background preloader

Dans quel monde informationnel naviguent les jeunes ?

Dans quel monde informationnel naviguent les jeunes ?

http://www.franceculture.fr/conferences/college-des-bernardins/dans-quel-monde-informationnel-naviguent-les-jeunes

Related:  Pratiques des adosVeille de docsPratiques numériques et informationnelles des jeunesA classer-a lire

Harcèlement sexuel à l’école : est-ce la faute des réseaux sociaux ? « C’est la faute aux réseaux sociaux ! ». Parents, animateurs, professeurs, CPE, personnels de direction : tout adulte en relation avec des adolescents constate la large place que les outils numériques ont pris dans leur vie. Les jeunes lisent… plus que leurs aînés Il y a peu, je me suis investie dans un projet de revue littéraire et culturelle portée par des blogueurs tout jeunes et tout pimpants. Cette revue bimestrielle papier devait être hyper canon et le 1er numéro était prévu pour septembre-octobre 2016. Ce projet est (provisoirement au moins) tombé à l’eau par manque de financement. Or mais donc, le contenu que j’avais préparé pour ce numéro 1… je vais pas le jeter avec l’eau du bain ! Namého. Je suis même plutôt excitée à la perspective de vous le présenter.

[Etude] Enfants et internet : ça surfe à gogo Si vous êtes vous-même parent d’un enfant ayant atteint ou dépassé l’âge de la petite section il est fort probable que les résultats de cette étude Médiamétrie ne vous surprendront pas, tant vous en observez forcément les caractéristiques dans le petit échantillon de votre famille. Pour les autres, parcourons les résultats de cette étude Médiamétrie réalisée en novembre 2015 auprès d’enfants de 4 à 14 ans (et/ou de leurs parents) : Impossible de lutter, ils en sont entourés… dès leur plus jeune âge, les enfants évoluent dans un environnement ultra connecté : 62% des 4-14 ans vivent dans un foyer muni de 4 écrans connectés (téléviseur, ordinateur, smartphone et tablette). Merveilleux babysitters et monnaie de paix, les écrans offrent aux bambins toute une palette de distractions : en moyenne, les enfants pratiquent 12 activités connectées différentes par mois. Moins centrés sur l’ordinateur que leurs parents, ils ont facilement adopté les écrans mobiles.

Le parisien magazine. blockchain, la révolution dont tout le monde parle En 1993, Marc Andreessen, étudiant américain, mettait au point le premier navigateur Internet. Personne n’aurait deviné que cette invention allait permettre au Web, qui était alors un réseau compliqué réservé aux informaticiens, de devenir un outil utilisé désormais par 3,2 milliards de personnes. Aujourd’hui, Marc Andreessen, à la tête de son propre fonds d’investissement, parie sur une nouvelle technologie : la blockchain, « la révolution la plus importante depuis Internet », a-t-il confié au New York Times. Beaucoup, comme l’auteur canadien Don Tapscott, partagent son avis. La blockchain permettrait en effet de se passer de tous les intermédiaires dans les échanges commerciaux ou administratifs.

Smartphones et tablettes, les ennemis du sommeil Deux études révèlent un usage croissant des écrans à l’heure du coucher, et au-delà. Une veille numérique néfaste à la santé des enfants, et des adultes. LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Pascale Santi Ils se disent surpris. « Ça nous a étonnés qu’autant d’enfants de CM1 et CM2 aient un portable. Nous, on a eu notre premier téléphone en troisième… » C’est ainsi que Mary, Adélaïde, Thibault, Nassim, Thomas, et d’autres élèves de 1re en sciences et technologie du management et de la gestion du lycée Jeanne-d’Arc de Colombes (92), commentaient, jeudi 10 mars, les résultats de l’enquête « Le sommeil des jeunes, pays des écrans en veille », qu’ils ont menée, encadrés par les associations Réseau Morphée et e-Enfance, auprès de six cents élèves du CE2 à la 4e, à la fin de 2015.

L'Information-Documentation en dix tableaux : Ce qui est réellement enseigné par les professeurs documentalistes Pourquoi faut-il revenir sur l'Information-Documentation ? Depuis l'introduction de l'éducation aux médias et à l'information (EMI) dans la loi d'orientation et de programmation de 2013, les professeurs documentalistes se trouvent confrontés à une situation inédite et pour le moins paradoxale. Alors que l'institutionnalisation des contenus d'enseignement de l'EMI (2015) aurait dû faire nettement apparaître le riche arrière plan épistémologique de l'Information-Documentation, entraînant la légitimation de cette matière et sa reconnaissance, tout en distinguant le professeur documentaliste qui en est à l'origine, il apparaît au contraire que la matière info-documentaire est ignorée et que les acteurs légitimes sont dessaisis de cet enseignement. La méthode : partir des pratiques didactiques des professeurs documentalistes

La nomophobie : le mal de la génération Z, accro au smartphone Jamais sans mon smartphone. Ce n'est pas le titre d'un livre adapté au cinéma mais la réalité d'une génération greffée à son téléphone mobile... La génération Z, encore nommée « digital natives », regroupe les individus nés après 1995 qui sont immergés avec l'environnement numérique. Le smartphone fait partie intégrale de la vie des Z, il a même plutôt envahi leur vie : plus de 80% des jeunes âgés de 12 à 18 ans sont équipés d'un smartphone, et plus on avance avec l'âge, plus les chances de posséder un téléphone portable augmentent (49% des 12-13 ans; 95% des 17-18 ans).

« Une histoire française du Web… » Chargée de recherche au CNRS, à l’Institut des sciences de la communication, Docteur en histoire contemporaine et habilitée à diriger des recherches, lauréate du prix de l’Inathèque, Valérie Schafer est spécialiste d’histoire des télécommunications et de l’informatique. Comment devient-on historienne d’Internet, du Web et des cultures numériques ? Valérie Schafer : Pouvoir se penser historien de l'Internet, du Web ou encore des cultures numériques est, en fait, très récent. La reconnaissance de l'histoire de l'informatique date déjà de quelques décennies, celle de l'histoire du numérique émerge seulement. Mais les sensibilités académiques évoluent. À titre personnel, c’est via un DEA puis ma thèse avec le professeur Pascal Griset, commencée en 2002, que j’ai abordé l’histoire de l’informatique et des télécommunications, en m’intéressant à l’histoire des réseaux Cyclades et Transpac.

Stories, la réponse d'Instagram à la tyrannie du like Le like tue le partage, de l'aveu même du patron d'Instagram. Instagram ne s’est pas embarrassé : pour répliquer à Snapchat qui lui a volé la place de réseau social préféré des jeunes, le réseau social a tout simplement copié la fonction phare de son concurrent, les Stories. Le nouveau format s’appelle aussi «Stories» et permet de la même manière de publier des photos et des vidéos qui disparaissent au bout de 24h. Ces contenus s’affichent en haut du fil d’actualités de l’application. Contrairement aux photos et vidéos du fil, il n’est pas possible de les liker — et c’est tout sauf un détail. C’est même au coeur de la nouvelle stratégie d’Instagram.

Related: