition et suppression étaient rendues possibles à grands coups de ciseaux, gouache, encre de Chine, aérographie, etc. et ce dès 1860, comme le montre l’intégration de la tête d’Abraham Lincoln sur le corps de John Calhou, ou encore cette photographie du Général Ulysse Grant au front avec ses troupes, résultat d’un montage de 3 photographies différentes. La photographie de droite représentant le général Ulysse Grant est le résultat d’un montage des trois photographies de gauche (prisonniers confédérés, le général Alexander Cool sur son cheval et une photographie du général Grant) Un bien précieux outil qui a fait et fait le bonheur des puissants de ce monde et dont l’utilisation à travers l’Histoire a inspiré d’intéressants projets. Au fil de ses recherches, Zhang Dali découvre un univers de propagande beaucoup plus complexe qu’il ne l’imaginait.

L’Atelier Médias du lycée Jacques Prévert de Pont-Audemer 1. Contexte et objectifs pédagogiques 1.1 Contexte Le lycée Jacques Prévert est un établissement rural éloigné des grands centres culturels ce qui soulève des problématiques particulières : outre la difficulté des élèves pour accéder à la presse et à la culture de manière générale du fait de leur isolement géographique, la majorité d’entre eux (y compris les meilleurs) s’autocensurent dans leurs choix d’orientation en bridant leurs ambitions. De plus, les quelques élèves qui préparaient des concours CPGE payaient pour recevoir des cours du CNED, ou bien s’inscrivaient, hors temps scolaire, à des prépas privées souvent éloignées géographiquement (Caen, Rouen, voire Nantes). Une majorité d'articles sont partagés sur les réseaux sociaux sans même être lus Ils sont 46.000 à n’avoir rien vu venir… C’était le 4 juin 2016. Le site satirique mais non moins sérieux The Science Post publiait un article au titre plus qu’engageant: «Étude: 70% des utilisateurs de Facebook lisent seulement le titre des papiers scientifiques avant de les commenter». 46.000 personnes ont partagé ce papier qui n’en était pas un, rapporte The Washington Post.

S'informer, se documenter avec un regard critique [Info-doc, B2i A l’occasion de la semaine de la presse et des médias à l’école, nous avons demandé à une vraie journaliste, Marièke Poulat, quelles seraient ses recommandations pour s’informer sur le Web. Eh oui ! Marièke, que vous connaissez, en plus de vous donner régulièrement de bonnes nouvelles, est aussi journaliste à Educationmagazine.fr. Elle a tenu à mettre l’accent sur la nécessité de s’informer et de se documenter avec un regard critique, et a créé une activité où elle nous invite à se mettre dans la peau d’un vrai journaliste : « Cette activité vise à te donner des pistes pour apprendre à regarder les informations sur Internet avec précaution. Il s’agit notamment de questionner les sources de l’info et les recouper. » Et cela tombe bien, cela correspond aux items B2i que tu dois valider pour le brevet des collèges 2014, notamment au domaine de compétences 4 : S’informer, se documenter :

08. Les grands principes de lecture Sens de lecture et trajet de l’œil Commençons par la leçon de Jakob Nielsen, un chercheur américain qui analyse, depuis des années, les comportements d’usage des internautes. Sur le web, dit Nielsen, les lecteurs ne lisent pas les articles, ils les scannent ! En dix à vingt secondes, ils se font une idée de la qualité de la page visitée.

Séance pédagogique ID Base - Fiabilité et pertinence de l'info sur le Web Méthode pédagogique Contrairement à ce qui s'observe souvent, à savoir une présentation des critères d'évaluation qui précède l'application (méthode expositive), l’enseignant fait ici le pari de l’esprit critique et de la maturité des élèves en confiant aux groupes l’inventaire des critères d’évaluation d’une page web (méthode active de type observationnel).Le travail de groupe (phase 3) permet déjà, via le conflit cognitif, un premier travail sur les représentations. La mise en commun (phase 4), avec les critères listés au tableau comme indiqué sur cette fiche, favorise ensuite, par la verbalisation et la constitution d’une liste, une première structuration des connaissances.

Faits alternatifs, fake news, post-vérité… petit lexique de la crise de l’information Théorie selon laquelle l'émotion et la croyance comptent désormais plus que les faits Post-truth, en anglais, fut le mot de l'année 2016, selon l'Oxford Dictionnary. Il se rapporte, explique la publication britannique, aux « circonstances dans lesquelles les faits objectifs ont moins d'influence sur l'opinion publique que ceux qui font appel à l'émotion ou aux croyances personnelles ». « 93 % des Français prêts à voter Marine Le Pen » : itinéraire d’une intox d’extrême droite Sondage bidon, faux sites d’information, pages Facebook militantes… Voici comment des réseaux favorables au FN fabriquent et diffusent de fausses informations. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Adrien Sénécat A première vue, la nouvelle semble venir d’un site d’information traditionnel : « Sondage : plus de 93 % des Français sont prêts à voter Marine Le Pen à la présidentielle de 2017 !

Related:  Ressources